13ème Dialogue Régional sur les Forêts, la Gouvernance et le Changement Climatique: Harmoniser la Tenure et les Politiques liées aux Ressources dans les paysages en mutation de l’Afrique Centrale et de l'Ouest

 

Bien vouloir télécharger:

 

♦ Déclaration du 13ième Dialogue RRI

♦ Allocution d'ouverture du Coordonnateur de RRI au 13ième Dialogue RRI

♦ Allocution de clôture du Coordonnateur de RRI au 13ième Dialogue RRI

♦ Declaration of the 13th RRI Dialogue

♦ Opening Remarks RRI Coordinator M. Andy White

 ♦ Closing Remarks RRI Coordinator M. Andy White

 

 

Du 5 au 7 Mars 2013 au palais des Congrès de Yaoundé –Cameroun, s’est tenu le 13ème Dialogue Régional sur les Forêts, la Gouvernance et le Changement Climatique. Sous le haut patronage du Ministre des Forêts et de la Faune, cette rencontre était Co-organisée par l'Initiative des Droits et Ressources (RRI), la Commission des Forêts d'Afrique Centrale (COMIFAC), le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) du Cameroun, et l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Elle a mobilisé prêt de 150 participants venant de certains pays d’Afrique (Cameroun, Burkina Faso, Burundi, Tchad, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Gabon, Ghana, Libéria, Mali, République du Congo, Tanzanie, Togo et Ouganda), d’Europe (France et Grande Bretagne), et des Etats-Unis. Les représentants des gouvernements, des chefs traditionnels, de la société civile, des communautés locales, et des instituts de recherche étaient réunis autour du thème Harmoniser la Tenure et les Politiques liées aux Ressources dans les paysages en mutation d'Afrique Centrale et de l'Ouest

 

Pendant trois(03) jours de travail intense à travers des travaux en sessions plénières, des discussions de panel et de petits groupes, les points suivants ont été à l’ordre du jour :

 

♦ le bilan des progrès dans la mise en œuvre des engagements des pays d’Afrique centrale et de l’Ouest pris lors de la Conférence de Yaoundé de 2009 pour initier ou accélérer les réformes législatives à l’horizon 2015 pour permettre de « reconnaitre légalement des communautés comme propriétaires des terres en forêt » ou « doubler la superficie des terres qui appartiennent aux communautés ». (Voir la zone de texte 1)

♦ l’évaluation des menaces constituées par les acquisitions foncières à grande échelle, les industries extractives et les infrastructures dans la région en les mettant en rapport avec leurs contributions économiques présumées,

♦ l’évaluation des progrès réalisés par rapport à REDD+ dans les deux sous-régions et leurs implications dans l’économie forestière,

♦l’examen des options spécifiques d’orientation des réformes en cours des régimes fonciers et forestiers au Cameroun et ceux des autres pays d’Afrique centrale et de l’Ouest.

♦ Et l’identification des propositions pour les prochaines étapes au Cameroun et dans la région de l’Afrique centrale et de l’ouest.

 

Au terme des échanges fructueux entre les participants, on retient de façon générale, une reconnaissance des progrès dans la sécurisation de la tenure dans certains pays avec des réformes politiques pour reconnaître les pleins droits de propriété aux communautés locales et aux populations autochtones, bien que leur mise en œuvre sur le terrain soit encore stagnante. Il a été relevé qu’au niveau régional, la reconnaissance des droits des communautés évolue plus lentement que les transactions foncières à grande échelle, lesquelles menacent leurs droits de propriété foncière.

 

Face à des contraintes majeures dans la mise en œuvre des réformes législatives, les participants ont formulé des recommandations dans le but de sécuriser les droits des communautés locales et des populations autochtones et d’assurer un développement économique équitable en Afrique Centrale et de l’Ouest afin d’atteindre les objectifs fixés pour l’année 2015.

 

Selon les participants, les recommandations qui devraient être considérées comme prioritaires par les bailleurs de fonds dans leur soutien aux gouvernements et à la société civile, concernent :

 

♦ L’application et l’opérationnalisation sur le terrain des Directives volontaires sur le foncier de la FAO et des directives de l’Initiative sur les politiques foncières de l’Union Africaine, avec l’appui de la société civile,

♦ La reconnaissance, la sécurisation et la protection des droits de propriété des communautés sur les terres et les ressources naturelles,

♦ le renforcement des capacités de tous les acteurs impliqués : (autorités gouvernementales, groupes et réseaux de la société civile, chefs traditionnels, communautés locales et autochtones, instituts de recherche),

♦ la nécessité de la mise sur pied d’une coordination entre les administrations nationales et interétatiques pour assurer une cohérence et une efficacité dans l’élaboration et la mise en œuvre des réformes, ainsi que dans les affectations des terres et des ressources.

♦ la nécessité de la mise sur pied des cadres de suivi multipartite par les institutions régionales en Afrique centrale et de l’Ouest,

♦ L’évaluation des législations actuelles des pays portant sur l’allocation de droits commerciaux en rapport avec les droits des communautés et les standards environnementaux, avec un accent sur l’application de la transparence dans l’allocation des droits commerciaux (exploitation forestière, minière, agroindustrielle, droits de carbone, etc.).

 

C’est sur une série de remerciements à l’endroit du Gouvernement et du Peuple du Cameroun pour leur accueil chaleureux, au Ministère des Forêts et à la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) pour l’organisation de l’événement que la participants se sont séparés en se félicitant pour leurs riches contributions et pour les réflexions menées sur les questions cruciales de gouvernance, de changement climatique, et d’acquisitions foncières à grande échelle en Afrique Centrale et de l'Ouest.

 

Bien vouloir télécharger:

 

♦ Déclaration du 13ième Dialogue RRI

♦ Allocution d'ouverture du Coordonnateur de RRI au 13ième Dialogue RRI

♦ Allocution de clôture du Coordonnateur de RRI au 13ième Dialogue RRI

♦ Declaration of the 13th RRI Dialogue

♦ Opening Remarks RRI Coordinator M. Andy White

 ♦ Closing Remarks RRI Coordinator M. Andy White

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC