Les grandes conclusions de la session extraordinaire des Ministres de la COMIFAC à N’Djamena (Tchad)

 

Les ministres en charge des forêts, de l'environnement de l'espace COMIFAC adoptent le Plan d’Action sous-régional 2012-2017 des pays de l’espace COMIFAC pour le renforcement de l’Application des Législations Nationales sur la Faune sauvage (PAPECALF) ; harmonisent leurs points de vue sur les questions relatives à la REED (plus) et  aux modes de financement sécurisé de la COMIFAC et des institutions partenaires. Ils décident de la tenue de la septième session ordinaire du Conseil des ministres qui aura lieu du 17 au 21 novembre 2012 au Tchad.

 

 

N’djamena (République du Tchad), 06 juin 2012  - S’est tenue une session extraordinaire des Ministres en charge de l’Environnement et des Forêts des pays membres de la COMIFAC. Cette session a été précédée du 04 au 05 juin 2012 par la Commission consultative des experts sur : (1) Segments des experts préparatoires à la concertation Ministérielle tripartite entre le Cameroun, la RCA et le Tchad sur le renforcement de la lutte contre le braconnage transfrontalier ; (2) Réunion des experts préparatoire à la session extraordinaire des Ministres en charge des forêts et de l’environnement des pays membres de la COMIFAC.

Ont pris part aux travaux les pays suivants: Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo (RDC) et Tchad. Y ont également pris part les représentants des institutions et initiatives sous-régionales et des organisations internationales suivantes : CEEAC, COMIFAC, RAPAC, CEFDHAC et ses réseaux affiliés, ADIE, Facilitation canadienne du PFBC, GIZ, JICA, WWF, TRAFFIC, Fondation TNS, PACEBCo.

Les travaux d’ouverture ont été marqués par trois allocutions : celles du Représentant du Secrétaire Général de la CEEAC, du Ministre de l’Environnement et des Ressources Halieutiques du Tchad et du Président en exercice de la COMIFAC, Ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme de la République Démocratique du Congo (RDC). 

Dans son allocution, Monsieur Honoré TABUNA, représentant du Secrétaire Général de la CEEAC s’est réjoui de l’intérêt porté par les autorités tchadiennes aussi bien sur les thématiques liées à l’environnement que sur le fonctionnement des institutions sous-régionales. Il a souligné les subventions et appuis apportés par la CEEAC à la COMIFAC, un de ses organismes spécialisés, tout en évoquant la limite des moyens dont dispose la CEEAC. Son Excellence Monsieur MAHAMAT BECHIR OKORMI, Ministre de l’Environnement et des Ressources Halieutiques de la République du Tchad a salué la tenue pour la première fois des assises de la COMIFAC au Tchad, avant de relever que le Tchad, pays continental, se trouve être un pays charnière entre l’Afrique sahélienne et l’Afrique forestière dont il constitue le dernier rempart contre l’avancée du désert. Dans la même lancée, Son Excellence Monsieur BAVON N’SA MPUTU ELIMA, Président en exercice de la COMIFAC, Ministre de l’environnement, Conservation de la nature et Tourisme de la République Démocratique du Congo a fait part dans son discours d’ouverture, des difficultés que connait la COMIFAC dans son fonctionnement et a souligné qu’il faut une COMIFAC viable et forte sur laquelle la sous-région peut compter, ceci pour une bonne harmonisation et coordination des politiques et programmes en matière de conservation et de gestion durable de nos écosystèmes.

 

Après la mise en place du bureau du conseil des ministres, il a été procédé à la lecture du rapport de la réunion des experts. Ces derniers ont pris acte des rapports et ont félicité les experts pour sa qualité.

A l'issue de travaux intenses, des résolutions ont été prises et des recommandations formulées et  structurées autour des points inscrits à l’ordre du jour du conseil dont les points saillants sont :

 

♦ Approbation la feuille de route pour la mise en oeuvre de la déclaration conjointe des pays membres de la COMIFAC et pays partenaires sur la REDD+ de Durban

♦ Adoption de la Déclaration de N’djamena relative à la position commune des Ministres en charge de l’Environnement et des Forêts d’Afrique Centrale sur la préparation des échéances sur les changements climatiques de Doha (Qatar) en décembre 2012.

♦ L’adoption le Plan d’Action sous-régional 2012-2017 des pays de l’espace COMIFAC pour le renforcement de l’Application des Législations Nationales sur la Faune sauvage (PAPECALF). Le Conseil des ministres demande l’organisation d’une conférence internationale sur la criminalité environnementale sous l’égide de l’Union Africaine en 2013 et avec la collaboration de la CEEAC, le CEA/BSR-AC, de la BAD, de la FAO, du PNUE, d’Interpol, de l’Accord de Lusaka, de l’ASEAN, des agences de coopération du Japon, de la Chine et de la Corée en vue de fédérer les efforts et mutualiser les moyens pour lutter contre le braconnage des espèces emblématiques (éléphant, rhinocéros, gorille, chimpanzé, etc.) de la faune.

♦ Approbation  du Rapport sur le bilan des expériences de la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale et leur contribution à la mise en œuvre de l’Agenda 21

♦ Le Conseil encourage la République du Congo à poursuivre les consultations afin que l’Accord de coopération entre les pays des trois bassins forestiers tropicaux du monde, puisse être signé dans les meilleurs délais.

♦ Septième session ordinaire du Conseil des ministres du 17 au 21 novembre 2012 au Tchad

 

En marge de la session extraordinaire des ministres, s’est tenue une concertation ministérielle tripartite entre le Cameroun, la RCA et la Tchad sur le renforcement de la collaboration pour la lutte anti-braconnage transfrontalier. A l’issu de cette concertation d’échange d’expériences, une déclaration sur le renforcement de la collaboration pour la lutte anti braconnage transfrontalière entre les trois pays a été signée et la feuille de route pour le suivi de sa mise en œuvre adoptée.

 

Bien vouloir télécharger la documentation issue de la session extraordinaire des Ministres de la COMIFAC à N’Djamena (Tchad)

 

♦ Le communiqué officiel

♦ La déclaration de position commune des Ministres en charge de l’Environnement et des Forêts d’Afrique Centrale sur la préparation des échéances sur les changements climatiques de Doha (Qatar) en décembre 2012.

♦ Feuille de route pour la mise en œuvre de la déclaration conjointe des pays membres de la COMIFAC et pays partenaires sur la REDD+ de Durban

♦ NEW-RAPPORT FINAL-REUNION PREPARATOIRE DES EXPERTS - N’DJAMENA, 04-05 JUIN 2012

♦Segments des experts préparatoires à la réunion tripartite entre le Cameroun, la République Centrafricaine (RCA) et le Tchad sur le renforcement de la collaboration transfrontalière pour la lutte anti-braconnage. N’DJAMENA LES 4 ET 5 JUIN 2012 - RAPPORT FINAL

♦ Feuille de route pour l’opérationnalisation de l’Accord de coopération relative à la création et la gestion concertée du complexe transfrontalier BSB Yamoussa entre le Cameroun et le Tchad

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC