Vers des concessions 2.0 en Afrique centrale Gérer des droits superposés entre concession industrielle et foresterie communautaire : Alain KARSENTY - Cédric VERMEULEN

 

 

Bien vouloir télécharger le document: application/pdf Persp38_Karsenty FR.pdf (976.8 Ko)

 

 

En Afrique centrale, les concessions forestières industrielles et les aires protégées occupent l’essentiel de l’espace forestier et les forêts communautaires sont cantonnées aux marges. Cette dissociation ignore la réalité de droits fonciers et d’usage superposés ainsi que le besoin d’une gouvernance associant différents usagers sur des espaces utilisés en commun. La cartographie des droits fonciers locaux pose les bases  pour un partage des revenus du bois et pour le développement de nouvelles activités économiques  associant exploitants industriels et communautés.

 

 

 Un partenariat fondé sur les droits entre exploitants industriels, communautés et autres opérateurs économiques conduirait à un nouveau type d’institution de développement territorial, que nous nommons Concession 2.0. Ces concessions repensées pourront côtoyer les concessions communautaires et interagir avec elles. Ces dernières devront rester des espaces forestiers d’exercice de droits exclusifs pour un développement communautaire autonome.

 

 

Les concessions forestières industrielles existent depuis plus d’un siècle en Afrique, et elles n’ont pas toujours bonne réputation. Ces concessions sont parfois critiquées pour leur contribution limitée au développement local mais aussi pour l’effacement d’importants droits fonciers coutumiers des populations locales. Certaines activités deviennent dès lors impossibles, notamment l’agriculture et les activités commerciales issues de la cueillette, de la chasse du petit gibier et de la pêche. Seuls sont tolérés les droits d’usage traditionnels, c’est-à-dire la part de subsistance des activités de cueillette, chasse et pêche.

 

 

En Afrique centrale, les États sont les détenteurs légaux de la plupart des forêts naturelles. Les concessions forestières sont de ce fait un partenariat public-privé. L’État concède à l’entreprise un droit temporaire pour exploiter le bois d’œuvre à l’exclusion, en général, des autres ressources. L’entreprise concessionnaire, qui obéit à un cahier des charges, s’acquitte aussi de taxes et d’obligations, comme aménager la forêt, entretenir des routes, fournir l’eau potable ou d’autres services aux populations locales.

 

 

Toutefois, les relations entre concessions forestières et populations locales demeurent complexes. D’un côté, la concession forestière réduit la possibilité d’activités des habitants, mais de l’autre, elle est une des rares sources d’emploi dans ces régions pour la plupart enclavées. Les habitants préfèrent souvent négocier de nouveaux avantages avec le concessionnaire forestier plutôt que souhaiter son départ.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020