Enregistrer la date : 18ème Réunion des Parties du PFBC - Bruxelles, Royaume de Belgique, 27 au 28 novembre 2018

 

 

Président/Chair : Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC

Thème central : « Vers un avenir durable pour les forêts du bassin du Congo, leurs habitants, leur flore et leur faune »

 

Cher(e) Partenaire,

La 18ème Réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) aura lieu les 27 et 28 novembre 2018 à Bruxelles en Belgique.  Tenue chaque année, la Réunion des Parties du PFBC est la plus haute instance du PFBC et rassemblera des chefs d'État, des ministres et des hauts fonctionnaires multilatéraux, venus du monde entier sont attendus à cette réunion. Compte tenu de la diversité des parties prenantes du PFBC avec ses 107 membres, la réunion rassemblera également des participants venant d'organisations internationales, des partenaires multilatéraux, des organisations de la société civile, des peuples autochtones, des femmes, des jeunes, les médias et la communauté académique, scientifique, des universitaires / chercheurs, des fondations et du secteur privé.

 

 

La Réunion des Parties de haut niveau du PFBC est conjointement organisée par la Facilitation du PFBC avec l’appui financier du Royaume de Belgique, l’Union européenne et de l’Allemagne.  Elle est envisagée comme une conférence d’envergure qui devra regrouper près de 400 participants en vue de commémorer les réalisations passées, tenir des débats et des échanges autour de diverses questions liées à la conservation de la biodiversité, la faune sauvage, la lutte contre le changement climatique, la gestion durable des forêts du Bassin du Congo et au développement local des populations du Bassin du Congo.

 

 

Ainsi, la 18ème réunion des Parties du PFBC offre une occasion rare de partager des connaissances, des idées et des solutions à certains des enjeux environnementaux les plus importants du Bassin du Congo avec des implications sur la planète entière.

 

 

Emphase de la 18ième Réunion des parties du PFBC

La réunion de Bruxelles se tient dans un contexte où les forêts du Bassin du Congo sont en proie à des défis d’une complexité et d’une gravité croissantes : « Shift » assez important de son modèle économique qui aujourd’hui vise une diversification basée sur des investissements d’aménagement du territoire tel que les mines, agro-business, infrastructures et des projets structurants, avec une forte ambition d’émergence dans un horizon moyen terme laquelle était presque inexistante au lancement du PFBC. Il y a un besoin urgent d’une meilleure articulation entre les stratégies de gestion durable des forêts, les approches en matière de conservation et les objectifs de développement économique dans la région, ce qui, à son tour, nécessite une amélioration des possibilités de dialogue et des engagements autour des enjeux, notamment des questions de nature transversale, ainsi que le suivi des points de vue communs.

 

 

Le PFBC peut et devrait être en mesure de jouer un rôle important à cet égard. Toutefois, compte tenu de la gravité et la complexité des défis auxquels sont confrontées les forêts et au vu de la croissance importante du nombre des membres du PFBC et des sujets qui y sont discutées, il est impératif de renforcer la capacité du PFBC à jouer ce rôle et surtout au niveau politique et au plus haut niveau. Assurer le progrès dans ce domaine est un objectif clé pour la réunion de Bruxelles. Quelques démarches utiles pour l’atteinte de ce but seraient notamment :

 

  • L'identification et la mise en évidence de la valeur ajoutée du Partenariat ;

 

  • Une attribution explicite et accrue de mérite et de visibilité au PFBC en tant que cadre favorable à l’amélioration de l’efficacité des mesures entreprises par les partenaires ;

 

  • Une prise de responsabilité commune accrue au plus haut niveau pour le développement du PFBC et l’appropriation au plus haut niveau pour plus d’efficacité des contributions issues de la coopération au sein du Partenariat ;

 

  • La promotion de manière significative d’un engagement renforcée des entités du secteur privé et des scientifiques dans la coopération au sein du PFBC, afin d'accroître la capacité du Partenariat à relever les défis complexes et transversaux actuels auxquels sont confrontées les forêts du Bassin du Congo ;

 

  • L’exploitation du potentiel que présente la coopération renforcée au sein du PFBC en vue d’accroître le dialogue politique au plus haut niveau pour favoriser la convergence des vues collectives et des engagements concertées, ce autour de questions clés de la sous-région et d’améliorer la continuité et le suivi dans les interventions des partenaires du PFBC.

 

À cet effet, la 18ème Réunion des Parties du PFBC mettra une emphase à renforcer un leadership politique plus fort et plus adéquat du Partenariat pour une meilleure appropriation des orientations discutées au sein du PFBC et en vue de consolider les impacts sur le terrain, notamment par l’intermédiaire des institutions régionales compétentes (COMIFAC et CEEAC) et des pays membres ainsi que l’ensemble des parties du PFBC. La 18ème Réunion des Parties (RDP) de Bruxelles est une occasion de construire sur la base des précédents efforts et se veut de consolider le renforcement de la gouvernance du PFBC et des partenariats internationaux au-delà des frontières en faveur du Bassin du Congo. Elle vise de favoriser le dialogue et d’impulser l’action pour une mise en œuvre et un suivi plus efficace au sein du PFBC.  

 

 

A cet égard, un projet de Déclaration de Bruxelles de la 18ième Réunion des Parties du PFBC sera soumis pour examen et adoption par l’ensemble des parties du PFBC.  Cette Déclaration de Bruxelles ouvrira un grand chantier pour contribuer à gagner la bataille contre le changement climatique, l’exploitation illégale de la faune sauvage/ perte de la biodiversité et pour le développement communautaire en Afrique centrale. Ladite déclaration est ambition en faveur d’une série d’engagements à titre de coalition et dont la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC, la COMIFAC et la CEEAC s’assureront qu’ils soient tenus par les partenaires du PFBC. Les prochains mois qui suivront la RdP seront consacrés à veiller à leur mise en œuvre.

 

Exposition, événements parallèles, et réseautage

La réunion aura lieu pendant deux jours pour permettre le réseautage et la tenue des sessions parallèles organisées par les partenaires du PFBC. Un espace d’exposition à destination des partenaires du PFBC sera aménagé en vue d’accueillir une dizaine d’exposants. Des évènements parallèles/connexes seront également organisés parallèlement au programme officiel. Les sessions parallèles permettraient la mise en valeur des projets innovants avec impacts illustrant le fait que des solutions concrètes - locales ou régionales existent pour répondre aux enjeux auxquels l’Afrique centrale fait face. Lesquels projets doivent être amplifiés et répliqués et servir de source d’inspiration à travers la région. Ils démontrent que nous sommes engagés pour préserver l’avenir du Bassin du Congo.

 

Informations additionnelles

Tout au long de la réunion, les membres du partenariat pourront bénéficier d’espaces d’échange adéquats.

L’ordre du jour détaillé de la 18ème Réunion des Parties ainsi que des informations pratiques et logistiques, seront accessibles sur le site web du PFBC dès qu’ils auront été finalisés. 

 

Inscription et invitation dès le 23 juillet 2018

 

En espérant vous compter parmi nous au mois de novembre prochain et au plaisir de vous accueillir à la Réunion !

 

Cordialement,

Équipe d’organisation - Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC