17ième réunion du GTBAC: les contributions à la mise en œuvre du plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique et des objectifs d’Aïchi par des moyens scientifiques et techniques, et la question relative à l’IPBES

 

A l’issu de ces sessions plénière et groupe, des recommandations importantes ont été formulées au cours de la 17ième réunion du Groupe de Travail sur la Biodiversité (GTBAC), à l’endroit des différents intervenant dans le GTBAC. A soir le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les membres du GTBAC, les Gouvernements, les Partenaires, les PF CDB / APA et le le GTBAC

 

Bien vouloir télécharger:

 

♦  Communiqué final de la 17ième  Réunion du GTBAC

♦  Feuille de route 2013 du GTBAC

 

Du 2 au 5 juillet 2013, L’hôtel Santana de Ndjamena au Tchad a servi de lieu d’accueil de la 17ième réunion du GTBAC organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et garce au financement de la GIZ « Appui à la COMIFAC » et de la JICA.

 

Cette réunion avait pour objectifs de :

 

♦ procéder à l’évaluation à mi-parcours de la feuille de route 2013 du GTBAC;

♦ faire un état de lieux des activités liées à la mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur l’Accès aux ressources génétiques et le Partage juste et équitable des Avantages découlant de leur utilisation (APA) dans les différents pays de la COMIFAC, afin de voir comment renforcer les capacités pour la mise en œuvre dudit Protocole au niveau national ;

♦ réaliser l’état de lieux des activités liées au processus de révision des Stratégies et Plan d’Action Nationaux pour la Biodiversité (SPANB) ;

♦ faire le point sur l’état d’avancement de l’élaboration des cinquièmes rapports nationaux sur la mise en œuvre de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) ;

♦ préparer la dix-septième réunion de l’Organe Subsidiaire chargé de fournir des avis Scientifiques, Techniques et Technologiques (OSASTT-17).

 

Et elle a connu la participation des représentants des points focaux des pays de l’espace COMIFAC : Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RDC, São Tomé et Príncipe, Tchad, des organisations internationales et de la société civile (REFADD, RAPAC, UICN) ainsi que les membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

 

Présidée par Monsieur Raymond MBITIKON, Secrétaire Exécutif de la COMIFAC et la modération de Madame Prudence GALEGA Pilote du GTBAC, Point Focal CDB de la République du Cameroun, assistée de Monsieur Chouaïbou NCHOUTPOUEN, cette réunion a connu quatre articulations majeures :

 

La cérémonie d’ouverture : les participants ont eu droit à trois interventions, celles de Madame la Pilote du GTBAC, de Monsieur le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC et de Mme Esther NENODJI MADINGAR, Secrétaire Générale du Ministère de l’Environnement et des Ressources Halieutiques du Tchad. Il ressort de ces interventions, les gratitudes des visiteurs tant à l’endroit de la République du Tchad pour l’accueil et l’hospitalité, qu’à la GIZ et au JICA pour avoir pourvu financement à cette réunion. et aussi, l’importance la réunion qui se veut une rencontre d’évaluation de la feuille de route du GTBAC afin qu’il soit un outil d’amélioration de l’image de la COMIFAC tant au niveau international, régional, sous-régional et national.

 

Sessions en plénière et en groupe : les participants ont eu droit à l’audition des communications, qui portaient essentiellement sur des comptes rendus des ateliers et conférences ténus au niveau sous régional et international, et aussi, sur des bilans des activités réalisées par des organes sous régionale comme CDB, SPANB, APA, IPBES. Ces communications ont porté sur les préparatifs des échéances futures à savoir : 17ème OSASTT, JAPIV.

 

A la suite des différentes communications, possibilité a été donnée au participant poser des questions afin d’améliorer leur compréhension sur ces différents sujets. Les travaux de groupe qui s’en ont suivi, ont porté sur : les contributions à la mise en œuvre du plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique et des objectifs d’Aïchi par des moyens scientifiques et techniques, et la question relative à l’IPBES.

 

A l’issu de ces sessions plénière et groupe, des recommandations importantes ont été formulées à l’endroit des différents intervenant dans le GTBAC. A soir :

 

♦ Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, pour les facilitations dans l’échange des informations entre les membres du GTBAC et pour la participation aux réunions par d’autre réseau,

Les membres du GTBAC, pour un meilleur partage des informations,

Les Gouvernements, pour leur implication dans la plate forme IPBES.

Les Partenaires, pour une meilleure mobilisation des ressources et implication dans la plateforme IPBES.

Les PF CDB / APA, pour le développement d’une meilleure stratégie de redéploiement SAPNB pendant sa révision, devant tenir compte des aspects genres, du secteur privé, des AME,

Et le GTBAC : pour une évaluation de la feuille de route 2013 qui intègre les feuilles de route des sous groupes de travail dans la feuille de route globale du GTBAC.

 

La visite de la ceinture verte de N’djamena par les participants a été marqué par la plantation des arbres.

 

La cérémonie de clôture qui a sanctionné ces quatre jours de travail, a donné l’occasion aux participants d’exprimer leur satisfaction pour le déroulement des travaux, avec l’espoir que la 18ème réunion du GTBAC qui se tiendra à Bata (Guinée Equatoriale), permettra de voir des avancées significatives au sein de la GTBAC et au sein des autres organes.

 

Pour plus d’informations, bien vouloir télécharger:

 

♦  Communiqué final de la 17ième  Réunion du GTBAC

 

♦  Feuille de route 2013 du GTBAC

 

♦  Communiqué final de l’ATELIER SOUS REGIONAL DES PAYS DE L’ESPACE COMIFAC SUR LES AIRES PROTEGEES ET LA FAUNE SAUVAGE. Brazzaville-République du Congo, les 29 et 30 avril 2013

♦ Feuille de route du sous-groupe de travail sur la faune sauvage et les aires protégées

♦  Mise en œuvre des décisions de la COP11 et MOP6

♦  Rapport final : ATELIER SOUS-REGIONAL DE SENSIBILISATION ET DE REFLEXION DES PARLEMENTAIRES SUR LA PROBLEMATIQUE DE L’APA, Par Chouaibou NCHOUTPOUEN

♦  Rapport final : Atelier de renforcement de capacités des membres du Réseau des Femmes Africaines sur le Développement Durable (REFADD) sur le thème : « Femmes et processus APA en Afrique centrale : comment influencer la mise en œuvre au niveau national ? »

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC