Atelier de planification stratégique des Forêts Modèles en construction de la RDC : une étape décisive vers leur homologation

 

Atelier de planification stratégique des Forêts Modèles en construction de la RDC : une étape décisive vers leur homologation


Par : Gabriel Sarasin, Mélie Monnerat, Jean-Claude Njomkap, Joachim Nguiebouri & Dr. Chimère Diaw (Secrétariat du Réseau Africain de Forêts Modèles)

 

 

docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-1.jpgL’une des salles de réunion de l’immeuble  Nyoki (ex-FORESCOM) qui abrite la Direction des Inventaires et Aménagements Forestiers (DIAF) et la Direction Générale des Forêts (DGF) du Ministère de l’Environnement, conservation de la nature et tourisme (MECNT), a servi de cadre  à la tenue, du 18 au 26 janvier 2012 à Kinshasa, de l’Atelier de planification stratégique des Forêts Modèles en construction de la RDC. L’atelier était organisé par la Coordination Nationale du RAFM (Réseau Africain de Forêts Modèles) en RDC, avec l’appui technique de la DIAF, de l’UICN, de VSO et du Secrétariat du RAFM basé à Yaoundé au Cameroun. Le Directeur Général du Secrétariat du RAFM, le Dr. Chimère Diaw, a appuyé la démarche de planification stratégique des sites en construction de la RDC par une mission d’une semaine à Kinshasa. Il a ainsi pu échanger et conseiller les intervenants, procéder à une série de réunions avec les partenaires stratégiques des FM dans le Bassin du Congo, dont notamment le secteur privé, et soutenir le lancement des FM en RDC.

 

Afin d’appuyer les sites en construction et de faciliter l’animation du Réseau des Forêts Modèles en RDC, le Secrétariat du RAFM a ouvert une extension à Kinshasa qui porte le rôle de Coordination Nationale RAFM-RDC. Cette Coordination Nationale est pilotée par Mme Mélie Monnerat, appuyée par un Point Focal National des Forêts Modèles, M. Sébastien Malélé, Directeur de la DIAF, nommé par le MECNT, et une nouvelle venue, Mme Orit Adus Ahmed administratrice.

 

Animé par des cadres du Secrétariat du RAFM et des experts venus de différentes institutions, l’atelier regroupait, outre les représentants des trois Forêts Modèles en construction de la RDC (Mayombe, Lac Tumba et Nord-Kivu), des acteurs stratégiques des Forêts Modèles tels que les autorités traditionnelles, les représentants des Peuples autochtones et les ONGs avec la participation active de Nouvelles Frontières, dont les activités sont basées à Mbandaka. Les participants ont bénéficié de plusieurs sessions de formations délivrées par les organisations partenaires telles que le projet d’appui à la Formation en Gestion des Ressources Naturelles de l’Université Laval et de la FASA de l’Université de Kinshasa, la Coordination Nationale REDD, le REPALEAC (Réseau des Populations autochtones et locales pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale), l’UICN (l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et la Division de la Foresterie Communautaire de la DGF.

 

L’atelier visait à créer un cadre stimulant et constructif d’appropriation du processus FM afin que chacun des sites en construction puisse aboutir à une feuille de route destinée à transformer en FM accomplies et fonctionnelles les Forêts Modèles actuellement en construction dans les provinces du Bas-Congo, de l’Équateur et du Nord-Kivu. L’objectif sous-jacent était de créer une synergie de réseautage entre les trois Forêts Modèles de la RDC, ainsi qu’entre celles-ci et le Réseau Africain des Forêts Modèles dont le siège du Secrétariat se trouve à Yaoundé. En marge des travaux, des projets fédérateurs et de développement ont été amorcés pour la consolidation de ces Forêts Modèles. Ces projets seront examinés en vue de leur soumission à des bailleurs de fonds.

 

Vers des Forêts Modèles « candidates »


docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-2.jpg

 

 

Compte tenu de leur statut actuel de Forêt Modèle en construction, chaque site devait planifier de façon rigoureuse et détaillée dans le temps et dans l’espace, leurs stratégies d’homologation, en vue d’obtenir le statut de Forêt Modèle « candidate ». L’obtention de ce statut permettra aux Forêts Modèles de la RDC de bénéficier des mêmes avantages que les Forêts Modèles membres du Réseau Africain de Forêt Modèle (RAFM) et du Réseau International de Forêt Modèle (RIFM). Pour être valide, le dossier de candidature de chaque Forêt Modèle en construction devra être présenté au RAFM et au RIFM par le Ministère en charge des forêts, en l’occurrence le MECNT. Après deux ans, une Forêt Modèle « candidate » devient membre à part entière du Réseau International et Africain de Forêt Modèle. Les étapes suivantes sont essentielles pour l’homologation du dossier de candidature d’une Forêt Modèle :

 

 

 

 

 

  • Participation et engagement volontaire des parties prenantes dans le processus Forêt Modèle;
  • Diagnostic biophysique et socioéconomique du paysage;
  • Adoption des statuts et textes légaux de la Forêt Modèle;
  • Constitution de la structure de gouvernance;
  • Développement de la vision commune et des priorités par les parties prenantes;
  • Élaboration et validation du plan stratégique multi-annuel pour réaliser cette vision commune;
  • Développement de projets générateurs de revenus au niveau local;
  • Soumission du dossier de candidature au Ministère;
  • Soumission de la candidature par le gouvernement de la RDC au RAFM et RIFM.

 

Au terme de cet atelier, les trois sites de Forêt Modèle en construction ont réalisé leurs feuilles de route détaillées, et défini des activités devant concourir à leur homologation d’ici juillet 2012. Néanmoins, la vision projetée au sein de cet atelier ne se limitait pas seulement à l’homologation des sites en construction mais la transcendait dans le temps et dans l’espace. En effet, des propositions de projets fédérateurs ont aussi été élaborées par chacun des sites et une formation a été donnée sur la gestion de projets REDD+, d’autant plus que deux des FM sont positionnés dans des projets pilotes REDD+ et MDP.

 

Une démarche d’apprentissage collectif d’ampleur régionale


docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-3.jpg

Cet atelier qui a réuni plus d’une vingtaine de participant venant des quatre provinces de la RDC (Kinshasa, Équateur, Mayombe et Nord-Kivu), du Cameroun et du Canada, fut une occasion unique de partage des connaissances et d’expériences. Ce fut une opportunité de partage et d’apprentissage des leçons des Forêts Modèles du Cameroun en vue de leur prise en compte dans le processus congolais d’une part, ainsi qu’une occasion unique pour les Forêts Modèles en construction de se connecter entre-elles, d’apprendre les unes des autres et de faire naître et partager des idées novatrices dans une perspective régionale et nationale d’autres part. En définitive, chaque site a pu préparer, au cours de l’atelier,  une présentation PowerPoint normalisée, donnant un aperçu descriptif du site, l’historique de sa constitution, son état de progression dans le processus Forêt Modèle, et leurs feuilles de route respectives vers l’homologation. Ces présentations ont été très appréciées par les participants à l’atelier de lancement des Forêts Modèles en RDC, tenu sous le parrainage du MCENT.

 

 

 

Les communications effectuées au cours de l’atelier 


  • L’entente de collaboration signée entre le RAFM et le MECNT;
  • Les leçons tirées des processus Camerounais;
  • Les projets et innovations au sein du RAFM;
  • La situation de chaque Forêts Modèles en construction de la RDC;
  • Le travail accompli par les stagiaires de la Faculté des Sciences Agronomique, Option Eaux et Forêts de l’UNIKIN dans les Forêts Modèles en construction de la RDC;
  • La gestion de projets REDD+;
  • Les mycorhizes dans les Forêts Modèles;
  • Le Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la gestion durable des ressources forestières de l’Afrique Centrale (REPALEAC);
  • Le partenariat entre le RAFM et VSO (Voluntary Service Overseas);
  • Les activités prioritaires à mettre en œuvre pour l’homologation des Forêts Modèles en construction;
  • La gestion financière selon les normes de Ressources Naturelles Canada;
  • La Stratégie de communication pour les médias environnement de la RDC.

 

Implication active de l’élite de la relève forestière de la RDC


docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-5.jpgCinq étudiant(e)s finissants de l’option Eaux et Forêts de l’Université de Kinshasa, appuyés par le projet FOGRN-BC, ont pris part à ces travaux. Sélectionnés suivant une démarche rigoureuse, ces étudiants ont effectués leurs stages professionnels de trois mois dans les Forêts Modèles en construction (Mayombe, Lac Tumba et Nord-Kivu), grâce à l’appui financier de Ressources Naturelle Canada via le programme IFMA (Initiative pour un Réseau de Forêts Modèles en Afrique). Au-delà de la présentation de leurs rapports de stage, les étudiants ont également pris part aux travaux de l’atelier notamment à la planification stratégique de la feuille de route des Forêts Modèles en construction de la RDC. Les rapports de stages et mémoires d’ingénieurs sont attendus avec impatience dans les sites de FM et au Secrétariat du RAFM.

 

 

 

 

 

 

 

@RAFM - Du haut vers le bas

Fig. 1. Les participants de l’atelier

Fig. 2. Le directeur Malélé offrant une carte de la DIAF produite par WRI aux leaders des FM en construction

Fig. 3. Mme Mato, du Secrétariat du RAFM, expliquant la structure de la plateforme des femmes rurales de la Forêt Modèle de Campo-Ma’an au Cameroun

Fig. 4. Le représentant de la Coordination Nationale REDD de la RDC formant les participants à la gestion de projets REDD+

Fig. 5. La stagiaire attribuée à la Forêt Modèle en construction du Nord-Kivu présentant ses résultats aux participants

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC