Le Groupe de Travail Biodiversité de l'Afrique Centrale (GTBAC) adopte sa feuille de route pour 2013 à Sao tome & Principe

Le GTBAC 16 (seizième réunion) au moyen d’échanges, de travaux en plénière et en groupes identifie les activités des décisions des CoP-MoP 6 et CoP 11 à mener aux niveaux national et régional,  adopte la feuille de route 2013 du GTBAC après évaluation de la feuille de route celle de 2012, cherche à renforcer les capacités pour la mise en œuvre du Protocole de Nagoya au niveau national, et fait un état des lieux des activités liées au processus de révision des SPANB.

 

Bien vouloir télécharger le Communiqué Final du GTBAC 16


Du 29 au 31 janvier 2013, s’est tenue à Sao Tomé (Sao Tomé et Principe), la seizième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC).  Placée sous le haut patronage de Son Excellence Antonio ALVARO DIAS, Ministre de l’Agriculture, Pêche et Développement Rural de la République Démocratique de Sao Tomé et Principe, cette réunion a été organisée par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui financier du projet GIZ « Appui à la COMIFAC » et de l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI). Elle a été présidée par Monsieur Martin TADOUM, Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC et modérée par Mme Prudence Galega, Point focal de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) pour la République du Cameroun, Pilote du GTBAC et assisté par monsieur Chouaibou Nchoutpouen, Chargé de la Biodiversité et de la lutte contre la désertification au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

 

 

Les objectifs spécifiques du GTBAC 16 étaient de : (1) examiner les décisions prises par la 6ième Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties au Protocole de Cartagena sur la biosécurité (CoP-MoP 6) et la 11ième Conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique (CoP 11) et identifier les activités nécessaires à mener aux niveaux national et régional afin de mettre en œuvre ces décisions ; (2) évaluer la feuille de route du GTBAC pour 2012 et adopter la feuille de route 2013 ; (3) faire un état des lieux des activités liées à l’accès et le partage des avantages (APA) dans les différents pays de la COMIFAC afin de voir comment renforcer les capacités pour la mise en œuvre du Protocole de Nagoya au niveau national ; (4) faire un état des lieux des activités liées au processus de révision des Stratégies et Plans d’Action Nationaux pour la Biodiversité (SPANB).

 

 Cette réunion tenue pendant trois jours a connu trois articulations desquelles ont découlés l’adoption des résolutions et recommandations: (1) la cérémonie d’ouverture, a connu quatre allocutions. Celle de : Son Excellence Antonio ALVARO DIAS, Ministre de l’Agriculture, Pêche et Développement Rural de la République Démocratique de Sao Tomé et Principe, la Pilote du GTBAC, le représentant du projet GIZ et le Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC. (2) Les travaux en plénière déroulés sous forme des présentations et d’interventions des pays ont porté sur les leçons tirées de la participation des pays COMIFAC aux travaux de la CdP-RdP 6 et CdP 11 qui ont respectivement eu lieu du 1er au 05 et du 08 au 19 octobre 2012 à Hyderabad en Inde, ainsi que sur l’état des lieux des activités liées au processus de révision et de mise à jour de la Stratégie et Plan d’Action Nationaux de la Biodiversité (SPANB). (3) Les travaux en groupe ont consisté à examiner par 4 groupes les décisions de la CdP11 et la CdP/RdP6 pertinentes pour la sous-région afin de proposer pour chacune d’elles : le résultat attendu, l’indicateur de résultat, les actions à mener, le responsable, le timing et les partenaires potentiels.

 

 Les recommandations et résolutions ont été axées sur : la participation aux travaux de la CdP-RdP 6 et CdP 11, la revue des recommandations formulées par le GTBAC 15, la réunion du Conseil des Ministres COMIFAC, l’initiative SATOYAMA, la révision des SPANB, les activités liées au Protocole de Nagoya, l’évaluation de la feuille de route 2012, les termes de référence de l’étude sur la bioprospection dans les pays COMIFAC, et la feuille de route GTBAC 2013. Ces recommandations étaient entre autres adressées au : (1) Secrétariat Exécutif de la COMIFAC qui devrait bien à l’avance organiser la réunion préparatoire afin d’apprêter toute la documentation requise  pour les prochaines CdP-RdP et CdP, adresser une correspondance aux Ministres pour les informer des résolutions prises et recommandations formulées par les réunions du GTBAC, faire parvenir aux points focaux CDB les rapports des réunions des Ministres ainsi que ceux des réunions des coordonnateurs nationaux COMIFAC, mobiliser avec ses partenaires les financements pour appuyer les études approfondies à l’échelle nationale sur la bioprospection ; (2) l’Agence Japonaise pour la Coopération Internationale (JICA) qui est priée d’examiner la possibilité d’organiser une activité de renforcement des capacités des Points focaux CDB pour une meilleure compréhension de cette initiative et de son fonctionnement ; (3) Points focaux CDB, invités à répondre aux demandes d’informations adressées par le Secrétariat Exécutif de la CDB concernant le SPANB, à répondre avec l’APA aux demandes d’informations adressées par le Secrétariat Exécutif de la CDB concernant le Protocole de Nagoya, et à traduire la feuille de route sous régionale en plan de travail annuel pour les activités à mener au niveau national.

 

 

 Bien vouloir télécharger le Communiqué Final du GTBAC 16

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC