Projet GIZ APA-COMIFAC : Les premiers accords d’accès aux ressources génétiques d’APA au Cameroun évalués

 

 

 

Les premières expériences des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) sur l’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des plantes Echinops giganteus et Mondia whitei ont été évalués.  Il est ressorti que d’une manière générale, que les clauses des accords entre les parties signataires dans les deux CCCA sont bien respectées.

 

 

En 2012, l’entreprise V. MANE Fils, actif dans le secteur cosmétique, a exprimé sa volonté de respecter les principes APA dans l’exploitation des racines des plantes Echinops giganteus et Mondia whitei dont il avait commencé la prospection bien auparavant. C’est ainsi que cette entreprise décida de s’engager d’abord dans l’exploitation de l'Echinops  avec une chaîne de valorisation conforme à l'APA, sur la base de Conditions Convenues d'un Commun Accord (CCCA, en anglais MAT) et  en suite avec Mondia whitei. Ces deux plantes sont respectivement cultivées par les populations de Magha et Lewoh dans le département du Leibialem dans le Sud – Ouest Cameroun. C’est ainsi que dans le cadre de l’exploitation de l’Echinops, le Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, a facilité les processus de signature en mai 2014 d’un mémorandum d’entente et en mai 2015 des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) pour l’accès et les travaux de recherche/développement et commercial sur le matériel génétique des racines de cette ressource entre le MINEPDED, la Communauté de Magha-Bamubu et l’Entreprise V. Mane Fils. En avril 2016, cette même entreprise a commencé le processus de développement d’un projet APA à travers la signature des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) pour la phase recherche/développement de Mondia whitie avec la Communauté locale de Lewoh.

 

En vue de s’assurer de la bonne mise en œuvre de ces accords, le MINEPDED en collaboration avec le projet GIZ APA-COMIFAC et le PNUD ont organisé une mission de suivi – évaluation des CCCA en lien avec les activités de V.MANE Fils dans les communautés de Magha-Bamumbu et Lewoh ainsi que dans les usines de ladite entreprise à Bars Sur Loup – Nice en France au mois d’octobre 2017. A l’issue de cette mission, une réunion de restitution des résultats aux différentes parties prenantes a été organisée le 10 novembre 2017 à Mbalmayo. Il est ressorti de cette restitution que :

 

  • Selon les termes du CCCA signé avec V.MANE dans le cadre de la recherche/développement de l’Echinops giganteus, la phase recherche/développement est encore en cours. Cependant, la collecte d’autres échantillons seront nécessaires en vue d’affiner les résultats des recherches sur les dérivés et éliminer les toxines. Au niveau de la commercialisation des huiles essentielles, la société a affirmé qu’elle avait pris l’engagement de ne pas commercialiser tant qu’un Consentement Préalable donné en connaissance de cause (CPCC) ne lui aurait pas été délivré.
  • Les avantages financiers ont été respectés selon l’accord. Les collecteurs, la coopérative, la commune et l’association pour le développement de la communauté de Magha-Bamumbu ont pleinement bénéficié au point d’équiper le centre de santé de la localité avec de lits, des tables et des bureaux.
  • La recherche/développement de Mondia whitei promet des résultats excellents et appréciables par rapport à Echinops. Dans un avenir proche, V. MANE pourrait les présenter à des potentiels clients pour appréciation de sa valeur sur le marché. Mais la recherche continue avec la méthodologie d’extraction de CO2.
  • le partage des avantages des bénéfices est encore au niveau de la vente de la ressource biologique ce qui veut dire que les populations de la localité LEWOH bénéficie plus de la vente des racines fraiche de Mondia whitei qui les rapporte des revenus appréciables pour les efforts fournis dans la collecte.

 

Au vue de cette bonne dynamique du processus APA, la Société V. Mane a signé une convention cadre avec l’Université de Dschang dont la finalité est de recenser cinq plantes à haute potentiel pour l’utilisation par l’Entreprise V.MANE Fils suivant le processus APA. C’est dans ce cadre que cette entreprise a procédé à la remise du matériel de laboratoire à l’Unité de Recherche Botanique Appliquée (URBOA) de cette institution qui fera l'extraction des huiles essentielles au Cameroun des dites plantes.

 

 

Les leçons apprises du respect de ces premiers Accords dans le cadre de l’exploitation des ressources génétiques vont sans doute être capitalisées dans l’élaboration de la loi APA au Cameroun.  

 

Wilson Shei

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Afriquenvironnementplus- Adaptation aux changements climatiques : le Fonds d’Adaptation octroi le Congo une enveloppe de 5 milliards francs CFA

La République du Congo bénéficie du Fonds d’adaptation une enveloppe de 5 milliards de FCFA pour matérialiser le projet de renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables du Bassin du fleuve Congo, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

En savoir plus...

La boucle est bouclée: Le Cameroun emboite le pas à la RCA et au Tchad et signe les Protocoles Spécifiques !

Tout commence en décembre 2016 à Douala au Cameroun avec la 1ère Réunion des Experts Pays du Cameroun, de la RCA et du Tchad relative à l’élaboration des Protocoles Spécifiques (PS) aux Accords binational BSB et tripartite de Lutte Anti Braconnage Transfrontalier, notamment, le Protocole Spécifique de Lutte Anti Braconnage relatif à l’Accord de Coopération Tripartite Cameroun-RCA-Tchad de N’Djamena et le Protocole Spécifique Ecodéveloppement relatif à l’Accord de Coopération Binational Cameroun–Tchad.

En savoir plus...

AFORPOLIS A ne pas manquer - Appel à résumés

Cette conférence est organisée en collaboration avec l'Université de Göttingen en Allemagne et l'Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO). La conférence se tiendra à Accra, au Ghana, du 14 au 17 septembre 2020.

En savoir plus...

Synthèse numéro 6 des rapports d'Observation Indépendante Externe du Système Normalisé d'Observation Indépendante Externe (SNOIE)

De Juin à Août 2019, six (6) missions de vérification d’allégations d’activités forestières illégales ont été réalisées dans les régions de l’Est et du Sud. Les rapports de ces missions produits ont été soumis au Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), aux délégations régionales du Sud et du Littoral au Cameroun. Au cours des missions, des infractions présumées ont été relevées par ces OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015. Trouvez la liste des infractions présumées et les auteurs présumés en téléchargeant la synthèse de ces rapports de dénonciation....

En savoir plus...

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 novembre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019