Rapport général-Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo.

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

 

COMMUNIQUE FINAL FORUM PP GDF DIFF.pdf (255.9 Ko)

 

NOTE DE CONTRIBUTIONS PP DIFF.pdf (124.9 Ko)

 

RAPPORT GENERAL FORUM PARTIES PRENANTES CEFDHAC DIFF.pdf (530.5 Ko)

 

Il s’est tenu à Kinshasa/Gombe, dans la salle de conférence Pierre Claver, du jeudi 06 au samedi 08 décembre 2018, le Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo, sous les auspices du Ministère de l’Environnement et Développement Durable.

 

 

Organisé par le Forum National CEFDHAC RDC avec le support de la CNCEIB (Coalition Nationale contre l’Exploitation Illégale du Bois) et le support pédagogique du GTF avec l’appui financier de WWF/NORAD à travers le programme de Gouvernance Forestière (PGF).

 

Ce Forum a connu la participation de Parties prenantes du secteur Forêts et Environnement, notamment les délégués de l’Administration forestière, de la Société civile nationale et internationale, du Secteur Privé, des Communautés locales et des peuples autochtones. Il a eu pour objectif global de contribuer à la définition des stratégies de Gestion Durable des Forêts  et au consensus  sur les reformes  du secteur forestier en cours en RDC.

En termes d’objectifs spécifiques, il sied de rappeler que le Forum était une occasion, pour les participants-es :

 

  1. de partager les états des lieux des aspects de la Gestion durable et de Gouvernance forestière en RDC ;
  2. de partager et consolider les informations pertinentes sur les initiatives de contributions aux reformes en cours ;
  3. de produire une Note de Contribution en termes de consensus sur base des initiatives de contribution existantes ;
  4. de formuler les recommandations pertinentes dans la perspective de Gestion Durable des Forêts en RDC aux décideurs d’aujourd’hui et futurs.

 

Les travaux de ce forum, d’une durée de trois jours, ont été marqués par trois temps forts, à savoir : la cérémonie d’ouverture, les panels de présentation et les travaux en groupes.

La cérémonie d’ouverture a connu trois allocutions : le mot de bienvenue du Président du Forum National CEFDHAC, M.NGOY ISIKIMO,  le mot du Représentant de WWF-RDC,  M. Jean Marie Bolika et  le mot d’ouverture officielle des travaux par le Secrétaire Général au MEDD[1], M. Benjamin TOIRAMBE.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont suivi  au total 10 exposés répartis en 3 panels dans la configuration suivante :

Panel 1 : Etat des lieux GDF[2] et Gouvernance

Panel 2 : Partage des informations sur les initiatives de reformes en cours

Panel 3 : Définition des stratégies de gestion durable des forêts par sous-secteur forestier

A travers ces panels, les exposés suivants ont été présentés, à savoir :

 

  • Etat des lieux de la GDF et de la réforme forestière en RDC par la Direction général des Forêts(DGFor) ;
  • Etat des lieux de l’exploitation forestière industrielle par la FIB ;
  • Etat des lieux de l’aménagement forestier par la DIAF ;
  • La gouvernance des clauses sociales des concessions forestières et les communautés locales par AMAR et AGEDUFOR ;
  • Le Modèle de l’Accord de Clauses Sociales par la DGF ;
  • Etat de la gestion durable des forêts et gouvernance ;
  • Lien entre l’Observation indépendante et la gouvernance forestière  par OGF;
  • Programme d’appui à la formulation de la nouvelle politique forestière en République Démocratique du Congo par CFLEDD ;
  • Levée ou non du moratoire par Avocats verts ;
  • Etat des lieux de la Gouvernance de la conservation de la nature en RDC par l’ICCN.

Et tant d’autres communications en panel et en groupes parallèles.

Chaque série d’exposés du panel a été suivi par un débat et des échanges alimentés par les préoccupations et contributions des participants. A ces préoccupations, les intervenants, dans leur réaction, ont globalement rencontré les attentes des participants-es.

Après ce moment d’échanges, des contributions et de clarification, quatre groupes de travail ont été constitués pour permettre aux participants d’approfondir la réflexion sur la GDF, Gouvernance et initiatives des réformes afin de produire les livrables du Forum, à savoir : la Note des contributions, le Mémorandum de la société civile environnementale et les autres parties prenantes adressé aux différents candidats députés nationaux et président de la République.

A l’issue des travaux en groupe et la mise en commun qui s’en est suivi, le Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo a validé la note des contributions et le mémorandum des parties prenantes, assortis des recommandations suivantes appelant :

 

  • A Renforcer l’assainissement du secteur forestier et faunique, à l’élaboration de la politique forestière, à la lutte contre l’exploitation illégale, à la lutte contre l’impunité des criminels forestiers et fauniques, au renforcement des inspecteurs forestiers et des éco-gardes, à l’équipement des services du contrôle forestier et mise en place d’un mécanisme de contrôle efficace dans les frontières ;

 

  •  A redorer l’image du secteur forestier et permettre à celui-ci de contribuer suffisamment au bien être des Congolais et au budget National par une fiscalité transparente et saine ;

 

  • A renforcer la participation de la société civile environnementale comme une des parties prenantes importantes dans la conception , élaboration et mise en œuvre des politiques et programmes du secteur des ressources naturelles, capables de proposer des idées et initiatives allant dans le sens d’améliorer la gouvernance afin que les ressources naturelles contribuent au trésor public et bénéficient réellement aux populations locales et peuples autochtones ;

 

  • A développer des approches innovantes qui valorisent l’économie verte et qui classent la forêt au rang des ressources stratégiques face aux moteurs de déforestation et dégradation des forêts ;

 

  • A promouvoir  des alternatives appropriées et adaptées ,réalisées en faveur des communautés locales et peuples autochtones riveraines des forêts afin de réduire la pression sur les ressources naturelles en général et ressources forestières en particulier, notamment par l’électrification des milieux péri urbains et ruraux, la promotion et  l’utilisation de l’énergie propre, soit renouvelable (énergie solaire) à la place de la carbonisation à outrance ;

 

  • A développer  l’écotourisme dans le cadre du  partenariat  public-privé ;

 

  • A mettre en œuvre les résolutions de la note de contributions des parties prenantes issues du présent Forum

 

  • A Valoriser et domestiquer les PFNL et les ressources génétiques pour le développement de l’industrie alimentaire et de la pharmacopée et sécuriser les espaces de la foresterie communautaire.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC