Initiative internationale pour le climat - Nature offre souvent les meilleures solutions pour lutter contre le changement climatique

 

 

Le ministère fédéral de l'Environnement (BMU) soutient l'adaptation au changement climatique par le biais de projets qui profitent aux populations et renforcent en même temps les écosystèmes. La restauration des mangroves et des récifs coralliens protège les zones côtières des tempêtes de plus en plus violentes et des effets de l'élévation du niveau de la mer. La plantation de coteaux prévient l'érosion et les inondations pendant les pluies. A l'occasion de la 25ième Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP25), le BMU renforce ses engagements financiers en faveur de l’adaptation basée sur les écosystèmes (EbA) à hauteur d’environ 60 millions d’euros.

 

 

Depuis des années, le BMU se concentre sur des projets d'adaptation fondés sur les écosystèmes et intensifie délibérément cette attention. Les écosystèmes fournissent des services vitaux aux populations. Ils maintiennent la fertilité du sol, fournissent de l'eau propre et protègent contre les inondations et l'érosion. Le maintien des services écosystémiques peut contribuer à réduire les impacts du changement climatique sur les communautés locales. Dans le même temps, ces services pourraient contribuer à atténuer les changements climatiques. L'adaptation fondée sur les écosystèmes est également particulièrement rentable par rapport aux solutions d'adaptation technologique.

 

 

Depuis 2008, le BMU a financé 44 mesures de ce type pour un montant total de 172 millions d'euros. A l'avenir, trois nouveaux programmes renforceront cette orientation de l'Initiative climatique internationale (IKI) du BMU :

 

 

  • Un programme de 20 millions d'euros avec ONU Environnement et UICN. Ce nouveau programme, officiellement intitulé « Appui à la mise en œuvre et à la mise à l'échelle de l'adaptation écosystémique », vise à apporter un soutien ciblé et rapide aux mesures d'adaptation écosystémique par le biais de capitaux de démarrage pour des mesures particulièrement prometteuses. ONU Environnement et l'UICN aideront les pays cibles à mettre en œuvre les mesures prévues dans le cadre de leurs CDN en leur fournissant une expertise spécifique et en renforçant leurs capacités. La sélection se fait par appel d'offres continu.

 

  • Adaptation écosystémique et restauration des forêts dans les communautés rurales vulnérables du corridor biologique des Caraïbes - programme de 20 millions d'euros avec la Deutsche Welthungerhilfe. L'objectif de ce programme est d'améliorer les moyens de subsistance et la capacité d'adaptation des populations et des écosystèmes des communautés rurales des Caraïbes. La Welthungerhilfe veut aider les agriculteurs à utiliser des technologies de production adaptées et à optimiser les chaînes de valeur des systèmes agricoles, agroforestiers et silvopastoraux.

 

 

  • Compléter le mécanisme EbA de la Banque de développement KfW dans les Caraïbes - 20 millions d'euros :  Le mécanisme EbA du Fonds pour la biodiversité des Caraïbes est un instrument de financement souple et fondé sur la demande pour promouvoir l'adaptation fondée sur les écosystèmes dans les Caraïbes. L'instrument vise à protéger et à utiliser durablement les écosystèmes qui contribuent à réduire les effets négatifs du changement climatique sur les zones côtières des États insulaires des Caraïbes.

 

 

En savoir plus....

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020