Le Conseil d'administration du Fonds Vert pour le Climat engage 407,8 millions de dollars USD supplémentaires pour lutter contre la crise climatique

 

 

Songdo, 14 nov. 2019

Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) finance maintenant des mesures climatiques dans plus de 100 pays en développement après l'approbation de 13 nouveaux projets lors de la dernière réunion du Conseil en 2019.  

 


La 24ième réunion du Conseil d'administration s'est achevée aujourd'hui après avoir alloué 407,8 millions de dollars USD, portant le portefeuille total de FVC à 5,6 milliards de dollars USD. Il s'agit notamment de nouvelles initiatives de transformation en Chine, en République démocratique populaire Lao, au Mozambique, au Népal, aux Philippines et dans l'État de Palestine. Combinant le cofinancement des partenaires financiers du cadre de coopération mondiale, les projets récemment approuvés permettront de canaliser plus de 1,87 milliard d'USD pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la résistance aux changements climatiques.

 


La réunion de trois jours du Conseil d'administration a également approuvé sept nouvelles entités accréditées, qui proposent et mettent en œuvre des projets climatiques financés par le FVC, ce qui porte le total à 95. Parmi celles-ci, cinq entités à accès direct s'ajoutent aux 51 qui fournissent des canaux nationaux et régionaux d'accès aux fonds du FVC.

 


Le Conseil a adopté une politique et un plan d'action actualisés en matière d'égalité des sexes, ainsi qu'une politique de cofinancement. Il a également examiné le Plan stratégique actualisé du cadre de coopération mondiale pour la période de programmation 2020-2023, qui vise à avoir un impact plus ambitieux pour les pays en développement.

 


L'allocation de nouveaux fonds au cours de la réunion du Conseil d'administration fait suite à la première conférence d'annonces de contributions du FVC, en octobre, pour la reconstitution des ressources. A ce jour, 28 pays se sont engagés à hauteur de 9,78 milliards de dollars USD pour financer l'action climatique au cours des quatre prochaines années.

 


Le Co-président  Nagmeldin Goutbi Elhassan Mahmoud a déclaré : « L'afflux de fonds de reconstitution permettra au FVC de répondre à la demande croissante d'initiatives d'adaptation et d'atténuation visant à relever le défi climatique. En approuvant une série de nouveaux projets, cette réunion réussie du conseil d'administration - notre dernière à titre de coprésidents - permet de répondre à ce besoin. Les ambitions croissantes des pays en développement montrent cependant qu'il est possible de faire beaucoup plus. »

 


La coprésidente Josceline Wheatley a déclaré : « L'élargissement du portefeuille du FVC à plus de 100 pays est une étape importante, qui met fin aux quatre premières années d'activité du Fonds. Alors que je me prépare à quitter mes fonctions de coprésident et à réfléchir aux réalisations du FVC en 2019, je suis convaincu que le Fonds vert pour le climat consolidera encore son rôle en tant qu'acteur central de l'action climatique mondiale. »

 


Yannick Glemarec, directeur général du FVC, a déclaré : « Cette réunion du Conseil d'administration a renforcé l'élan du FVC pour faire progresser le soutien à l'action pour le climat. Nous avons maintenant alloué la majeure partie des fonds que nous avons reçus lors de notre première mobilisation de ressources. Avec une forte reconstitution des ressources, nous sommes bien équipés pour renforcer la capacité des pays en développement à atteindre leurs objectifs de l'Accord de Paris. »

 


Lors de la réunion du Conseil d'administration du Fonds mondial, la République d'Indonésie s'est engagée à verser 500 000 dollars USD pour la première reconstitution des ressources du Fonds, soit le double de sa contribution par rapport à la mobilisation initiale des ressources du Fonds mondial. L'Indonésie est à la fois un contributeur et un bénéficiaire du financement du FVC.

 


Lors de sa 24ième réunion, le Conseil d'administration du FVC a approuvé les projets et programmes suivants : 

  • - 100 millions de dollars USD pour Catalyser le financement de la lutte contre le changement climatique (Shandong Green Development Fund) avec la BAD (FP082)
  • - 30 millions de dollars USD pour le séquestration du carbone par le biais d'investissements climatiques dans les forêts et les parcours en République Kirghize (CSFOR) avec la FAO (FP116)
  • - 16,8 millions de dollars USD pour la mise en œuvre du programme de réduction des émissions de la PDR lao par une meilleure gouvernance et une gestion durable des paysages forestiers avec la GIZ (FP117)
  • - 39,3 millions de dollars USD pour la construction d'une région résiliente de Churia au Népal (BRCRN) avec la FAO (FP118)
  • - 26,3 millions de dollars USD pour la Banque d'eau et l'adaptation de l'agriculture au changement climatique dans le nord de Gaza avec l'AFD (FP119)
  • - 63,6 millions de dollars USD pour les paiements REDD+ du Chili pour la période de résultats 2014-2016 avec la FAO (FP120)
  • - 50 millions de dollars USD pour des paiements axés sur les résultats REDD+ au Paraguay pour la période 2015-2017 avec le PNUE (PC121)
  • - 33,3 millions de dollars USD pour le Blue Action Fund (BAF) : Programme d’Adaptation du FVC basé sur les écosystèmes dans l’Océan indien occidental avec KfW (Madagascar, Mozambique, Afrique du Sud et République-Unie de Tanzanie) (FP122)

 


Les projets suivants ont également été approuvés dans le cadre du processus d'approbation simplifié (PAS) : 

  • - 9,7 millions de dollars USD pour le projet communautaire étendu sur le changement climatique - Inondations (ECCCP-Flood) avec PKSF (SAP008)
  • - 10 millions de dollars USD pour renforcer la résilience des populations urbaines grâce à des solutions écosystémiques en RDP lao avec le PNUE (SAP009)
  • - 10 millions de dollars USD pour renforcer la résilience des populations urbaines grâce à des solutions écosystémiques en RDP lao avec le PNUE (SAP009)
  • - 9,3 millions de dollars USD pour la sécurité alimentaire résiliente au climat pour les femmes et les hommes petits exploitants au Mozambique grâce à la gestion intégrée des risques avec le PAM (SAP011)
  • - 9,4 millions de dollars USD pour un financement vert inclusif pour une agriculture paysanne résiliente aux changements climatiques et à faibles émissions avec le FIDA (SAP012).

 


Le Conseil d'administration du FVC a également approuvé la demande d'accréditation des entités suivantes : 

  • - Secrétariat du Comité national pour le développement démocratique sous-national (NCDDS) basé au Cambodge
  • - CRDB Bank PLC basée en République-Unie de Tanzanie
  • - Finanzas y Negocios Servicios Financieros Limitada (FYNSA) basée au Chili
  • - IL&FS Environmental Infrastructure and Services Limited (IEISL) basée en Inde
  • - Yes Bank Limited (Yes Bank) basée en Inde
  • - Cassa Depositi e Prestititi S.p.A. (CDP) basée en Italie
  • Save the Children Australia (SCA) basée en Australie.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC