La gestion participative pour une conservation durable des complexes d’aires protégées de BSB Yamoussa et du TNS

 

 

Du 14 au 16 août 2019 à Douala en République du Cameroun, s’est tenu, l’atelier de cadrage de l’évaluation socio-culturelle des services écosystémiques pour les populations autochtones et communautés locales de BSB Yamoussa et du TNS. Bien vouloir télécharger le communiqué Final….

 

 

Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, avec l’appui du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, l’atelier avait pour objectif de faire un état des lieux des services socio-culturels que procurent les services écosystémiques des complexes d’aires protégées de BSB Yamoussa et du TNS à leurs populations autochtones et communautés locales.

 

 

Y ont pris part : le Représentant de la CEEAC, les représentants du Secrétairiat exécutif de la COMIFAC ; les représentants des populations autochtones et communautés locales ; les Coordonnateurs nationaux de la COMIFAC des pays suivants (Cameroun, Congo, RCA et Tchad) ; les Points focaux CDB des pays suivants (Congo,  RCA et Tchad) ; les Points focaux APA des pays suivants (Cameroun,  Congo et RCA) ; les représentants d’administrations en charge des forêts, de la faune et des aires protégées des pays suivants ( Cameroun, Congo, RCA et Tchad); les représentants de la CEFDHAC et des réseaux REPALEAC, REJEFAC, REFADD, REPAR, le représentant de la Fondation pour le Tri-national de la Sangha et les personnes ressources. 

 

 

Au terme de l’atelier, les participants recommandent :

  • De compléter l’évaluation socio culturel des services écosystémiques des aires protégées à l’évaluation économiques des services socio culturels en vue de mesurer leur impact dans l’amélioration du bien-être des populations autochtones et locales ;

 

  • D’inscrire le développement et la promotion de la socio économie des services socio culturels dans et autour des aires protégées dans le cadre de l’aménagement et la gestion durable des ressources naturelles dans les territoires et au service du bien-être des populations autochtones et locales ;

 

  • Impliquer le Ministère en charge de l’Aménagement de territoire et celui de développement local et d’autres Ministères sectoriels à côté du Ministère en charge des aires protégées dans le développement et la promotion des services socio culturels dans et autour des aires protégées ;

 

  • Actualiser les Termes de Référence des Consultants et la feuille de route en tenant compte des recommandations des participants à l’atelier ;

 

  • La prise en compte de l’éducation afin de développer et transmettre le savoir traditionnel ;

 

  • De développer des mécanismes pour protéger le savoir traditionnel ;

 

  • D’accorder une attention particulière sur les opportunités d’emploi des populations riveraines en appliquant la gestion durable des services écosystémiques ;

 

  • D’évaluer le potentiel économique des services écosystémiques afin d’optimiser les avantages pour les parties prenantes ;

 

  • De mettre en place une stratégie sous-régionale sectorielle pour le développement économique des services écosystémiques ;

 

  • D’harmoniser la présentation des services écosystémiques tout en considérant les perceptions différentes exprimées pendant l’atelier.

 

 

Bien vouloir télécharger le communiqué Final ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 novembre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

OIBT - Plus de professionnels forestiers nécessaires dans le Bassin du Congo

Les marchés de consommation exigent de plus en plus la preuve de la légalité du bois, mais les pays du Bassin du Congo manquent encore de personnel qualifié pour mettre en place des mesures de durabilité et de légalité, selon Claude Kachaka Sudi, coordinateur régional du Réseau des institutions de formation forestière et environnementale en Afrique centrale (RIFFEAC).

En savoir plus...

Le FVC rencontre les principaux investisseurs mondiaux pour stimuler le financement du secteur privé dans le domaine du climat

Songdo, 11 octobre 2019 Le Fonds Vert pour le Climat a récemment exploré comment surmonter les obstacles du marché et forger de nouvelles voies de financement du climat dans les pays en développement en tirant parti de l'expérience de certaines des plus grandes sociétés financières du monde.

En savoir plus...

RIFFEAC : Bientôt 7 ans et 13 Editions ! Comme le temps passe vite !!!

Dans l'Editorial de cette édition, le Pr Antoine VIANOU (Chevalier OIPA du CAMES) tire la sonnette d'alarme sur « l'urgence d’actions concrètes et concertées pour la survie des espèces endogènes, la préservation des ressources renouvelables et l’épanouissement des populations environnantes » du Bassin du Congo. Tout en appréciant l'accompagnement du RIFFEAC dans le cadre de la formation "LMD" de ses institutions membres, il encourage les Partenaires et Bailleurs de Fonds à plus d'efforts dans l'accompagnement de la "Formation-Recherche-Communication".

En savoir plus...

Atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC).

Stop et fin ce samedi, 02 novembre 2019 à Douala (Cameroun) de l'atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC). Bien vouloir télécharger la note de position des acteurs de la société civile sur la REDD+...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019