COMIFAC : Présentation des résultats du projet JICA sur la promotion de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité

 

 

L’hôtel Prince de Galles de Douala (Cameroun) a abrité un Atelier Présentation des résultats du projet de promotion de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité et des mesures contre le changement climatique dans les pays de la COMIFAC le 31 janvier 2019. Ce, sous l’égide du Secrétariat exécutif de la COMIFAC et la Coopération Japonaise (JICA). 

                                 

 

Depuis le commencement du Projet dans les Pays de la COMIFAC (ci-après Projet JICA d’Appui à la COMIFAC) en août 2015, a fait savoir Mme la Directrice de JICA au cours de son mot d’ouverture, trois ans et demi se sont écoulés. Il reste donc environ un an et demi jusqu’à la fin du projet prévue pour juillet 2020, a-t-elle renchérie. Avant de réveler son intérêt à participer à cet atelier. Et  de souhaiter finalement de bons travaux aux participants.

 

 

Prenant la parole à cette occasion, M. Raymond Ndombandoye, SE de la COMIFAC a dans son intervention tenu à rappeler que durant l’année 2018, le projet a mis en œuvre « différentes activités telles que la formation des travaux laboratoires de bio prospection de l’APA au Rwanda, la formation de surveillance des forêts-Inventaire forestier au Gabon, le micro-projet pilote de l’espace COMIFAC Segment Cameroun ».

 

 

Avant de démontrer comment le projet a réalisé également l’appui à l’organisation de différentes réunions des Groupes Thématiques de la COMIFAC ainsi qu’à celle des tables rondes au Rwanda et au Gabon. De plus, il a fait savoir que le projet a appuyé « le personnel du Secrétariat à participer à la 24ème Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations-Unis sur le Changement Climatique à Katowice au Pologne et à la 14ème Conférence des Parties de la Convention de la Diversité Biologique à Sharm El-Sheich en Egypte ».

 

 

A en croire, le modérateur de l’Atelier, M. Gervais Ludovic Itsoua, SEA COMIFAC, cette quatrième réunion du Comité de Pilotage dudit Projet avait pour but d’examiner l’état d’avancement des activités et de revoir l’orientation du Projet sur la base des résultats obtenus jusqu’à la fin de 2018, si besoin en était. Ainsi, les objectifs étaient, notamment : (i) examiner l’avancement des activités du Projet de 2018; (ii) revoir l’orientation du Projet sur la base des résultats obtenus jusqu’à la fin de 2018; et enfin, (iii) valider le Plan de Travail Annuel 2019 budgétisé.

 

 

Mettre les laboratoires de bio-prospection et d’inventaire forestier au service des pays de la COMIFAC

Deux exposés sur ces thématiques présentés respectivement par les experts JICA, Nimura et Sasakawa ont mis en évidence les recommandations pour recadrer ce projet. En effet, il s’agit de mettre en place de synergies en vue d’adresser les besoins des pays de la sous-région de manière désormais prioritaire.

 

 

Dans cette optique, les participants ont identifié les actions prioritaires par la suite, à savoir : (i) coordonner l’analyse de la valeur économique des APA dans l’espace COMIFAC ; (ii) normaliser et réglementer sur l’exploitation des APA ; (iii) mobiliser le secteur privé par des incitations économiques, et (iv) le renforcement des capacités de laboratoires de pays de la COMIFAC. En outre, l’aspect de la communication a été épinglé enfin. D’ou, l’importance d’établir de passerelles importantes pour informer les parties prenantes sur la mise en œuvre du projet.

 

 

A la clôture, le SE de la COMIFAC, M. Raymond Ngombandoye et Mme la Directrice de JICA ont respectivement apprécié la qualité des travaux. Le plus important est faire usage des acquis du projet. S’agissant de demandes adressées, il est important pour la JICA de savoir l’impact du projet sur le plan régional.

 

  Alain Parfait NGULUNGU (GTGF) & Raoul SIEMENI (RECEIAC)

 

 

Lire aussi:

COMIFAC : le projet JICA a présenté les résultats sur la promotion de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité

 

Un atelier de présentation des résultats du projet de promotion de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité et des mesures contre le changement climatique dans les pays de la COMIFAC s’est tenu le 31 janvier 2019, à Douala (Cameroun) organisé par le Secrétariat exécutif de la COMIFAC et la Coopération Japonaise (JICA).

 

 

Lancé en août 2015, ce projet sur la promotion de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité et des mesures contre le changement climatique dans les pays de la sous région a totalisé trois ans et demi se sont écoulés, a déclaré la Directrice de JICA. Cette dernière a ajouté qu’il ne reste qu’environ un an et demi pour arriver au terme dudit projet, prévue pour juillet 2020. Avant de révéler son intérêt à participer à cet atelier.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

fern-Les acteurs de la société civile victimes d’intimidations en République du Congo

L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), le partenaire local de Fern en République du Congo, a fait l’objet de nombreuses intimidations en raison de son action en faveur des droits humains et de la gouvernance dans le secteur forestier du pays. Il s’agissait notamment de menaces verbales, de convocations abusives de la part d’agents publics et de l’intrusion intempestive d’agents des services de sécurité dans les locaux de l’organisation.

En savoir plus...

UN-Surexploitées, les terres doivent être mieux gérées pour ne pas amplifier le changement climatique (GIEC)

Le rapport, dont la majorité des auteurs viennent de pays en développement, montre qu'une meilleure gestion des terres peut contribuer à lutter contre le changement climatique, mais n'est pas la seule solution. Les experts soulignent qu’il est essentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre de tous les secteurs si l’humanité veut maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 degrés Celsius, voire de 1,5 degré Celsius, comme le demande l’Accord de Paris sur le climat conclu en 2015.

En savoir plus...

Traffic - Nos recommandations CITES à la CdP18 sont maintenant disponibles

Le présent document traduit l’opinion de TRAFFIC et son avis sur certaines questions prioritaires et propositions inscrites à l’ordre du jour de la CoP18 de la CITES. TRAFFIC est convaincu que les décisions et recommandations sur les politiques doivent être informées et guidées par des preuves crédibles et une analyse impartiale et, pour de nombreuses questions traitées dans le présent document, nous signalons des rapports de TRAFFIC et d’autres travaux de recherche qui pourraient aider les Parties dans leurs délibérations.

En savoir plus...

1er Atelier Afrique-Chine sur : Gouvernance des terres forestières, investissements et durabilité 3 - 5 Septembre 2019, Yaoundé- Cameroun

L’atelier Afrique-Chine vise à faciliter un dialogue constructif science-politiques publiques entre les acteurs clés impliqués dans la gouvernance des investissements chinois dans le secteur forestier en Afrique.

En savoir plus...

sep2d-Symposium international "Biodiversité végétale et développement durable"

Ce symposium international se déroulera en plénière, du 18 au 20 mars 2020, à Cotonou (Bénin), autour de 8 sessions thématiques d’une heure et demi chacune (T1 à T8) ainsi que de 2 sessions de discussions / tables rondes autour des enjeux de la biodiversité végétale.  Inscription gratuite, en tant qu'intervenant ou auditeur : jusqu’au 10 mars 2020 au plus tard. Soumissions des résumés : à faire impérativement avant le 15 septembre 2019.

En savoir plus...

Les responsables en charge de l’application de la loi, mettent à jour leurs connaissances en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages en Afrique

Brazzaville-République du Congo, 28 Juillet - 1er Août 2019. Deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi se sont tenus à l'hôtel Mikhael's.

En savoir plus...

L’OCFSA et l’Accord de Lusaka en rang serré pour la lutte contre la criminalité contre les espèces sauvages en Afrique centrale

Signature du MoU (Convention de collaboration) OCFSA-Accord de Lusaka en marge de deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi tenue du 28 juillet au 01er aout 2019 à Brazzaville (Congo).

En savoir plus...

JIPA 2019 : le REPALEF promeut la diversité linguistique et culturelle des peuples autochtones pygmées en RDC

En marge de la célébration de la Journée internationale des peuples autochtones, (JIPA 2019), le réseau des peuples autochtones pour la gestion des écosystèmes forestiers (REPALEF) a organisé un point de presse, le 09 août 2019, en la salle Arche de Kinshasa/Gombe. Au menu, le lancement des activités du mois dédié aux peuples autochtones sur toute l’étendue de la RDC.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019