WWF Rapport-Faire renaitre l’espoir chez l’homme et la nature

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport ci-dessous:

WWF Rapport Annuel 2018.pdf

 

 

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère qui pourrait être l’une des occasions uniques, de prendre des engagements audacieux, et d’envisager des actions critiques pour protéger notre planète d’une grande menace. Celle-ci ne pourrait pas être plus visible. En octobre 2018, le WWF a publié la 10e édition de son rapport biannuel : Rapport Planète Vivante qui indique que, la biodiversité avait diminué de plus de 60% au cours des 40 dernières an- nées. Le rapport attribue ce déclin principale- ment à des causes humaines plutôt qu'à des causes naturelles. Pour la première fois, les êtres humains ont eu un impact aussi puissant sur la planète. Dans notre quête de plus de terres pour l'exploitation forestière, les grandes infrastructures agricoles pour nourrir une population sans cesse croissante, nous avons surexploité la nature et ses ressources pour faire face à une consommation humaine en constante augmentation. Nos actions ont eu un impact sérieux sur la nature et les hommes.

 

 

Dans des moments comme celui-ci, nous avons besoin d’actions audacieuses et crédibles pour ramener la nature à un niveau qui lui permette ainsi qu’aux hommes de s’épanouir. C’est à partir de ce constat que le WWF a poursuivi en 2018 ses actions visant à contribuer à réduire la perte de la biodiversité, à lutter contre le changement climatique et à faire en sorte que les populations partici- pent et bénéficient de la protection de l’environnement au Cameroun. Nous avons travaillé avec différents ministères, la société civile et d’autres partenaires. Ceci pour améliorer les cadres stratégiques visant à protéger la faune et à améliorer les moyens de subsistance des populations.

 

 

Le WWF a accompagné le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), dans l’élaboration de nouvelles directives pour la réalisation d’études sur la faune dans le pays. Ces lignes directrices contribueront énormément à améliorer la connaissance de l’état des populations des grands et moyens mammifères. Connaissance nécessaire pour disposer d’une base solide de surveillance des menaces et l’évaluation du succès des programmes de conservation et de développement durable.

 

 

Dans le but de lutter contre le braconnage, le WWF renforce les capacités des communautés locales autour du paysage tri national Dja- Odzala-Minkebe dénommé TRIDOM afin qu'elles puissent engager des actions en qua- lité de partie civile devant les tribunaux contre les braconniers. Grâce à cette ap- proche, les populations locales pourraient ré- clamer des dommages et intérêts pour tout préjudice subi.

 

 

Le WWF a une politique sociale de conservation (SD4C) qui met en avant les questions liées au genre, aux peuples autochtones (PI), à la pauvreté, à la conservation et aux droits de l'homme. Cette politique est implémentée à tous les niveaux d’intervention du CCPO. Nous avons travaillé main dans la main avec le Réseau Recherches Actions Concertées Pygmées (RACOPY), pour défendre et pro- mouvoir les droits de ce groupe marginalisé. Grâce à des efforts concertés, les Baka et le MINFOF ont finalement validé un projet de convention qui, une fois signé, leur donnera plus d'accès à certaines aires protégées de l'est-Cameroun.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020