Revue Africaine de Droit de l'Environnement (RADE) 2

 

 

Bien vouloir télécharger la revue ci-dessous:

Revue Africaine de Droit de l'Environnement (RADE)

 

 

La Revue Africaine de Droit de l'Environnement (RADE) est publiée sous la responsabilité de l'Université Cheick Anta Diop de Dakar, avec le soutien de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et l'Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD). Elle vise à promouvoir l'essor du droit de l'environnement et à renforcer son effectivité en Afrique, moyennant la diffusion d'informations et d'idées, et le partage d'expériences et de bonnes pratiques.


Les opinions exprimées dans cette publication sont considérées comme étant propres à leurs auteurs et ne réflètent pas nécessairement celles de l'UICN ou de l'IFDD.

 

 

EDITORIAL

L’année 2015 aura incontestablement marqué un tournant décisif dans la gouvernance mondiale de l’environnement et du développement durable. Elle aura en effet permis les adoptions successives des objectifs de développement durable (ODD) par l’Assemblée Générale des Nations Unies et de l’Accord de Paris sur le climat par la CDP21 en ouvrant ainsi la voie à des perspectives prometteuses pour la gestion de l’environnement et du climat au plan mondial. 2015 était également une année charnière pour l’Afrique, dans la mesure elle a permis de débattre d’un certain nombre de questions importantes pour le continent : en particulier comment tirer profit de la convergence universelle vers l’objectif ultime de « transformer notre monde », en s’attaquant à la fois aux causes premières de la pauvreté et aux inégalités ainsi qu’à l’injustice climatique.

 

 

Le colloque de Rabat, qui s’est tenu à la veille de la 22ème Conférence des Parties à la Convention-cadre sur les changements climatiques, a permis aux acteurs du droit de l’environnement en Afrique de mener des réflexions holistiques et approfondies sur le positionnement stratégique du continent dans cette nouvelle ère de la gouvernance environnementale. Ces réflexions se justifiaient par la nécessité pour le Réseau des Juristes Francophones de l’environnement de rappeler qu’il était temps pour l’Afrique de prendre position dans les nombreux débats mondiaux sur l’environnement et le développement durable, et de ne plus être spectatrice des échanges entre les autres acteurs mondiaux.

 

 

Au regard de la diversité et de la transversalité des enjeux, ainsi que de l’imbrication croissante des agendas du développement durable et du climat, deux thématiques centrales ont retenu l’attention des juristes durant ce colloque: la première sur l’Afrique dans la gouvernance climatique post-2015 ; la seconde sur les mécanismes novateurs de mise en œuvre des ODD. La première thématique se justifiait par le fait que l’Afrique doit véritablement prendre sa place et jouer son rôle dans la gouvernance climatique post-2015 dont les contours sont toujours en train d’être définis à travers les différentes COP. La seconde thématique peut sembler plus technique et ambitieuse dans la mesure où elle cherche à définir les conditions de mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) par l’application de mécanismes novateurs.

 

 

Au sortir de ce second colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, les participants ont réaffirmé l’engagement du continent dans la lutte contre le changement climatique, tout en soulignant l’urgente nécessité pour les États africains qui ne l’avaient pas négocié, signé et ratifié, d’adhérer massivement à l’Accord de Paris sur le climat de 2015. Il est évident que l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, même si elle constitue une avancée significative sur le plan juridique, n’est encore qu’une étape dans la mise en œuvre de la gouvernance mondiale du climat et de l’environnement.

 

 

En effet, de nombreuses mesures politiques, législatives, règlementaires et financières devront être prises par les Etats pour permettre l’effectivité de l’accord de Paris. Les Etats africains devront donc « jouer leur partition » pour accélérer cette mise en œuvre et cette effectivité sur le continent.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Cinq priorités pour les lois relatives à la foresterie communautaire en République du Congo

La foresterie communautaire peut avoir des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques en améliorant la gestion des forêts et les moyens de subsistance des communautés locales. Tanja Venisnik, conseillère en droit et politique publique à ClientEarth, explique que des lois claires et cohérentes sont indispensables au succès de la foresterie communautaire.

En savoir plus...

Alwihdainfo-Innovation environnementale : la tchadienne Hindou Oumarou remporte le prix Pritzker de 100 000 dollars

Native du Tchad, Hindou Oumarou reçoit 100 000 dollars pour un travail d'unification des cultures autour d'une ressource en eau qui se raréfie et qui dessert quatre pays africains.

En savoir plus...

mediaterre-Participation de la Francophonie à la CdP - COP25

À chaque Conférence des Parties négociant sur le climat depuis la CdP21 en 2015, la Francophonie a réservé et aménagé un Pavillon pour les acteurs francophones. Le pavillon mis à disposition permet durant deux semaines de la CdP permet d'abriter des événements, totalisant une participation de près de 2000 personnes à chaque édition. Cette expérience a toujours été couronnée de succès et beaucoup appréciée par les États et Gouvernements membres de la Francophonie ainsi que par les acteurs de la société civile et du privé!

En savoir plus...

SNOIE* I Note d’information I Numéro 8

Deux entreprises forestières dénoncées pour exploitation forestière illégale par le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) suspendues.

En savoir plus...

Lemonde-Après le désistement du Chili, la COP25 sur le climat sera organisée en Espagne en décembre

Après le renoncement du président chilien, Sebastian Piñera, en raison des troubles dans le pays, l’Espagne organisera la conférence aux dates prévues, du 2 au 13 décembre.

En savoir plus...

Lemonde-L’Afrique incontournable pour conduire la transition énergétique mondiale

L’Afrique subsaharienne consomme à peine plus d’électricité que l’Espagne. C’est pourtant sur le continent que se joue une importante bataille contre le dérèglement climatique. A quelques semaines de la 25e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP25), l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publie, vendredi 8 novembre, un rapport que les négociateurs africains auraient tort de ne pas mettre dans leurs valises avant de s’acheminer vers Madrid. Ils y trouveront de solides arguments pour faire entendre leurs voix à côté des pays gros émetteurs de gaz à effet de serre. « La façon dont l’Afrique parviendra à satisfaire ses besoins énergétiques est cruciale pour l’avenir du continent, et du monde », posent d’emblée les auteurs de cette deuxième édition des Perspectives économiques de l’Afrique, une somme de près de 300 pages.

En savoir plus...

SWM Programme - Bulletin d'information numéro 3 - juillet - octobre 2019

Le troisième bulletin d’information du Programme de gestion durable de la faune sauvage (de l’anglais Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) vient tout juste de paraître. Ce troisième numéro présente les dernières avancées de la mise en œuvre du programme entre juillet et octobre 2019, à travers treize pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est disponible....

En savoir plus...

Trentième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) : Une position commune adoptée.

Cette réunion a été organisée du 11 au 13 novembre 2019, à Kigali (Rwanda), dans la salle de réunion de l’hôtel CHEZ LANDO, en prélude de la onzième réunion du Groupe de Travail sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes (WG8J 11) et à la 23ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT-23) qui se tiendront du 20 au 22 et du 25 au 29 novembre 2019 à Montréal au Canada. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019