FAO : La FAO présente une nouvelle publication dont l’objectif est d’appuyer le développement de systèmes de traçabilité du bois.

 

 

Bien vouloir télécharger le document: application/pdf a-i6134f.pdf (3.9 Mo)

 

 

Cette publication s’inscrit dans un effort plus global de lutte contre l’exploitation illégale des forêts

 

 

23 novembre 2016, Kigali, Rwanda – L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a présenté ce jour une nouvelle publication visant à accompagner les pays africains, et plus largement les pays tropicaux producteurs de bois, dans la mise en place de systèmes efficaces de traçabilité des produits ligneux depuis la forêt jusqu’au consommateur final.

 

Les systèmes de traçabilité reposent sur l’attribution d’un identifiant unique tout au long de la chaine de production par différents moyens: peinture, étiquettes, codes à barres, puces électroniques ou encore information génétique. Cet identifiant permet de lier l’arbre en forêt au produit fini.

 

 « La mise en place d’un système de traçabilité robuste fait partie des éléments clés pour s’assurer que le bois est effectivement d’origine légale », déclare Robert Simpson du Programme FLEGT de la FAO (Application des réglementations forestière, Gouvernance et échanges commerciaux). « Une production de bois vérifiée légale ouvre les portes du marché de l’UE qui est de plus en plus exigent en matière de légalité». Et d’ajouter : « la mise en place de systèmes de traçabilité rend la vie dure à ceux qui souhaitent poursuivre leurs activités illégales, qui continuent à avoir des effets néfastes sur les forêts et les populations qui en dépendent ».

Enfin, la traçabilité n’est pas seulement un outil de respect des exigences légales : elle peut avoir un impact positif sur l’activité d’exploitation et de production, tout en améliorant les conditions de travail. Elle rend également possible un meilleur suivi des statistiques forestières, essentielles dans la mise en œuvre de politiques nationales.

Etudes de cas de cinq pays en Afrique

Cette analyse démontre les possibles impacts positifs de la traçabilité pour les gouvernements, les compagnies forestières et les forêts gérées par les communautés. Elle s’appuie sur l’étude de 5 cas dans des pays africains qui ont mis en œuvre des expériences de traçabilités avec l’appui du Programme FAO FLEGT.

 

Au Benin, l’Office National du Bois a développé un système de traçabilité qui repose sur la technologie des codes-barres pour ses plantations de Teck. Aujourd’hui les travailleurs saisissent les informations directement sur des smartphones, s’affranchissant ainsi du système papier moins fiables et chronophages.

 

Le système de traçabilité national mis en place au Liberia permet de donner aux sociétés une meilleure visibilité sur leurs stocks. Parallèlement, le système facilite la collecte des taxes forestières par le gouvernement et représente une avancée majeure vers la délivrance d’autorisations FLEGT.

 

Au Cameroun, le système établi par une société d’exploitation privée fonctionne aussi comme outil de prise de décision au niveau des dirigeants de l’entreprise, en centralisant les données liées au processus de transformation.

 

Un système de surveillance basée sur la technologie GPS en République Démocratique du Congo  permet de tracer en temps réel les mouvements des engins forestiers en forêt. Cet outil d’aide à la lutte contre l’exploitation illégale offre la possibilité de réduire les besoins en missions de contrôle sur le terrain, longues et coûteuses.

 

Le Gabon a testé un système de traçabilité adapté à un contexte de foresterie à petite échelle, dans le but de contribuer à la réflexion du gouvernement sur le système de traçabilité le plus adapté au contexte des forêts communautaires.

 

Augmenter la collaboration avec le secteur privé dans le bassin du Congo

 

Cette publication a été présentée à l’occasion de la 16ème réunion du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) et plus particulièrement dans le cadre d’un groupe de travail animé par la FAO et l’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT). L’objectif était de réfléchir aux enjeux de gestion durable pour le secteur privé en zone forestière.

 

Plus de 500 représentants des gouvernements, des bailleurs de fonds, des organisations internationales, de la société civile et du secteur privé ont participé à cette réunion à Kigali.

 

Cette publication s’inscrit dans une série technique qui vise à valoriser l’expérience acquise par le Programme FAO FLEGT au travers de projets

mis en œuvre dans ses différentes régions d’intervention: l’Afrique, l’Asie, l’Amérique Latine et Centrale.

 

Le Programme FAO FLEGT a travaillé sur l’amélioration de la gouvernance forestière depuis 2008 en appuyant la mise en œuvre du plan d’action FLEGT au travers de la promotion de la production et de la consommation de bois légal.

 

 

------

 

Lire la publication

Traceability: A management tool for enterprises and government

 

Télécharger la publication en anglais, en français et en espagnol

 

Lien internet

FAO FLEGT Programme

EU FLEGT Action Plan

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020