Le secteur de la pêche du Sénégal et la Guinée-Bissau désormais « Sécurisé »

 

 

afrique.lalibre Pêche: Dakar et Bissau signent un accord pour une « croissance durable »

 

 

Le Sénégal et la Guinée-Bissau ont approuvé lundi un accord permettant aux pêcheurs sénégalais de poursuivre leurs activités dans les eaux territoriale bissau-guinéennes, garantissant selon les signataires une « croissance durable » du secteur.

 

 

Face à la rareté du poisson dans leurs eaux territoriales à cause notamment d’une surexploitation de la ressource, les pêcheurs sénégalais sont de plus en plus dépendants des pays voisins comme la Mauritanie et la Guinée-Bissau.

 

 

Malgré des accords bilatéraux, des incidents entre des pêcheurs sénégalais et des garde-côtes de ces pays sont signalés depuis plusieurs années.

 

 

Le protocole signé lundi à Bissau est la prorogation d’un accord d’avril 2016 prévoyant l’octroi de 300 licences aux pêcheurs artisanaux sénégalais et de 10 licences pour la pêche au thon industrielle, ont indiqué les responsables des deux pays.

 

 

Il « offre des conditions propices à un développement harmonieux pour une croissance durable dans le secteur de la pêche » et « donne un cadre légal et sécurisé pour nos acteurs du secteurs », a commenté le ministre sénégalais de la Pêche, Oumar Guèye.

 

 

« Le succès de l’accord passera nécessairement par un fort engagement de nos autorités à propos des échanges d’informations sur les quantités de produits capturés, pour protéger et conserver notre ressource halieutique », a pour sa part estimé la ministre bissau-guinéen de la Pêche, Adiatu Djalo Nandigna.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Initiative internationale pour le climat - Nature offre souvent les meilleures solutions pour lutter contre le changement climatique

Le ministère fédéral de l'Environnement (BMU) soutient l'adaptation au changement climatique par le biais de projets qui profitent aux populations et renforcent en même temps les écosystèmes. La restauration des mangroves et des récifs coralliens protège les zones côtières des tempêtes de plus en plus violentes et des effets de l'élévation du niveau de la mer. La plantation de coteaux prévient l'érosion et les inondations pendant les pluies. A l'occasion de la 25ième Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP25), le BMU renforce ses engagements financiers en faveur de l’adaptation basée sur les écosystèmes (EbA) à hauteur d’environ 60 millions d’euros.

 

En savoir plus...

La COMIFAC et le PFBC main dans la main en faveur du Bassin du Congo : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Ndomba Ngoye Raymond

Yaoundé, le 20 novembre 2019 : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea reçu en audience par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Ndomba Ngoye Raymond.  Dans son mot introductif, le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC a remercié le Facilitateur pour son Engagement, l’énergie investie en faveur du Bassin du Congo et du PFBC, le partenariat demeure dynamique.  

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC visite les autorités et partenaires PFBC à Yaoundé (Cameroun)

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC a fait le point avec les différents interlocuteurs sur plusieurs sujets entre autres : (1) les actions et perspectives du PFBC… (2) L’opérationnalisation de la Déclaration de N’Djamena - au regard de l’ampleur que prend la transhumance incontrôlée entre le sahel et l’Afrique équatoriale…(3) La nécessité d’un sommet des Chefs d’États concernés par ce phénomène…

En savoir plus...

Le PDG du FEM se félicite du pacte de coopération pour la protection du bassin amazonien

Le PDG et président du Fonds pour l'environnement mondial, Naoko Ishii, se félicite de l'engagement pris par les chefs d'État de sept pays du bassin amazonien de collaborer plus étroitement pour valoriser les forêts, protéger la biodiversité et lutter contre la déforestation et la dégradation des terres sur l'ensemble du biome.

En savoir plus...

Le nouveau cours d'apprentissage en ligne du Fonds pour l'adaptation sur l'accès direct conçu pour aider les pays et les parties prenantes à débloquer le financement de la lutte contre le changement climatique

Le nouveau cours d'apprentissage en ligne du Fonds sur l'accès direct donne un aperçu et un guide du processus d'accréditation du Fonds pour devenir une entité d'exécution auprès du Fonds, et couvre également ses processus de conception et de mise en œuvre de projets pour aider les exécutants à élaborer des projets efficaces sur le terrain.

En savoir plus...

Le Conseil d'administration du Fonds Vert pour le Climat engage 407,8 millions de dollars USD supplémentaires pour lutter contre la crise climatique

Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) finance maintenant des mesures climatiques dans plus de 100 pays en développement après l'approbation de 13 nouveaux projets lors de la dernière réunion du Conseil en 2019.  

En savoir plus...

Le Conseil d'administration du Fonds pour l'adaptation approuve 63 millions de dollars pour de nouveaux projets, y compris des subventions pour la première innovation et la mise à l'échelle

Washington, D.C. (17 Octobre 2019) — Le Conseil du Fonds pour l'adaptation a obtenu d'excellents résultats malgré agenda chargé lors de sa 34ième réunion la semaine dernière, approuvant plus de 63 millions de dollars pour le financement de nouveaux projets, notamment de nouveaux projets d'innovation et d'élargissement des subventions, tout en poursuivant ses processus administratifs et ses arrangements institutionnels pour continuer à bien servir l'Accord de Paris.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019