L'Indonésie dépasse le Brésil dans l'inquiétante déforestation

 

L'Indonésie a perdu en 2012,  840 000 hectares de forêt abattus  donc près de deux fois plus de forêt vierge que le Brésil avec une déforestation atteignant 460 000 hectares la même année, selon une étude publiée par le magazine Nature Climate Change et intitulée « Perte de forêt vierge en Indonésie en 2010-2012 », dirigée par Belinda Margono et s'appuyant sur des images satellite -  Le lien pour consulter l’étude est disponible sur le lien ci-près:« Perte de forêt vierge en Indonésie en 2010-2012 » - par le magazine Nature Climate Change. Cette étude souligne que l’Indonesie a perdu au cours de cette période 6,02 millions d'hectares de forêt primaire (originelle), soit une surface presque aussi grande que l'Irlande.

 

L'Indonésie située en Asie du Sud-Est possède la troisième plus grande forêt tropicale de la planète derrière le Brésil et le Congo, un espace qui constitue l'un des derniers refuges pour de nombreuses espèces végétales et animales tels les orang-outans, les éléphants et tigres de Sumatra.

 

Mais au cours de la dernière décennie, la déforestation en Indonésie s'est considérablement accélérée au profit du commerce du bois et des plantations d'huile de palme --dont l'archipel est le plus grand producteur mondial -- en dépit d'un moratoire sur les permis de défrichement.

 

Un moratoire sur les permis de défrichement en Indonésie est entrée en vigueur en 2011 et prolongé en 2013,  et soutenue au cours du sommet de haut niveau sur les forêts d’Asie du Sud-Est en 2014, mais «il semble que ce moratoire n'a pas eu les effets escomptés», déplorent les auteurs de l'étude. Le moratoire avait été décidé dans le cadre d'un plan international de protection des forêts tropicales, baptisé REDD (reducing deforestation and degradation), visant également à réduire les émissions de gaz à effet de serre, la forêt renfermant d'importantes quantités de carbone retenu dans les matières organiques en décomposition et dans les sols.

 

Près de la moitié de la surface terrestre de l'Indonésie -- un pays de 17 000 îles et îlots -- est couverte de forêt. Ce pays en perd chaque année 1,18 million de hectares, selon les estimations du ministère de la Forêt.

 

Image credit: Vue aérienne d'une plantation de palmiers à huile sur l'île de Bornéo, en Indonésie. Greenpeace accuse la société Proter & Gamble d'être responsable de la destruction des forêts indonésiennes: Here - Photo BAY ISMOYO, Archives AFP

 

 Dans la presse:

 

 

L'Indonésie dépasse le Brésil dans l'inquiétante déforestation – Lapresse.ca

 

L'Indonésie dépasse le Brésil dans l'inquiétante déforestation – 7sur7.be 

 

Déforestation : l'Indonésie a fait pire que le Brésil - Le Monde 

 

Relire:

 

"Le morcellement des grandes forêts tropicales est inéluctable" – Le Monde - lors que les Nations unies ont décrété 2011 Année internationale de la forêt, Alain Billand, du Cirad, rappelle, dans un entretien au Monde.fr, que 13 millions d'hectares de forêts disparaissent chaque année, principalement à cause de l'agriculture.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La boucle est bouclée: Le Cameroun emboite le pas à la RCA et au Tchad et signe les Protocoles Spécifiques !

Tout commence en décembre 2016 à Douala au Cameroun avec la 1ère Réunion des Experts Pays du Cameroun, de la RCA et du Tchad relative à l’élaboration des Protocoles Spécifiques (PS) aux Accords binational BSB et tripartite de Lutte Anti Braconnage Transfrontalier, notamment, le Protocole Spécifique de Lutte Anti Braconnage relatif à l’Accord de Coopération Tripartite Cameroun-RCA-Tchad de N’Djamena et le Protocole Spécifique Ecodéveloppement relatif à l’Accord de Coopération Binational Cameroun–Tchad.

En savoir plus...

AFORPOLIS A ne pas manquer - Appel à résumés

Cette conférence est organisée en collaboration avec l'Université de Göttingen en Allemagne et l'Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO). La conférence se tiendra à Accra, au Ghana, du 14 au 17 septembre 2020.

En savoir plus...

Synthèse numéro 6 des rapports d'Observation Indépendante Externe du Système Normalisé d'Observation Indépendante Externe (SNOIE)

De Juin à Août 2019, six (6) missions de vérification d’allégations d’activités forestières illégales ont été réalisées dans les régions de l’Est et du Sud. Les rapports de ces missions produits ont été soumis au Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), aux délégations régionales du Sud et du Littoral au Cameroun. Au cours des missions, des infractions présumées ont été relevées par ces OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015. Trouvez la liste des infractions présumées et les auteurs présumés en téléchargeant la synthèse de ces rapports de dénonciation....

En savoir plus...

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 novembre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

OIBT - Plus de professionnels forestiers nécessaires dans le Bassin du Congo

Les marchés de consommation exigent de plus en plus la preuve de la légalité du bois, mais les pays du Bassin du Congo manquent encore de personnel qualifié pour mettre en place des mesures de durabilité et de légalité, selon Claude Kachaka Sudi, coordinateur régional du Réseau des institutions de formation forestière et environnementale en Afrique centrale (RIFFEAC).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019