Bienvenue à notre nouveau partenaire «Institut Jane Goodall du Canada» !

 

L’Institut Jane Goodall du Canada adhère au Partenariat des forêts du Bassin du Congo (PFBC), approuve son cadre de coopération et contribue à l'appui à la mise en œuvre du plan de convergence de la COMIFAC.

docs/news/Mai - Juillet 2011/JanegoodallI-Canada.jpg

Toronto (Canada), 7 juillet 2011 – L’Institut Jane Goodall (IJG Canada) du Canada a confirmé officiellement son adhésion au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo  (PFBC). L’IJG Canada s’engage à cet effet à respecter les principes de gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale, à travailler en étroite collaboration suivant le cadre de coopération des partenaires du PFBC et à appuyer la mise en œuvre du plan de convergence de la COMIFAC.

 

« En devenant membre du PFBC, nous espérons améliorer notre efficacité et augmenter notre impact dans le Bassin du Congo, ceci en collaboration avec ses partenaires locaux et internationaux. Nous visons à protéger les forêts africaines, à préserver sa biodiversité et à améliorer les conditions de vies des populations » écrit Dr Jane Lawton, Directeur Exécutif de l’IJG Canada dans sa lettre d’adhésion.

Une des composantes de la mission de l’IJG Canada est de contribuer à la conservation des grands singes et de leurs habitats, en alliant conservation, éducation et promotion de l’utilisation durable des ressources par les communautés locales. Dans le Bassin du Congo, l’IJG met en œuvre deux projets qui couvrent en transversales plusieurs axes du plan de convergence de la COMIFAC.

 

Pendant ces cinq dernières années, l’IJG Canada a financé un projet en République Démocratique du Congo, dans le paysage CARPE de Maiko-Tayna-Kahuzi Biega, avec une emphase sur les activités relatives aux moyens de subsistance et à la santé. Ce projet fait partie d'un plus grand projet intégré géré par une  coalition d’organisations locales et internationales travaillant sous l’égide du Programme régional pour l'environnement en Afrique Centrale (CARPE).

 

Pour satisfaire en outre les besoins significatifs de ces communautés en RDC, et protéger la riche biodiversité des deux parcs nationaux qui les entourent, l’IJG Canada a développé un projet intégré qui se concentrera sur les aspects ci-après :

 

♦ Réhabilitation/construction et équipement d’un centre de santé, formation d’employés médicaux

♦ Approvisionnement en eau potable des communautés

♦ Réhabilitation/construction et équipement d’écoles et formations d’enseignants

♦ Appui d’activités alternatives – remplacement des protéines (construction d’étangs piscicoles, Zone à zéro pâturage), qui réduisent la demande en viande de brousse tout en augmentant les revenues et la sécurité alimentaire

♦ Expérimentation de pépinières et introduction de l’agroforesterie

♦ Renforcement des capacités et appui aux groupes communautaires de développement pour gérer durablement leurs ressources.

 

En République du Congo, l’IJG du Canada soutient le sanctuaire et la réserve de chimpanzés de Tchimpounga, ceci afin de mettre en application le développement d’un programme de conservation centré sur les communautés dans les villages environnant les sanctuaires et les réserves. La sensibilisation sur le commerce de la viande de brousse est aussi une des priorités de l’IJG Canada. Il soutient également le développement d’activités d’éducation environnementale et des campagnes de sensibilisation parmi les jeunes locaux, via le programme d’action Roots & Shoots qui aide la jeunesse à repérer et à identifier les problèmes dans leurs propres communautés, à bâtir des compétences de meneur de projet et à implémenter des projets communautaires. En plus d’encourager les jeunes gens à agir localement, le programme connecte les jeunes au réseau mondial Roots & Shoots à travers lequel ils peuvent échanger idées, expériences et apprendre les uns des autres.

 

Fondé par la primatologue de renom Jane Goodall, l’Institut Jane Goodall est une organisation internationale à but non lucratif qui encourage les gens à faire une différence pour tous les êtres vivants. Depuis sa création en 1994, l’Institut Jane Goodall du Canada se consacre à la recherche sur la faune, l’éducation et la conservation, avec pour objectif premier d’assurer la survie des populations de grands singes à travers ses activités de conservation basées sur les communautés en Afrique. L’Institut inspire également de nouvelles générations de citoyens engagés partout dans le monde.

 

« Bienvenue » à notre nouveau membre Institut Jane Goodall du Canada

 

Pour d‘amples informations, bien vouloir consulter le site web de l’Institut Jane Goodall du Canada

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Jeune Afrique - Tribune Libre - Alain Karsenty, CIRAD : Du bon usage de la fiscalité́ pour protéger les forêts

Aujourd’hui, de nombreux produits sont exemptés de droits de douane à l’entrée dans l’UE (soja, cacao...) ou faiblement taxés (huile de palme). Bruxelles devrait augmenter le niveau de ces droits pour les productions « à risque » qui ne seraient pas labellisées « zéro déforestation » .... Relire aussi sur le site du PFBC : CIRAD-Réduction de la fiscalité forestière pour les concessions certifiées avec compensation aux États.

En savoir plus...

RFI- Congo-Brazzaville: Global Witness s'alarme des projets pétroliers dans le Nord

Dans une enquête publiée conjointement avec le journal en ligne Mediapart et le quotidien allemand Der Spiegel, l'ONG britannique Global Witness s'alarme des projets pétroliers dans la zone des tourbières située au nord du Congo, la zone dite de la Cuvette centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020