Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du PFBC fait le point sur les menaces transfrontalières pesant sur les ressources forestières et la biodiversité du Bassin du Congo avec les partenaires PFBC du Gabon

 

 

Du 06 au 8 mars 2019, le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a effectué une mission de travail au près des hautes autorités du Gabon. L’objectif de cette tournée en terre gabonaise était de faire le point sur les menaces transfrontalières pesant sur les ressources forestières et la biodiversité dans la sous région et de présenter les actions et perspectives du PFBC dans ce sens.

 

 

La mission a débuté par une rencontre avec le Ministre des Affaires étrangères, Son Excellence M. Guy Kambongo AbduRazzaq. Après avoir fourni au Ministre des documents sur le fonctionnement et les objectifs du PFBC, le Facilitateur du PFBC a abordé la question des menaces transfrontalières pesant sur les ressources forestières et la biodiversité au au niveau sous régional. Le Ministre des Affaires étrangères a quant à lui, souligné l’importance de l’implication personnelle étaient indispensables et qu'il comptait œuvrer dans ce sens.

 

 

À la suite du Ministre des Affaires étrangères, le Facilitateur du PFBC s’est entretenu avec le Vice-président de la République, son Excellence M. Pierre Maganga Moussavou. Ce dernier a réaffirmé l’engagement du chef de l’État. Il souhaiterait que les sociétés forestières et les grandes plantations investissent dans l’amélioration du niveau de vie des populations riveraines de leurs zones d’exploitation, surtout en ce qui concerne l’amélioration de leur habitat. Pour Son Excellence Maganga Moussavou, le développement économique et social des habitants des forêts et des riverains des aires protégées est la condition première de leur protection et de leur survie.

 

 

Le Ministre d’État, chargé des Forêts, de l’Environnement et du Plan Climat, son Excellence M. Guy Mapangou, est du même avis que son homologue. Lors de sa rencontre avec le Facilitateur du PFBC, il est revenu sur les différentes mesures prises par le chef de l’État et le gouvernement gabonais pour assurer une exploitation durable des forêts.

 

 

Dans l’après-midi, le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, a été reçu à l’UNOCA par l’ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale. Il a surtout été évoqué les questions sécuritaires affectant la biodiversité dans la région.

 

 

M. Fall a souligné l’importance de la déclaration de N’Djamena pour les initiatives de l’UNOCA en la matière, particulièrement en ce qui concerne la transhumance et en l’activité des pasteurs Mbororo en Centrafrique et au Nord de la RDC.

 

 

La journée du  7 mars s’est terminée par une rencontre avec la Secrétaire générale adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula. Il a été question pour le Facilitateur et sa délégation de présenter les activités du PFBC prévues pour le reste de 2019 et de s’enquérir de l’avis de la CEEAC pour la suite.

 

 

En ce qui concerne la journée précédente du 6 mars de cette grande tournée du Facilitateur, elle a essentiellement été marquée par une rencontre avec M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon. La question du braconnage et de l’exploitation illégale du bois dans les aires protégées ont été abordées, ainsi que l’orpaillage illégal qui s’est développé et entraîne la pollution par le mercure de plusieurs rivières. M. White a souligné la nécessité de mettre en œuvre des mécanismes pour gérer l’arrivée illégale croissante des « réfugiés climatiques » qui portent atteinte à l’intégrité des forêts gabonaises et à leur biodiversité.

 

 

Le 8 mars 2019, le facilitateur du PFBC a eu une réunion de travail présidée par l’ambassadeur Helmut Kulitz et entouré par M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et par Mme Muriel Soret de l’ambassade de France.

 

 

Les discussions ont porté sur les activités et projets du PFBC. 

 

 

La mission du Facilitateur du PFBC en terre gabonaise s’est achevée par un déjeuner de travail avec le Secrétaire exécutif de la COMIFAC, M. Ngoye et Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville.

 

 

Mme Van De Pol a souligné que depuis l’année dernière, l'on note déjà une société chinoise membre, et que ATIBT est heureuse de constater que plusieurs sociétés forestières aux capitaux chinois commencent à s’engager dans la certification vérifiée (tierce partie). Si ATIBT organise le Forum ATIBT en Chine, c’est justement pour encourager et accompagner ces initiatives, ainsi que l’initiative Global Green Supply Chain, qui organise une conférence à Shanghai dans la même semaine.  L’apport du PFBC serait basé sur des travaux de son Collège du secteur privé et du Collège scientifique.

 

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le 'Made in Africa' INTERHOLCO, du bois durable au bout des doigts pour des projets d'avenir

Dans son nouveau site web, finalement disponible en langue française, INTERHOLCO présente son 'Made in Africa' : le « bois durable » garantit non seulement la protection de la forêt mais aussi des milliers d'animaux et de plantes faisant parties de son écosystème. Notre récolte à impact réduit permet de limiter l’empreinte de notre activité au minimum nécessaire.

En savoir plus...

Forestsnews-Une nouvelle plateforme en ligne pour promouvoir la coordination dans le bassin du Congo

L’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) – dont la mission est de fournir des données aux décideurs pour promouvoir des politiques fondées sur des preuves – a récemment lancé une plateforme interactive de recensement et suivi de projets. Cet outil en ligne permet aux utilisateurs d’accéder aux données et aux projets de la région, de promouvoir la collaboration et de mettre fin au gaspillage de ressources.

En savoir plus...

Lenouveaugabon-La CEEAC appuie l’Assemblée nationale du Gabon dans le processus de protection de la faune en Afrique centrale

( Le Nouveau Gabon) - Le parlement gabonais va organiser, au cours de ce mois d’avril, un atelier sur l’entraide judiciaire en matière de protection de la faune en Afrique centrale. Dans ce cadre, l'institution a sollicité et reçu l’appui du Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) pour la réussite de cette initiative.

En savoir plus...

UN-Journée internationale de la Terre nourricière, 22 avril 2019

La Journée internationale de la Terre nourricière est célébrée chaque année pour nous rappeler que la Terre et ses écosystèmes nous soutiennent et nous nourrissent durant toute notre vie. C'est pourquoi il devient de plus en plus crucial de sensibiliser les habitants de la planète aux problèmes qui l’affecte, en rappelant notamment les différentes formes de vie qui s’y développent.

En savoir plus...

AICED Rapport : « La problématique de la non-autonomisation de peuples autochtones riverains du PNVi : ses conséquences et proposition pour la protection de ses écosystèmes »

Les pygmées sont considérés comme un peuple minoritaire en RDCongo.  À cause de leur vie nomade, ils sont dispersés presque dans toutes les provinces environnantes des forets de la RD Congo en général et le Parc National des Virunga (PNVi) en particulier et sont aussi victimes de la discrimination. Ces peuples autochtones riverains du PNVi ont d’autres difficultés particulières.

En savoir plus...

uottawa-Cours en finance climat 2019

Ce cours a pour objectif de fournir aux participants les outils, méthodes et approches permettant d’accéder au financement de l’action pour le climat et d’investir dans des mesures d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. Il analysera le paysage mondial de la finance verte et présentera les options et les défis en matière de financement de contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays en développement et des économies en transition. DATES : 12-21 août 2019. DATE LIMITE D'INSCRIPTION: 30 juin 2019

En savoir plus...

Euredd-Les petits producteurs sèment l’espoir

Lorsque la sécheresse a frappé le sud-ouest de la Côte d’Ivoire en 2015, une grande partie de la récolte de cacao, la principale matière première agricole du pays, a été perdue et des milliers de petits producteurs ont vu leur gagne-pain menacé. « J’ai presque perdu toute ma plantation de cacao, sauf aux endroits où j’avais de grands arbres », déclare Kouassi Akoura Apollinaire Yao, un jeune fermier qui exploite une plantation de deux hectares près de Méagui, 400 km à l’ouest d’Abidjan, la capitale du pays. « C’est l’ombrage qui a permis de sauver ces plants. »

En savoir plus...

Newsletter du Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

A lire : La Conservation de la Biodiversité du bassin du Congo facilitée par la lutte contre la fraude et la corruption ; Ensemble pour la Conservation de la Biodiversité : le projet régional rencontre l’OCFSA ; 2018 : une année d’action dans six pays pour le financement durable des Aires Protégées …

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019