47e REUNION/UNSAC : des avancées dans certains dossiers relatifs à la paix et à la sécurité en Afrique centrale.

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport de la 74 e Réunion/UNSAC ci-dessous:

Rapport 47e Reunion UNSAC-N'Djamena 3 au 7 decembre 2018.pdf

 

 

La quarante-septième réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) s’est tenue à N’Djamena, République du Tchad, du 3 décembre au 7 décembre 2018.

 

 

Les Etats membres suivants ont participé à la réunion : la République d’Angola, la République du Burundi, la République du Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, la République Gabonaise, la République de Guinée Equatoriale, la République du Rwanda, la République Démocratique de Sao Tomé-et-Principe et la République du Tchad.

 

 

La piraterie maritime dans le golfe de Guinée, les activités des groupes terroristes comme Boko Haram et l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), le mercenariat et le crime transnational organisé, les menaces sécuritaires liées au pastoralisme et à la transhumance ainsi que les violences en rapport avec les élections font partie des sujets au centre des échanges. 

 

 

Ce sont des sujets qui reviennent à l’ordre du jour depuis plusieurs années. Leur récurrence s’explique essentiellement par « la persistance des défis auxquels la sous-région est confrontée », comme l’a rappelé avec justesse le président sortant du Comité des experts, M. Raymond Serge Balé. « Il nous revient en tant qu’experts et expertes avec l’appui de nos partenaires, d’en tirer les conséquences », a-t-il précisé dans son discours de circonstance. En ouvrant officiellement les travaux, le Lieutenant-colonel Abdelkérim Deby, Coordonnateur militaire au Ministère des Affaires étranges et chef de la délégation des experts tchadiens, a évoqué les mêmes enjeux avant de rappeler « le contexte inédit » dans lequel se déroule la 47e réunion du Comité. Il a en effet fait observer que le contexte géopolitique, économique et sécuritaire est impacté par les crises et conflits qui « empêchent le développement et la prospérité tant recherché des peuples de la sous-région ».

 

Renforcement des mécanismes de lutte contre le terrorisme

 

La lecture du rapport d’activités du bureau sortant présidé par le Congo a été un autre moment important de la rencontre des experts. Ce rapport a permis à tous les participants de faire le point sur le niveau d’exécution des recommandations de la 46ème réunion de l’UNSAC qui s’est tenue à Brazzaville en mai-juin 2018. Le Comité avait notamment demandé aux Etats membres et aux organes compétents de la CEEAC de mettre en œuvre la stratégie de lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes légères et de petit calibre (ALPC). Il a été noté qu’à ce jour, la République centrafricaine (RCA), avec deux décrets de mise en œuvre de la stratégie de lutte contre les APLC, et le Burundi, avec son plan national de lutte contre le terrorisme, ont pris des mesures concrètes pour que cette recommandation de l’UNSAC soit appliquée. Certains Etats membres ont engagé des processus y relatifs.

 

 

En savoir plus…

 

Bien vouloir télécharger le rapport ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC