Dailymail-L’armée britannique va envoyer des troupes en Afrique pour protéger les rhinocéros noirs menacés par les braconniers alors que le Royaume-Uni intensifie sa lutte contre le commerce de « l’ivoire du sang »

 

 

Les soldats britanniques vont se déployer en Afrique pour protéger les rhinocéros en voie de disparition des braconniers pour la première fois, a annoncé le Secrétaire à la Défense aujourd'hui.

 

 

L’armée envoie environ deux douzaines de soldats au Malawi le mois prochain alors que la Grande-Bretagne intensifie sa lutte contre le commerce de « l’ivoire du sang », apprend-on.

 

 

Les soldats utiliseront des tactiques anti-insurrectionnelles tirées des combats en Afghanistan et en Iraq tout en entraînant des gardes forestiers dans ce pays africain pour traquer les braconniers.

 

 

  1. Williamson a déclaré : « Nos forces armées défendent la bonne cause à travers le monde et sont à l'avant-garde de la protection des espèces les plus menacées du monde telles que les éléphants et les rhinocéros des gangs criminels.

 

 

« Ce commerce diabolique rapporte 17 milliards de livres sterling et constitue une menace existentielle pour les mammifères les plus majestueux de la planète - il est de notre devoir de les préserver pour les générations futures ».

A-t-il ajouté. « La Grande-Bretagne ouvre la voie à la fin du braconnage illégal et sauvage de la faune, et je suis fier de l'immense contribution que nos forces armées apportent pour empêcher les criminels de tirer profit du massacre des rhinocéros et des éléphants.

 

 

« Le gouvernement introduit également l’une des interdictions les plus sévères au monde en matière d’ivoire, montrant à quel point nous prenons ce problème au sérieux. »

La criminalité internationale liée à la faune rapporte 17 milliards de livres sterling à bandes criminelles organisées.

 

 

Les éléphants et les rhinocéros sont ciblés pour leurs précieuses défenses et cornes d'ivoire.

Le gouvernement craint que les profits tirés des ventes d’ivoire et du commerce illégal d’espèces sauvages soient canalisé vers des gangs criminels et terroristes à travers l’Afrique, pour à leur tour financer l'extrémisme.

 

 

Les troupes, tirées d’un certain nombre d’unités de l’armée britannique, passeront des semaines à travailler aux côtés des gardes du parc en leur transmettant leur expertise dans des domaines tels que le repérage, acquise lors de précédentes opérations dans des pays en proie à la guerre.

 

 

Le Commandant James Cowen, qui dirigera le déploiement au Malawi, a déclaré : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de cette mission car elle représente une réelle opportunité de transmettre notre expertise et de nouer des partenariats avec nos homologues qui travaillent d’arrache-pied pour contribuer à protéger ces animaux.

 

 

« C’est une preuve que l’armée britannique est flexible et engagée dans une perspective internationale ».

Le déploiement intervient après que le Duc de Cambridge, qui a fait de la campagne en faveur de la faune l’un de ses principaux objectifs de charité, ait déclaré plus tôt cette année que la destruction des populations animales était un scénario presque impensable.

 

 

À son avis, s’il continuait au rythme actuel, il ne resterait plus de rhinocéros sauvages sur la planète au moment où le Prince George et la Princesse Charlotte deviendraient adultes.

Au cours de l’année écoulée, plusieurs équipes de l’armée britannique ont travaillé au Gabon en Afrique centrale et au Malawi en Afrique de l'Est pour aider les gardes forestiers à traquer les braconniers armés qui vendent l'ivoire pour financer le djihad.

 

 

La formation a permis aux habitants de couvrir des distances beaucoup plus grandes alors qu’ils tentent de repérer des criminels qui tirent sur les éléphants pour leur ivoire.

Les opérations précédentes se sont concentrées sur les éléphants - mais pour la première fois le mois prochain, elle sera étendue aux rhinocéros alors que le gouvernement britannique élargit sa mission.

 

 

Plus tôt ce mois-ci, le Premier ministre Theresa May a confirmé que la Grande-Bretagne interdirait les ventes d'ivoire dans le cadre d'un plan visant à protéger les éléphants pour les générations futures.

 

 

L'interdiction couvrira les articles en ivoire de tous les âges - pas seulement ceux produits après une certaine date.

La pénalité maximale pour violation de l’interdiction sera une interdiction illimitée ou jusqu’à cinq ans de prison ferme.  

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC