Pour la première fois, les pays forestiers tropicaux se réunissent dans le Bassin du Congo

 

Les principaux produits du Sommet sont entre autres : le rapport sur l‘état des forêts des 3 bassins, la Déclaration conjointe adoptée par les Chefs d’Etat et  le consensus sur la signature  de l’accord de coopération  durant la Conférence de  Rio+20 prévu au Brésil  en 2012.

 

docs/doc_intern/GT COMIFAC/Sommet trois bassins - Photo-Facilitation.jpg

Le Sommet des 3 bassins  forestiers tropicaux a été organisé du 29 mai au 3 juin 2011 à Brazzaville au Congo. L'objectif global du sommet était de permettre l'établissement d'une coopération Sud-Sud, d'une part, et Nord-Sud, d'autre part, en  vue d'une gestion durable des écosystèmes forestiers des bassins du Congo, d'Amazonie et du Bornéo-Mékong, pour une plus grande contribution à la régulation et à la stabilisation du climat planétaire, la lutte contre la pauvreté et le développement économique des pays concernés. Il s’est agit spécifiquement de :

 

♦ S’informer sur l’état actuel des ressources forestières des bassins ;

  

♦ Permettre la signature du traité de coopération entre les bassins comme  une plateforme formelle de concertation et d’échanges sur les questions forestières et climatiques

 

♦ Adopter une  déclaration commune sur les forêts tropicales, le climat et le développement durable, dans le cadre des négociations du  futur accord sur le climat à Durban, en Afrique du Sud et des préparatifs du Sommet de Rio+20, au Brésil.

 

  

docs/doc_intern/GT COMIFAC/Sommet des trois Bassins - comifac.org.jpgLe  Sommet a connu plus de 500 participants dont les Chefs d’Etat (Guinée Équatoriale, Guyane Anglaise, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Sao Tome et Principe), les Vice- Présidents (Angola, Tanzanie), les Premiers  Ministres (Cameroun, Rwanda, Tchad) , les Chefs de Délégation (Argentine, Afrique Du Sud, Brésil, Burundi, Canada, Chine, Espagne, France, Gambie, Indonésie, Japon, Mali, Nations Unies, Russie, Sénégal , Sri Lanka, Vénézuela ; les autres  organisations et institutions  : ACTO,  AFD, ASEAN,  BAD,  CEEAC, CEFDHAC,  CEMAC, CICOS, CIFOR, CIRAD, FAO, GEF, GIZ, NEPAD, OIBT, PNUD, PNUE, UNESCO, UICN, Union  Africaine, WCS, WWF, WRI, GLOBE et les secrétariats  des conventions : CBD, RAMSA. 

 

 

Trois articulations ont constitué les assises du Sommet des trois Bassins Forestiers Tropicaux:

 

♦ La réunion des experts (du 29 mai au 1er juin 2011) ;

 

♦ La  Conférence des Ministres (le 2 juin 2011) ; et

 

♦ Le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement (le 3 juin 2011).

 

 

A l’issue du sommet des trois Bassins forestiers tropicaux, 3 principaux docs/doc_intern/GT COMIFAC/Sommet trois bassin -participants-www.congo-site.com.jpgproduits ont été obtenus: (i) le rapport sur l‘état des forêts des 3 bassins, (ii) la Déclaration conjointe adoptée par les Chefs d’Etat et (iii) le consensus sur la signature  de l’accord de coopération  durant la Conférence de  Rio+20 prévu au Brésil  en 2012.

 

 

Plusieurs événements  parallèles ont été également organisés en marge de cet important événement.

 

 

 

 

 

 

Bien vouloir télécharger:


 

Déclaration conjointe des chefs d’État et de gouvernement à l’occasion du premier Sommet sur les écosystèmes forestiers tropicaux des bassins de l’Amazonie, du Congo et de l’Asie du Sud-est      

 

 

 La situation des forêts dans le bassin amazonien, le bassin du Congo et l’Asie du Sud-Est : Les chefs d’État des trois bassins forestiers tropicaux se réunissent à Brazzaville du 29 mai au 3 juin pour établir de nouveaux modes de renforcer la coopération technique en matière forestière. Le « Sommet des trois bassins forestiers tropicaux » réunira des gouvernements et des partenaires s’occupant de ces questions cruciales afin d’améliorer la gestion et la conservation des importantes ressources forestières présentes dans le bassin amazonien, dans le bassin du Congo et en Asie du Sud-Est.

 

La FAO et l’OIBT soulignent que la valeur potentielle de nombreux biens et services fournis par les forêts tropicales denses dépasse de loin les avantages pouvant être tirés de pratiquement toute autre utilisation des terres. « D’après des études menées récemment, par exemple, la valeur des services rendus par les forêts tropicales (comme le piégeage du carbone, la conservation de la biodiversité et la protection des sols et de l’eau) pourrait atteindre plusieurs milliers de dollars par hectare » écrivent Eduardo Rojas-Briales, Sous-Directeur général du Département des forêts de la FAO et Emmanuel Ze Meka, Directeur exécutif de l’OIBT dans un nouveau rapport lancé à l’occasion du Sommet. La Situation des forêts dans le bassin amazonien, dans le bassin du Congo et en Asie du Sud-Est met en évidence les tendances des ressources forestières. Pour plus de détails sur le Sommet (http://www.fao.org/forestry/fr/)

 

 

RECAPITULATIF DES REUNIONS PARALLELES


CCR session 7 ACTIVITES PARALLELES AU SOMMET (3).pdf (625.9 kB)

CCR session 7 Sommet des 3 Bassins.pdf (129.4 kB)

 (Du haut vers le bas - Photo 2: www.comifac.org -  Photo 3: www.congo-site.com)

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC