COMMUNIQUE FINAL- Atelier de cadrage de l’évaluation socio-culturelle des services écosystémiques pour les populations autochtones et communautés locales de BSB Yamoussa et du TNS

 

 

Bien vouloir télécharger le Communiqué Final ci-dessous :

Communiqué final_atelier de cadrage_BSB TNS.pdf

 

 

L’atelier de cadrage de l’évaluation socio-culturelle des services écosystémiques pour les populations autochtones et communautés locales de BSB Yamoussa et du TNS s’est tenu du 14 au 16 août 2019 à Douala en République du Cameroun. Il avait pour objectif de faire un état des lieux des services socio-culturels que procurent les services écosystémiques des complexes d’aires protégées de BSB Yamoussa et du TNS à leurs populations autochtones et communautés locales.

 

 

Cet atelier a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, avec l’appui du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC.

 

Constats

Les constats suivants ont été faits :

 

L’évaluation des aspects socio-culturels des services écosystémiques demande un accès aux informations de référence locales par une approche participative et sensible au genre ;

 

La connaissance des aspects socio-culturels des services écosystémiques aide à atténuer les conflits autour de l’utilisation des ressources naturelles des aires protégées et ouvre la voie pour une conservation communautaire ;

 

Les aspects socio-économiques et socio-culturels se manifestent aussi au niveau des services écosystémiques ;

 

Pour garantir une gestion participative et durable des écosystèmes, la conservation doit mener une approche transversale de nature à restaurer la confiance entre populations et administrations ;

 

L’existence de nombreux services socio culturels dans et autour des aires protégées sous exploités et utile pour l’aménagement durable des territoires et le développement local ;

 

Les intérêts particuliers et souvent divergents nécessitent une démarche transversale et conciliatrices sur l’étendue des aires protégées et leurs zones périphériques, mettant en exergue l’urgence d’une approche d’aménagement intégré des territoires concernés.

 

Recommandations à l’endroit de la COMIFAC

Les participants ont recommandé :

 

De compléter l’évaluation socio culturel des services écosystémiques des aires protégées à l’évaluation économiques des services socio culturels en vue de mesurer leur impact dans l’amélioration du bien être des populations autochtones et locales ;

 

D’inscrire le développement et la promotion de la socio économie des services socio culturels dans et autour des aires protégées dans le cadre de l’aménagement et la gestion durable des ressources naturelles dans les territoires et au service du bien être des populations autochtones et locales ;

 

Impliquer le Ministère en charge de l’Aménagement de territoire et celui de développement local et d’autres Ministères sectoriels à côté du Ministère en charge des aires protégées dans le développement et la promotion des services socio culturels dans et autour des aires protégées ;

 

Actualiser les Termes de Référence des Consultants et la feuille de route en tenant compte des recommandations des participants à l’atelier ;

 

La prise en compte de l’éducation afin de développer et transmettre le savoir traditionnel ;

 

De développer des mécanismes pour protéger le savoir traditionnel ;

 

D’accorder une attention particulière sur les opportunités d’emploi des populations riveraines en appliquant la gestion durable des services écosystémiques ;

 

D’évaluer le potentiel économique des services écosystémiques afin d’optimiser les avantages pour les parties prenantes ;

 

De mettre en place une stratégie sous-régionale sectorielle pour le développement économique des services écosystémiques ;

 

D’harmoniser la présentation des services écosystémiques tout en considérant les perceptions différentes exprimées pendant l’atelier.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le Communiqué Final ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC