rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

 

 

Chers collègues,


Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

 


Pour Rainforest Foundation UK et ses partenaires en RDC et en République Centrafricaine, fonder les forêts communautaires sur les systèmes de gestion fonciers coutumiers préexistants est primordial pour éviter les conflits et assurer des bénéfices pour tous.

 


Une étude socio-anthropologique conduite en RDC a démontré qu’en plus d’être leur foyer et principale source de nourriture, médicaments et autres ressources, la forêt possède une multitude de significations culturelles, historiques et spirituelles pour les communautés qu’elle abrite. Celles-ci ont une connaissance profonde de leurs territoires, alors que les limites de ces espaces ne sont pas forcément évidentes pour des acteurs externes. La cartographie participative peut être utilisée pour identifier et documenter ces connaissances.

 


Similairement, les structures de gouvernance liées au forêts communautaires doivent idéalement se fonder sur les organisations sociales et culturelles préexistantes. L’étude a montré que bien qu’on puisse supposer qu’une communauté est une entité simple et unifiée, la réalité est un mélange complexe de relations entre le système traditionnel des « clans » et les institutions étatiques modernes. Dans la plupart des cas, c’est le clan qui détient les droits coutumiers à la terre et qui est responsable de la gestion foncière. Le processus d’attribution des forêts communautaires nécessite l’identification des membres du clan. Pourtant, les membres de la communauté ne faisant pas partie des clans propriétaires doivent aussi prendre part à la prise de décision. Les ignorer ouvrirait la voie à une capture par les élites.

 


Les femmes et les peuples autochtones doivent tout particulièrement être ciblés par ces actions d’inclusion qui vont au-delà des systèmes traditionnels de gouvernance. Reconnaître et prendre en compte leurs besoins permet à la communauté d’identifier et de planifier de manière collective leurs objectifs de développement.

 


La communauté d’Ilinga est un exemple inspirant de la mise en action de ces principes : à travers un processus complètement participatif, elle a produit un Plan Simple de Gestion allouant diverses parties de la concession aux usages les plus adéquats, définissant des règles de gestion claires pour la gestion durable des ressources et la distribution équitable des bénéfices, et, plus important encore, visant avant tout à protéger la forêt et la biodiversité qu’elle abrite pour les générations futures. Vous pouvez en apprendre plus sur ce plan de gestion ici.

 

 


Alors que le processus de foresterie communautaire est en plein essor, les communautés comme Ilinga peuvent fournir un exemple de gestion durable et fructueuse des forêts tropicales.

 


C’est sur cette note optimiste que nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année. À 2020 !

Ana Osuna Orozco
Coordinatrice RDC

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

COVID 19 – Corona Virus - Prenez toutes les mesures nécessaires afin de protéger votre santé et celles et ceux qui vous sont chers

Cher(e) Partenaire, j’espère sincèrement que vous vous portez bien, ainsi que vos proches en ces temps difficiles de Pandémie du Covid-19. Cette crise globale qui affecte nos pays, nos communautés, nos familles a de même un impact sur l’ensemble des partenaires du PFBC dans leurs interventions...

En savoir plus...

L’irruption du Covid-19 pourrait occulter et aggraver une crise alimentaire et nutritionnelle majeure. De dizaines de millions de personnes sont menacées. La stabilité́ de la région pourrait être en jeu - CSAO/RPCA

Relève de conclusions - Réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) - 2 avril 2020 ... Les membres du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) appellent à agir dès maintenant pour venir en aide aux 17 millions de personnes en crise alimentaire et nutritionnelle et aux 50 millions de personnes actuellement sous pression qui risquent de basculer en phase de crise d’ici juin-aout 2020. Il est urgent de mobiliser les énergies pour soutenir les pays dans la mise en œuvre de leurs plans nationaux de réponse.

En savoir plus...

L’empreinte de la Chine sur les forêts : il est temps d’agir - FERN

Christian Mounzéo et Essylot C. Lubala se penchent sur les nouvelles dispositions de la loi forestière chinoise et leur impact dans les pays forestiers comme ceux du bassin du Congo.

En savoir plus...

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020