Groupe de Réflexion et d’Etudes sur la Gouvernance Forestière (GREG-Forêts) : Réflexion sur les stratégies de réconciliation de la légalité avec la légitimité des produits forestiers au Cameroun

 

Les participants s’accordent sur les critères de légitimité des produits forestiers, identifient de façon participative les critères, gaps et proposent des pistes de solutions. Ils  élaborent les stratégies de mise en œuvre des solutions envisagées en vue de leur prise en compte éventuelle dans les processus de réformes politiques et de la législation forestière. 

 

docs/fotos/newsletter/100_moabi.jpgYaoundé (Cameroun), 28 au 29 Septembre 2011, s’est tenue dans la Salle de Conférence du Centre Jean XXIII à Mvolyé, Yaoundé (Cameroun), un Atelier de « réflexion sur les stratégies de réconciliation de la légalité avec la légitimité des produits forestiers au Cameroun ». Cette réunion été co-organisée par le « Network for Environment and Sustainable Development in Central Africa » (NESD-CA) et le Secrétariat du Réseau Africain des Forêts Modèles (SRAFM) dans le cadre des activités du Groupe de Réflexion et d’Etudes sur la Gouvernance Forestière (GREG-Forêts) relatives à la Justice Sociale en Foresterie.

 

Y ont pris part une cinquantaine de participants représentant la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et les Programmes Régionaux, les administrations : Ministères en charge, de l’Environnement et de la Protection de la Nature (MINEP), des Petites et Moyennes Entreprises (MINPMEESA), du Commerce (MINCOMMERCE), de l’Industrie, des Mines et du Développement Technologique (MINIMIDT), des Affaires Sociales (MINAS), les Parlementaires, les représentants des Peuples autochtones (FAGAPE), Compagnies forestières et minières, les donateurs (BAD), les Organisations et forêts communautaires, les Communes, les Organisations d’appui, les Organisations Internationales de Développement, les Organisations non gouvernementales et les partenaires au développement du secteur forestier.

 

docs/fotos/fleuve.jpgLa conférence visait l’exploration de la notion de produit forestier légitime et l’identification des écarts entre la légitimité et la légalité d’un ensemble de produits forestiers sélectionnés et d’acteurs ; plus spécifiquement, l’atelier visait à (1) S’accorder sur les critères de légitimité des produits forestiers ; (2) Identifier de façon participative, les critères, gaps et proposer des pistes de solutions ; (3) Elaborer les stratégies de mise en œuvre des solutions envisagées en vue de leur prise en compte éventuelle dans les processus de réformes politiques et de la législation forestière.

 

Suite à la cérémonie d’ouverture officielle ponctuée de quatre allocutions, l’atelier s’est poursuivi par la présentation des objectifs et résultats attendus par le modérateur. La présentation individuelle des participants à tour de rôle fut suivi de la présentation inaugurale (Key note address) par M. Robinson DJEUKAM qui a jeté ainsi les bases de l’atelier (genèse, concepts de légalité et légitimité). Les participants ont par la suite écouté deux exposés liminaires portant sur les cas de terrain illustrant des écarts entre la légalité et la légitimité à l’Est et dans le Sud du Cameroun par Mesdames Mélanie LEBOH NKOM et Hélène EBOTO. Une autre série d’exposés a été entamée, couvrant celui du Dr Marie MBOLO sur l’expérience combinée de la certification et l’observation indépendante et de M. Jean Claude NJOMKAP assisté de Mesdames Marie FOE et Caroline BILOGUI, sur les stratégies de construction de la légitimité du cadre de vie dans les forêts modèles. Par la suite, trois groupes de travail ont été mis en place pour identifier clairement les écarts entre la légalité et la légitimité en matière : (1) des PFNL, (2) des droits d’usage et (3) d’exploitation commerciale de la faune, ainsi que les propositions de solutions.

 

Au terme des deux jours de travaux intenses qui ont tour à tour enrichi les participants grâce aux nombreux échanges constructifs un ensemble de recommandations sur les stratégies de réconciliation de la légalité avec la légitimité des produits forestiers au Cameroun a été formulé sur l’Intégration de la thématique de la légitimité des produits forestiers dans les législations des différentes administrations sectorielles. C’est en tout 23 recommandations qui ont été adoptées et regroupées en 6 blocs :  (1) L’accès à la ressource PFNL ; (2) La valorisation des PFNL ; (3) La commercialisation des PFNL ; (4) Les droits d’usage ; (5) La commercialisation de la faune ;  (6) Les conflits homme/faune (destruction des cultures par les animaux).

 

Bien vouloir télécharger

 

Communiqué final 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC