Alwihdainfo-Innovation environnementale : la tchadienne Hindou Oumarou remporte le prix Pritzker de 100 000 dollars

 

 

Native du Tchad, Hindou Oumarou reçoit 100 000 dollars pour un travail d'unification des cultures autour d'une ressource en eau qui se raréfie et qui dessert quatre pays africains.

 

 

L'Institut de l'environnement et du développement durable de l'UCLA a remis le prix Pritzker Emerging Environmental Genius Award 2019 à Hindou Oumarou Ibrahim, un membre de la communauté semi-nomade autochtone Mbororo du Tchad.

 

 

Ibrahim promeut la protection de l'environnement pour les groupes autochtones en travaillant avec des organisations internationales, notamment en tant que membre du conseil d'administration du Partenariat des Nations Unies pour les peuples autochtones. Elle dirige également une coalition environnementale communautaire dans la région entourant le lac Tchad, une source d'eau essentielle qui a diminué de 90 % depuis 1980 - en partie parce que les températures dans la région ont augmenté de 1,5 degré Celsius au cours du siècle dernier. Des conflits violents ont parfois éclaté entre les groupes qui se disputent cette ressource vitale.

 

 

Le prix annuel est doté d'un montant de 100 000 $, qui est financé par une partie d'un don de 20 millions de dollars de la Fondation de la famille Anthony et Jeanne Pritzker à l'UCLA. Il s'agit de la première grande distinction décernée spécifiquement aux innovateurs de moins de 40 ans.

 

 

Hindou Oumarou Ibrahim a déclaré que le prix, qui a été remis le 7 novembre au Hershey Hall de l'UCLA, aidera à amplifier les voix de 370 millions d'autochtones dans le monde.

 

 

"Les voix des peuples autochtones se font entendre ici - à travers moi, à travers vous tous et à travers ce prix ", a déclaré Hindou Oumarou Ibrahim. "Nous sommes tous ensemble. Nous gagnerons cette bataille, je suis si confiant."

 

 

Des chercheurs universitaires, des experts du Pentagone et d'autres ont constaté que le changement climatique rapide - dû en grande partie aux émissions de carbone d'origine humaine - a contribué à un nombre croissant de conflits armés. On s'attend à ce que le phénomène touche particulièrement les régions qui sont déjà instables.

 

 

Pour prévenir et réduire les conflits dans le bassin du lac Tchad, Hindou Oumarou Ibrahim a développé un programme qui recueille des informations sur les ressources naturelles auprès des agriculteurs, pêcheurs et éleveurs de plus d'une douzaine de groupes ethniques africains, puis produit des cartes en 3D de ces ressources naturelles que leurs communautés peuvent partager. L'effort vise à réduire les risques de conflit entre les groupes.

 

 

"C'est incroyable de voir des femmes et des hommes qui n'ont jamais été à l'école travailler ensemble pour construire des cartes en 3D qui partagent des connaissances critiques, comme les endroits où l'on peut trouver de l'eau douce même dans les pires jours de la sécheresse ", souligne Hindou Oumarou Ibrahim dans sa demande de prix. "Mais l'aspect le plus intéressant de ce projet est qu'il aide à réduire les conflits et les tensions entre les communautés."

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC