Vers une meilleure gestion des connaissances de la COMIFAC

 

 

Mbankomo-Cameroun- 03-05 Juillet 2019- L’atelier technique restreint d’élaboration de la stratégie de gestion des connaissances de la COMIFAC s’est ouvert ce jour à l’hôtel Dajoll. Y prennent part, une vingtaine de participants dont le Consultant en charge de l’élaboration de la stratégie de gestion des connaissances de la COMIFAC, les Experts du Projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, les Experts du Projet RIOFAC), les Experts du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC ainsi le représentant du CNC Cameroun.

 

 

L’objectif principal de la rencontre est d’élaborer la stratégie de gestion des connaissances de la COMIFAC. Il s’agira spécifiquement de : (i) avoir une compréhension commune du concept de stratégie de gestion des connaissances ; (ii) valider la structure de la stratégie de gestion des connaissances de la COMIFAC ; (iii) enrichir les différentes sections de la structure de la stratégie de gestion des connaissances de la COMIFAC ; (iv) proposer un plan de mise en oeuvre de la stratégie de gestion des connaissances de la COMIFAC intégrant les méthodes et outils ; (v) élaborer une feuille de route pour la finalisation et la validation de la stratégie de gestion de connaissance de la COMIFAC.

 

 

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Messieurs Gervais Itsoua Madzous, Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC et M. Samuel Makon, Conseiller régional au programme gestion durable des forêts dans le Bassin du Congo.

 

 

Dans son mot introductif, M. Makon a relevé les nombreux outils de gestions des connaissances (bases de données, sites web, rapports, directives, manuel, guides, etc.) dont dispose la COMIFAC et qu’il convient de capitaliser pour une meilleure visibilité et une meilleure prise de décision.

 

 

Abordant dans le même sens, le Secrétaire Exécutif adjoint a fait mention des nombreuses avancées dans le secteur forêts-environnement aussi bien à l’échelle régionale qu’internationale à mettre à l’actif du dynamisme dont fait preuve l’institution. Il a par la suite remercié les partenaires dont la GIZ à travers le Projet régional d’appui à la COMIFAC pour leur appui constant. Il exhorté les participants à une participation active pour bonne appropriation de la stratégie.

 

 

Alexandre Martines, le consultant qui accompagne la COMIFAC dans l’élaboration de ladite stratégie, a présenté la gestion des connaissances (en anglais knowledge management) comme une démarche managériale pluridisciplinaire qui regroupe l'ensemble des initiatives, des méthodes et des techniques permettant de percevoir, identifier, analyser, organiser, mémoriser, partager les connaissances des membres d'une organisation – les savoirs créés par l'entreprise elle-même (marketing, recherche et développement) ou acquis de l'extérieur (intelligence économique) – en vue d'atteindre un objectif fixé.

 

 

Selon la méthodologie adoptée, l’atelier se déroulera de manière participative en séance plénière et en groupe de travail.

 

 

La séance plénière consistera en différents rappels théoriques de la part du consultant/modérateur, illustrés de divers exemples provenant d’organisations internationales.

 

 

Les participants seront répartis en groupes de travail pour discuter de chacune des différentes parties de la stratégie qui auront été en partie rédigées par le consultant/modérateur en amont de l’atelier. Ainsi, la stratégie de gestion des connaissances sera le résultat d’un travail collectif de rédaction « guidée » par le consultant/modérateur, permettant ainsi une plus grande appropriation de son contenu.

 

 

Des exercices de brainstorming permettront de définir collectivement le plan de mise en oeuvre à cours, moyen et long terme de la stratégie, ainsi que la feuille de route à suivre pour aller jusqu’à la validation de ladite stratégie.

 

 

Pour d’amples informations bien vouloir contacter nadege.takougang@giz.de et  louisetteyebel@comifac.org

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Le collège de la société civile en marche pour la tenue d’une journée spéciale le 18 décembre 2019

Thème: "Les forêts du Bassin du Congo à la croisée des chemins entre Conservation – Gestion et Développement Durable – Changements Climatiques et Investissements en milieu forestier : Rôle de la société civile et attentes des communautés riveraines"

En savoir plus...

Voaafrique-Le Cameroun et le Nigeria préoccupés par la sécurité de leur frontière commune

Les Gouverneurs des régions du Cameroun et États du Nigeria, des responsables administratifs et de sécurité ont discuté de la sécurité sur leur frontière commune pendant deux jours à Yaoundé mi-juillet.

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N°004

La phase actuelle du projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) mise en œuvre par l’UNESCO, grâce au soutien financier de l’Union européenne s’achèvera en mars en 2020. Un des résultats majeurs attendus à son terme est le lancement du processus d’inscription de nouveaux sites de la sous-région sur la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019