Restauration des forêts : Une étude met en évidence le potentiel élevé de réussite de la restauration des forêts dans six pays africains

 

 

Bien vouloir télécharger le document de l’étude ci-dessous:

eaav3223.full.pdf

 

Robin Chazdon a déclaré à SciDev.Net qu’il y a un nombre si important de domaines dans le monde qui ont besoin d'être restaurés, que les chercheurs se sont penchés prioritairement sur ceux dans lesquels les résultats les plus bénéfiques et les plus réalisables en matière de restauration devraient permettre aux pays de commencer à se concentrer sur les points névralgiques.

 

 

Les recherches, qui ont duré quatre ans (2015 à 2018) ont utilisé une approche interdisciplinaire, en considérant les avantages généraux - pas seulement la couverture arborée et le stockage de carbone - mais également en incluant des facteurs économiques tels que le coût d'opportunité de la terre, affecté par la production agricole.

 

 

Les chercheurs ont identifié sept points névralgiques dans les paysages de forêts pluviales tropicales des basses terres et ont créé un gradient de valeurs allant de zéro à un pour représenter le score d'opportunité de restauration.

 

 

 « Les six premiers pays ayant obtenu le score moyen le plus élevé en matière d'opportunités de restauration ont été trouvés en Afrique », indique l'étude, citant le Burundi, Madagascar, le Rwanda, le Sud-Soudan, le Togo et l'Ouganda.

 

« L'étude met vraiment en évidence le potentiel élevé de réussite de la restauration des forêts dans ces pays africains », ajoute Robin Chazdon.

 

L'étude cite également le Brésil, la Colombie, l'Inde, l'Indonésie et Madagascar comme les cinq pays possédant les plus grandes zones de points névralgiques.

 

En savoir plus...

 

 

  scidev.net-Restauration des forêts : Des zones prioritaires en Afrique

 

  • Les chercheurs identifient les domaines prioritaires en vue de la restauration de la forêt tropicale
  • Les points névralgiques de la restauration se trouvent en Afrique
  • Etats et décideurs devraient prêter attention aux domaines offrant des avantages à long terme

 

 

Selon une étude, l’Afrique, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est ont le plus grand potentiel pour restaurer les forêts et en tirer profit.

 

 

L'étude ajoute que sur 57 engagements de restauration de 170 millions d'hectares de forêts d'ici à 2030, 80% sont centrés sur les pays en développement, dans la zone tropicale.

 

 

Toutefois, selon les experts, il est difficile d'identifier les paysages clés où la restauration de la forêt pourrait avoir les meilleurs avantages potentiels.

 

« Il est urgent de ramener les forêts dans les zones où elles contribueront à prévenir l'extinction d'espèces, à améliorer la sécurité en eau, à atténuer les changements climatiques grâce au stockage de carbone et à créer des habitats pour l'adaptation aux changements climatiques », a déclaré Robin Chazdon, professeur au département d'écologie et de biologie évolutive de l'Université du Connecticut, aux États-Unis, et co-auteur de l'étude, publiée la semaine dernière (3 juillet) dans la revue Science Advances.

 

    “Il est urgent de ramener les forêts dans les zones où elles contribueront à prévenir l'extinction d'espèces, à améliorer la sécurité en eau et à atténuer les effets du changement climatique. ” Robin Chazdon, Université du Connecticut.

 

 

En savoir plus...

 

Bien vouloir télécharger le document de l’étude ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Le collège de la société civile en marche pour la tenue d’une journée spéciale le 18 décembre 2019

Thème: "Les forêts du Bassin du Congo à la croisée des chemins entre Conservation – Gestion et Développement Durable – Changements Climatiques et Investissements en milieu forestier : Rôle de la société civile et attentes des communautés riveraines"

En savoir plus...

Voaafrique-Le Cameroun et le Nigeria préoccupés par la sécurité de leur frontière commune

Les Gouverneurs des régions du Cameroun et États du Nigeria, des responsables administratifs et de sécurité ont discuté de la sécurité sur leur frontière commune pendant deux jours à Yaoundé mi-juillet.

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N°004

La phase actuelle du projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) mise en œuvre par l’UNESCO, grâce au soutien financier de l’Union européenne s’achèvera en mars en 2020. Un des résultats majeurs attendus à son terme est le lancement du processus d’inscription de nouveaux sites de la sous-région sur la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019