Cinq priorités pour les lois relatives à la foresterie communautaire en République du Congo

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

2019-08-01-republique-du-congo-cinq-priorites-de-lencadrement-juridique-de-la-foresterie-communautaire-ce-fr.pdf

 

 

La foresterie communautaire peut avoir des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques en améliorant la gestion des forêts et les moyens de subsistance des communautés locales. Tanja Venisnik, conseillère en droit et politique publique à ClientEarth, explique que des lois claires et cohérentes sont indispensables au succès de la foresterie communautaire.

 

 

Tanja a récemment publié un briefing à l’issue d’un projet impliquant des ONG qui œuvrent en faveur de moyens de subsistance communautaires équitables et durables dans les forêts du bassin du Congo (Projet CoNGOs).

 

 

Le briefing que les décideurs en République du Congo (Congo) devraient aborder lors de l’élaboration du premier cadre juridique du pays sur la foresterie communautaire :

  • Reconnaître les droits fonciers et forestiers
  • Garantir une procédure d’attribution des forêts communautaires accessible
  • Etablir des principes de base pour une bonne gouvernance communautaire
  • Développer des règles de gestion des forêts communautaires simples
  • Assurer un partage équitable des bénéfices.

 

 

Tanja Venisnik affirme que « les décideurs au Congo ont aujourd’hui une occasion unique de concevoir des lois qui donnent aux populations un accès simple et efficace à la foresterie communautaire – en suivant des règles claires et cohérentes indiquant comment créer et gérer les forêts, partager les bénéfices et régler les conflits. »

 

 

« De bonnes lois exigent de bons processus. L’ensemble des parties prenantes, y compris les communautés locales et les populations autochtones, doit participer à la conception du cadre régissant la foresterie communautaire. »

 

 

Le Code forestier est actuellement en examen auprès du Parlement congolais. Une fois le code adopté, le Congo n’aura parcouru que la moitié du chemin dans la réforme de sa législation forestière. Un certain nombre de textes d’application devront encore être adoptés afin d’assurer le bon fonctionnement de la foresterie communautaire en pratique.

 

 

Tanja ajoute : « Les réformes juridiques actuelles au Congo vont permettre aux communautés de jouer un rôle plus important dans la gestion et la protection de leurs forêts. Cela pourrait contribuer à sauvegarder de précieuses forêts congolaises, qui font partie de la deuxième masse forestière mondiale (derrière une Amazonie qui ne fait que dépérir), ainsi que le carbone qui y est stocké. Ces réformes pourraient aussi aider à garantir les droits et les moyens de subsistance des communautés tributaires des forêts, et stimuler le développement et le marché de l’emploi local. Mais pour permettre à la foresterie communautaire d’atteindre son potentiel, la loi doit réellement donner aux communautés les moyens d’agir. »

 

 

Le dernier rapport du GIEC sur les changements climatiques et les terres vient renforcer des preuves de plus en plus tangibles démontrant l’importance du rôle des communautés dans la lutte contre le changement climatique. En effet, ces dernières gèrent de manière informelle environ 20 % du carbone stocké dans les forêts tropicales. Ce rapport constitue donc un argument de poids pour renforcer les droits des communautés sur les terres et les forêts dont elles sont tributaires.

 

 

Les partenaires au développement international et les donateurs ont aussi un rôle à jouer pour assurer le succès de la foresterie communautaire au Congo, qui est indispensable à la préservation des forêts. Ils devraient accroître leur appui technique et financier pour le développement et la mise en œuvre de la foresterie communautaire. Tout financement devrait également soutenir les stratégies et projets qui respectent les droits des communautés locales et autochtones ainsi que de leurs membres.

 

 

Les recommandations de ClientEarth, République du Congo : cinq priorités de l’encadrement juridique de la foresterie communautaire, résultent d’analyses juridiques et de consultations menées tout au long du projet CoNGOs, financé par le DFID – le département britannique en charge du développement international.

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC