Les pays de la COMIFAC adoptent une position commune en vue de la dixième conférence des Parties (CdP 10) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la Désertification (CNULD)

Les membres du Groupe de travail pour le suivi de la mise en œuvre de la CNULD  en abrégé (GTCCD)  de la COMIFAC, réunis en leur quatrième réunion (GTCCD 4) à Douala harmonisent leurs points de vue sur les enjeux de la CdP10, évaluent à mi-parcours la mise en œuvre de la feuille de route 2011 du  GTCCD et valident le cadre synoptique d’échange d’informations sur la mise en œuvre de la CNULD en Afrique centrale.  


docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTCCD/COMIFAC Photo de famille GTCCD 4.jpgDouala (Cameroun), 17-19 Août 2011 – S’inscrivant dans la préparation de la CdP 10 de la CNULCD, s’est tenue la quatrième réunion du GTCCD. Les travaux ont été ouverts par Mr Raymond Mbitikon, Secrétaire Exécutif (SE) de la Commission des Forêts  d'Afrique Centrale (COMIFAC). Ont pris part aux travaux les points focaux de la CNULD des pays suivants: Burundi, Cameroun,  Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Rwanda, Sao Tomé et Principe, et du Tchad. Les représentants de quelques institutions sous-régionales et organisations internationales étaient également présents à savoir: Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), COMIFAC, Mécanisme Mondial de la CNULD, Réseau International des ONG sur la Désertification (RIOD Afrique), Coopération technique allemande (GIZ) et le représentant de la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). La réunion était modérée par M. Chouaïbou NCHOUTPOUEN, Chargé de suivi du GTCCD au sein du Secrétariat Exécutif COMIFAC  et avait comme rapporteurs Messieurs  Martial AGONDOGO et Pierre BATOUNGADIO, respectivement Point Focaux CNULD  du Gabon et du Congo (Photo de Famille  de l'atelier GTCCD de Bujumbura- 14 au 17 juin 2011 ).


A l'issue de trois jours de travaux intenses les Points Focaux de la CNULD ont examiné  et validé le cadre synoptique d’échange d’information sur la mise en œuvre de la CNULD en Afrique centrale.  Ils  ont fait le point sur l’état de préparation des délégations au niveau national (composition des délégations, aspects logistiques, etc.) et évalué l’état de mise en œuvre de la feuille route. Sur cet élément, ils ont noté un taux de réalisation encourageant de 78 %, avec plus de 15 % d’autres activités en cours de réalisation, ce qui augure des perspectives meilleures pour cette année au sein du GTCCD. Un  état des lieux sur la mise en œuvre du Programme d’Action Sous-Régional de Lutte contre la Dégradation des Terres et la Désertification (PASR/LCD-AC) a été fait. A ce sujet, le  SE Adjoint de la COMIFAC a rappelé  les trois domaines prioritaires de ce programme, validé en 2008, bâti sur des objectifs stratégiques clairs et des principes directeurs  (complémentarité, subsidiarité, synergie et  participation des acteurs). Il s’agit de : la  gestion concertée de la transhumance transfrontalière, la gestion durable des ressources en eau partagée,  et la  gestion de l’information (système d’alerte précoce).

 

Par ailleurs, les points focaux ont passé en revue les différents points d’ordre du jour de la CdP10 et identifié les thématiques pertinentes pour l’Afrique centrale. Ils ont à l’unanimité pris acte des propositions de décision de la CdP 10 et adopté des positions communes des pays de l’espace CEEAC/COMIFAC sur les thématiques clés de la CdP10.  Ils ont aussi défini un cadre d’intervention des pays de l’Afrique centrale pendant la réunion régionale préparatoire de la CdP10 et lors de la CdP10 proprement dite. Ainsi, les principaux négociateurs de la sous-région ainsi que les représentants de l’Afrique centrale au sein du groupe des négociateurs de l’Afrique pour la CdP10 ont été désignés. Pour le premier groupe, il s’agit des Points Focaux CNULD du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République Démocratique du Congo et du Tchad. Et pour le second  groupe il s’agit des Points Focaux CNULD du Cameroun, de la République Centrafricaine, du Rwanda et de Sao Tomé et Principe.

 

Ces résultats encourageants nous font croire  du reste à espérer qu'ils seront bien accueillis lors de la CdP 10 à la CNULD qui se tiendra du 10 au 21 octobre 2011 à Changwon (Corée du Sud) et aussi, la réunion de consultation régionale préparatoire de la CdP10 pour l’Afrique qui se tiendra à Alger du 5 au 9 septembre 2011.

 

Pour plus d’infos veuillez télécharger le rapport final de l’atelier ou contacter M. Chouaïbou Nchoutpouen (cnchoutpouen@comifac.org), du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

 

Bien vouloir relire :


Les conclusions de l’atelier du GTCCD tenu récemment à Bujumbura du 14 au 17 juin 2011 organisé avec la collaboration du Gouvernement Burundais, le Mécanisme Mondial de la CCD, le Secrétariat de la CCD et la Coopération Allemande (GIZ) sur le renforcement des capacités des Points Focaux CCD pour l’alignement des PAN sur la stratégie décennale (2008-2018) conformément à la décision 3/COP 8.

 

Les conclusions la troisième réunion  du GTCCD COMIFAC, tenue les 20 et 21 janvier 2011 à Kigali au Rwanda  afin d’évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations de la deuxième réunion du GTCCD  et de préparer le CRIC 9. Au cours de cet atelier, la feuille de route 2011 du groupe a été élaborée et adoptée.

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020