WWF Rapport-Faire renaitre l’espoir chez l’homme et la nature

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport ci-dessous:

WWF Rapport Annuel 2018.pdf

 

 

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère qui pourrait être l’une des occasions uniques, de prendre des engagements audacieux, et d’envisager des actions critiques pour protéger notre planète d’une grande menace. Celle-ci ne pourrait pas être plus visible. En octobre 2018, le WWF a publié la 10e édition de son rapport biannuel : Rapport Planète Vivante qui indique que, la biodiversité avait diminué de plus de 60% au cours des 40 dernières an- nées. Le rapport attribue ce déclin principale- ment à des causes humaines plutôt qu'à des causes naturelles. Pour la première fois, les êtres humains ont eu un impact aussi puissant sur la planète. Dans notre quête de plus de terres pour l'exploitation forestière, les grandes infrastructures agricoles pour nourrir une population sans cesse croissante, nous avons surexploité la nature et ses ressources pour faire face à une consommation humaine en constante augmentation. Nos actions ont eu un impact sérieux sur la nature et les hommes.

 

 

Dans des moments comme celui-ci, nous avons besoin d’actions audacieuses et crédibles pour ramener la nature à un niveau qui lui permette ainsi qu’aux hommes de s’épanouir. C’est à partir de ce constat que le WWF a poursuivi en 2018 ses actions visant à contribuer à réduire la perte de la biodiversité, à lutter contre le changement climatique et à faire en sorte que les populations partici- pent et bénéficient de la protection de l’environnement au Cameroun. Nous avons travaillé avec différents ministères, la société civile et d’autres partenaires. Ceci pour améliorer les cadres stratégiques visant à protéger la faune et à améliorer les moyens de subsistance des populations.

 

 

Le WWF a accompagné le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), dans l’élaboration de nouvelles directives pour la réalisation d’études sur la faune dans le pays. Ces lignes directrices contribueront énormément à améliorer la connaissance de l’état des populations des grands et moyens mammifères. Connaissance nécessaire pour disposer d’une base solide de surveillance des menaces et l’évaluation du succès des programmes de conservation et de développement durable.

 

 

Dans le but de lutter contre le braconnage, le WWF renforce les capacités des communautés locales autour du paysage tri national Dja- Odzala-Minkebe dénommé TRIDOM afin qu'elles puissent engager des actions en qua- lité de partie civile devant les tribunaux contre les braconniers. Grâce à cette ap- proche, les populations locales pourraient ré- clamer des dommages et intérêts pour tout préjudice subi.

 

 

Le WWF a une politique sociale de conservation (SD4C) qui met en avant les questions liées au genre, aux peuples autochtones (PI), à la pauvreté, à la conservation et aux droits de l'homme. Cette politique est implémentée à tous les niveaux d’intervention du CCPO. Nous avons travaillé main dans la main avec le Réseau Recherches Actions Concertées Pygmées (RACOPY), pour défendre et pro- mouvoir les droits de ce groupe marginalisé. Grâce à des efforts concertés, les Baka et le MINFOF ont finalement validé un projet de convention qui, une fois signé, leur donnera plus d'accès à certaines aires protégées de l'est-Cameroun.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019