La BEI va ouvrir quatre nouveaux bureaux : Cameroun, Côte d’Ivoire, Mozambique et Zambie

 

 

 

La Banque européenne d’investissement (BEI) envisage d'ouvrir des bureaux dans quatre nouveaux pays africains en vue d’augmenter son exposition à un continent où les besoins de financement des infrastructures sont énormes, rapporte l’agence Bloomberg le 15 juillet, citant un dirigeant de l’institution.

 

 

«Nous allons ouvrir un bureau dans la capitale camerounaise Yaoundé d’ici fin 2015, avant de s’implanter en Côte d’Ivoire, au Mozambique et en Zambie en 2016 », a déclaré le vice-président de la BEI, Pim van Ballekom. «L'Afrique enregistre une croissance rapide», a-t-il argumenté.

 

 

M. Ballekom qui s’exprimait à Addis-Abeba, où la BEI a inauguré un bureau le 15 juillet, a également précisé que «le continent recèle de nombreuses opportunités d'investissement dans les secteurs de l'énergie, de l'eau, de l'assainissement et de l'agriculture».

 

 

La BEI n’investit actuellement que 2,5 milliards d’euros par an en Afrique chaque année sur un portefeuille global de 80 milliards d'euros. «Nous pourrions investir 10 milliards d’euros par an sur ce continent, mais cela dépendra de la volonté des actionnaires», a indiqué M. Ballekom.

 

 

La BEI dispose déjà de bureaux en Afrique du Sud, en Egypte, au Kenya, au Maroc, en Tunisie et au Sénégal.

 

 

Selon les prévisions de la Banque africaine de développement (BAD), l’Afrique devrait enregistrer une croissance économique de 5% en en 2016, tandis que les investissements directs étrangers atteindraient 73,5 milliards de dollars.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: le site web de La Banque européenne d’investissement (BEI)

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020