Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

 

 

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019

Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Economie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

 

 

 La rencontre visait spécifiquement : l’adoption du plan de travail et le budget des activités 2019, nécessaires à l’élaboration d’un plan de développement national; la révision du plan de convergence de la COMIFAC dont un plan stratégique 2018-2025 pour l’amélioration des conditions de vie des peuples autochtones.   

 

 

Y ont pris part, cinquante-quatre participants représentant : les membres du Réseau national des populations autochtones du Congo (RENAPAC) de Brazzaville et des départements de la République du Congo ; le Point focal changement climatique de la République Congo ; les membres des Organisations Non Gouvernementales nationales et internationales, et autres personnes ressources.

 

 

Dans son mot d’ouverture des travaux, le Directeur Général de la Promotion et de la Protection des peuples autochtones, Justin Asomoyo a indiqué que la thématique autochtone est d’actualité au Congo et partout dans le monde. La vulnérabilité à laquelle est exposée ce peuple interpelle toute personne au niveau des administrations et des associations. Poursuivant son propos, il a invité les organisations non gouvernementales à jouer pleinement leur rôle en s’approchant de cette couche minoritaire, en pensant à résoudre leur besoin. « Réfléchissez sur ce que vous envisagez faire dans le cadre stratégique sans oublier leur situation. Les autochtones ne connaissent pas leur loi ni leurs droits, faute de manque de vulgarisation et de connaissance d’égalité de droit avec les Bantous » a-t-il déclaré.

 

 

 Le REPALEAC, crée en 2003 lors de la CEFDHAC, a pour objet d'accroître et de garantir la participation des populations autochtones et locales dans la gestion des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale. Le réseau qui rassemble plus de 200 organisations de Peuples Autochtones et Communautés Locales de 8 pays d’Afrique Centrale, a développé un cadre stratégique pour guider l’action des Peuples Autochtones jusqu’en 2025. Ce cadre stratégique, produit après une large consultation des membres du REPALEAC, répond aux besoins et aspirations les plus urgents des Peuples Autocthones et Communautés Locales de la région.

 

 

Il est composé de 4 axes prioritaires (foncier, gestion des ressources naturelles, développement économique durable, amélioration des conditions de vie) et d’un axe transversal (représentation des Peuples Autochtones d’Afrique Centrale) qui sous-tend toute la stratégie.

 

 

Au moment où la thématique des Populations Autochtones et Communautés Locales, est d’actualité en République du Congo comme dans le monde entier cette rencontre a été une occasion de faire valoir l’égalité entre tous les peuples et de redynamiser le réseau des populations autochtones, pour que celui-ci s’intéresse aux questions relatives à l’amélioration des conditions de vie des populations autochtones.

 

 

Pour Cherotti Blanchard Mavoungou, autochtone vivant à Brazzaville et membre du RENAPAC, la rencontre leur a permis d’adopter le travail fait par la Commission des Forêts d'Afrique centrale (COMIFAC) et le REPALEAC. Selon lui, les associations effectueront à leur tour des descentes pour les campagnes de sensibilisation dans tous les départements.

 

 

Pour d’amples informations bien vouloir contacter jitongwa71@gmail.com

Louisette Sylvie Ngo Yebel épse Founga

Experte Communication COMIFAC

louisetteyebel@comifac.org

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Résolution d’Abidjan sur la REDD+ en Afrique : Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC assure le Secrétariat du forum sur les investissements en matière de REDD+ en Afrique

 Les experts représentants les pays engagés dans la REDD+ en Afrique, réunis à Abidjan les 13 et 14 aout 2019, à l’occasion de l’atelier international de formulation de projets d’investissement REDD+ en Afrique... Les participants ont décidé d’établir des points focaux régionaux pour faciliter le travail du Secrétariat intérimaire...

En savoir plus...

Le PFBC au cœur de Malabo : La Sixième du Conseil Directeur du PFBC mobilise

Malabo (Guinée Équatoriale) le 13 juin 2019 - S’est tenue la Sixième réunion du Conseil Directeur du PFBC.  Elle a été présidée par Son Excellence Monsieur François-Xavier de Donnea, Ministre d’État, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC. Elle a été rehaussée par la participation effective des politiques, ministres des forêts/environnement des pays d’Afrique centrale et des Haut Représentants de la CEEAC, la COMIFAC, de l’OCFSA et de GVTC

En savoir plus...

Plein succès du Dialogue Politique de haut niveau entre les membres du Collège Régional et les bailleurs des PFBC

Malabo, Guinée équatoriale - 12 juin 2019 :  s’est tenu un Dialogue Politique de Haut Niveau entre les membres du Collège Régional du PFBC (États membres, COMIFAC et CEEAC) et les partenaires techniques et financiers membres du Collège des bailleurs du PFBC.

En savoir plus...

1er Atelier Afrique-Chine sur : Gouvernance des terres forestières, investissements et durabilité 3 - 5 Septembre 2019, Yaoundé- Cameroun

L’atelier Afrique-Chine vise à faciliter un dialogue constructif science-politiques publiques entre les acteurs clés impliqués dans la gouvernance des investissements chinois dans le secteur forestier en Afrique.

En savoir plus...

sep2d-Symposium international "Biodiversité végétale et développement durable"

Ce symposium international se déroulera en plénière, du 18 au 20 mars 2020, à Cotonou (Bénin), autour de 8 sessions thématiques d’une heure et demi chacune (T1 à T8) ainsi que de 2 sessions de discussions / tables rondes autour des enjeux de la biodiversité végétale.  Inscription gratuite, en tant qu'intervenant ou auditeur : jusqu’au 10 mars 2020 au plus tard. Soumissions des résumés : à faire impérativement avant le 15 septembre 2019.

En savoir plus...

Les responsables en charge de l’application de la loi, mettent à jour leurs connaissances en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages en Afrique

Brazzaville-République du Congo, 28 Juillet - 1er Août 2019. Deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi se sont tenus à l'hôtel Mikhael's.

En savoir plus...

L’OCFSA et l’Accord de Lusaka en rang serré pour la lutte contre la criminalité contre les espèces sauvages en Afrique centrale

Signature du MoU (Convention de collaboration) OCFSA-Accord de Lusaka en marge de deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi tenue du 28 juillet au 01er aout 2019 à Brazzaville (Congo).

En savoir plus...

Traffic - Nos recommandations CITES à la CdP18 sont maintenant disponibles

Le présent document traduit l’opinion de TRAFFIC et son avis sur certaines questions prioritaires et propositions inscrites à l’ordre du jour de la CoP18 de la CITES. TRAFFIC est convaincu que les décisions et recommandations sur les politiques doivent être informées et guidées par des preuves crédibles et une analyse impartiale et, pour de nombreuses questions traitées dans le présent document, nous signalons des rapports de TRAFFIC et d’autres travaux de recherche qui pourraient aider les Parties dans leurs délibérations.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019