unfccc.int-La semaine africaine du climat atteste des possibilités d'investissement considérables du continent

 

 

ONU Changements climatiques, Accra, 20 mars 2019 – La Semaine Africaine du Climat a été inaugurée ce matin avec le lancement de la réunion de haut niveau au Centre des congrès de la capitale.

 

 

Se sont exprimés lors de cette cérémonie d'ouverture : le Président de la République du Ghana, Nana Akufo-Addo, le Ministre de l'Environnement, des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation, le Professeur Kwabena Frimpong-Boateng, le maire d'Accra Mohammed Adjei Sowah, le Président de COP24 Michał Kurtyka et le Secrétaire exécutif adjoint de l’ONU Changements climatiques Ovais Sarmad. Ils ont tous affirmé la nécessité de promouvoir une coopération mondiale de tous les pays et parties prenantes non-Parties, pour atteindre l’objectif de température de 1,5 °C fixé par l'Accord de Paris.

 

 

L'événement a lieu/ se déroule alors que plane le spectre du cyclone Idai qui a frappé le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi, touchant plus de 2 millions de personnes ; un rappel brutal de l'impératif moral d'agir sur le changement climatique, qui selon les experts exacerbe ces tempêtes. Les délégués présents à la Semaine du climat - près de 3 000 - ont observé une minute de silence pour les victimes de la catastrophe, qui continue de dévaster les côtes de l'Afrique australe.

 

Les médias, les responsables politiques et les représentants du secteur privé se sont rassemblés dans la grande salle pour accueillir le Président de la République du Ghana qui a déclaré que, dans le contexte de ce cyclone dévastateur, la Semaine africaine du climat doit « apporter des solutions plus pratiques pour canaliser les moyens financiers vers les ambitions climatiques nationales ». La Société financière internationale a déjà chiffré les possibilités d'investissement pour financer ces solutions, estimant que les CDN de 21 économies de marché émergents représentent à elles seules 23 billions de dollars d'ici 2030.

 

 

Le Président - qui est à la fois l'hôte de l'événement et un Ambassadeur des Objectifs de Développement Durable (ODD) – s’est également servi de son discours d'ouverture pour insister sur le fait que « le changement climatique est la plus grande menace pour la réalisation de l'ensemble du programme de développement ».

 

 

Ce lien réciproque et funeste qui existe entre le climat et les programmes de développement a été un thème récurrent tout au long des événements de haut niveau mercredi, repris par de nombreux ministres africains. Mais c'est peut-être le maire d'Accra et vice-président du C40, Mohammed Adjei Sowah, qui l'a le mieux exprimé : « J'engage notre ville dans un plan conforme aux objectifs de l'Accord de Paris et, en même temps, à ceux des ODD. »

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019