Mongabay : Une étude révèle que la fragmentation des forêts tropicales approchant du « point critique » !

 

 

 

 

  • En plus d’avoir de graves répercussions sur les animaux comme les jaguars et les tigres qui nécessitent de vastes étendues d’habitat connecté, la fragmentation forestière a une grande empreinte carbone
  • Une nouvelle étude basée sur la physique révèle que la fragmentation des forêts tropicales pourrait atteindre un seuil au-delà duquel la fragmentation s’intensifiera brusquement. À ce seuil, même une quantité relativement faible de déforestation pourrait entraîner une fragmentation dramatique - et une perte significative d’habitat et des émissions de gaz à effet de serre.
  • L’équipe a calculé qu’aux taux actuels de déforestation, le nombre de fragments augmentera de 33 fois en Amérique centrale et du Sud d'ici 2050, et leur taille moyenne passera de 17 hectares à 0,25 hectare.

 

 

La déforestation dans les tropiques est causée par de nombreuses activités humaines différentes dont l'intensité varie selon l'endroit. En Amérique du Sud, l’agriculture industrielle est le principal facteur de déforestation, tandis que les petites exploitations affectent la forêt tropicale au Congo de manière indélébile et tandis que l'abattage des essences forestières de grande valeur a des effets dévastateurs sur les forêts de l'Asie du Sud-Est.

 

 

Pourtant, malgré la diversité de ces activités, une nouvelle étude publiée cette semaine dans Nature  montre qu’ils ont eu un impact global étonnamment similaire sur les forêts tropicales du monde - un impact qui semble atteindre un « point critique » dont le franchissement peut avoir des conséquences catastrophiques.

 

 

Il s’agit ici de la fragmentation. Alors que les humains se déplacent et abattent les arbres, la forêt restante est fragmentée en de plus petits morceaux de plus qui sont de plus en plus éloignés les uns des autres. En plus d’avoir de graves répercussions sur les animaux comme les jaguars et les tigres qui nécessitent de vastes étendues d’habitat connecté, la fragmentation forestière a une grande empreinte carbone

 

 

Recherche publiée en 2017 a révélé que les forêts tropicales du monde sont actuellement découpées en environ 50 millions de fragments, et leurs bords totalisent environ 50 millions de kilomètres - ce qui, ensemble, ferait environ un tiers de la distance qui sépare la terre du soleil. L’étude a révélé que les arbres situés à ces lisières de fragments sont beaucoup plus susceptibles de mourir que ceux qui se trouvent au milieu des forêts, ce qui pourrait ajouter 31 % de plus de gaz à effet de serre à l’atmosphère.

 

 

Mais quel est l’impact global de ces fragments, et à quoi ressembleront-ils dans le futur ? Pour le savoir, les chercheurs du Centre allemand Helmholtz de recherche environnementale (UFZ) ont utilisé la physique pour décrire mathématiquement la fragmentation des forêts tropicales à l'échelle mondiale. L’équipe a identifié des fragments via des données satellitaires à haute résolution qui détectent les lacunes dans les canopées et ont trouvé des modèles de fragmentation dans les principales régions de forêt tropicale du monde - Afrique, Asie du Sud-Est et Amérique centrale - correspond à la « théorie de la percolation » en physique.

 

 

« [La théorie de la percolation] déclare que dans une certaine phase de la déforestation, le paysage forestier présente des structures fractales autosimilaires, c’est-à-dire des structures qui peuvent être retrouvées à différents niveaux », explique le biophysicien Andreas Huth, coauteur de l'étude.

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC