RAPPORT FINAL: Projet «Appui à la mise en œuvre d'une Observation Indépendante de la mise en application des lois forestières en Afrique (République Démocratique du Congo, Congo et Côte d'Ivoire) »

 

 

De février 2014 à mai 2015, Field Legality Advisory Group (FLAG) a conduit l'action intitulée « Appui à la mise en œuvre d'une observation indépendante de la mise en application des lois forestières (OIFLEG) en Afrique (RDC, CI, et RoC) ».

 

L'objectif principal de ce projet était d'assurer la continuité de l'observation indépendante en Afrique centrale et de l'Ouest dans un contexte particulie. En effet, le rôle joué par les organisations de la société civile au niveau national dans la mise en œuvre de l'OIFLEG dans la sous-région du bassin du Congo a sensiblement augmenté au cours des années, au point où elle est devenue une partie prenante incontournable dans le processus de l'application des législations forestières et de la gouvernance en Afrique centrale. Ce projet a été rendu possible grâce au financement à hauteur de 400 000 USD octroyé par la Commission Européenne et le DFID à travers le programme UE FAO FLEGT.

 

 

A l'issue de la quatrième année de mise en œuvre de l'observation indépendante de la mise en application des lois et de la gouvernance forestière en RDC, qui coïncide avec la fin du projet financé par la FAO, on peut relever que la RDC est en phase de progression en ce qui concerne l'application des lois et suivi de la gouvernance. Des efforts consentis par l'Etat congolais ont produit quelques résultats même si de véritables améliorations tardent encore à être perceptibles.

 

Les services en charge de contrôle du MEDD sont un peu plus présents sur le terrain, des procès-verbaux de constat d'infractions sont établis, et des amendes sont payées par les sociétés coupables d'irrégularités. Malgré ces résultats sensibles, le niveau d'application des lois reste relativement limité (en comparaison à d'autres pays de la sous-région). Situation qui peut se justifier par l'ampleur des problèmes d'ordres juridique, technique et politique considérables auxquels fait face le MEDD ·notamment :

  •  L'absence de moyens commis au contrôle;

 

  • Les sanctions très peu dissuasives;

 

  • Le non-respect des réglementations par l'administration qui affecte sa performance et sa capacité à faire respecter les lois dont elle s'est dotée;

 

  • Les manquements  des agents de l'administration (contrôles forestiers ma effectués, infractions non constatées ou non punies, taxes et droits non payés) ;

 

  • Le manque de coordination entre les services centraux et provinciaux. Autant de problèmes qui méritent une attention particulière et une réelle volonté politique des autorités du MEDD si elles veulent véritablement résoudre la question de l'exploitation forestière illégale en RDC. ..

 

 

Bien vouloir télécharger ci-dessous :  le rapport final du  Projet «Appui à la mise en œuvre d'une Observation Indépendante de la mise en application des lois forestières en Afrique (République Démocratique du Congo, Congo et Côte d'Ivoire) »

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020