« Renforcement des capacités à la gestion durable des forêts tropicales ombrophiles et à la conservation de la biodiversité dans les pays du bassin du Congo membres de l’OIBT », sixième réunion du Comité Directeur du projet OIBT

 

 

Yaoundé-Cameroun, 14 Mars 2019- La sixième réunion du Comité Directeur du Projet PD 456/07 rev.4 (F) s’est tenue l’hôtel Toungou. L’objectif principal de cette sixième réunion était d’examiner et d’évaluer l’état d’exécution des activités et des produits du projet. Spécifiquement il s’est agi de :

  • Adopter le procès – verbal de la 5ème réunion du Comité Directeur ;
  • Examiner et évaluer la structure et l’exécution du projet (aspects techniques) ;
  • Examiner et évaluer la structure et l’exécution du projet (aspects financiers) ;
  • Examiner le Document descriptif de la deuxième phase du Projet PD 456/07 ;
  • Faire des recommandations et prendre des décisions.

 

 

Y ont pris part, seize membres représentant : l'Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT) , la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), la Coopération Japonaise (JICA), les Directeurs des institutions membres du RIFFEAC (l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts de Mbalmayo, l’ENSAF, l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts du Gabon, la Faculté d’Agronomie des Sciences Agricole de Dschang, le CRESA Yaoundé, le Président du Conseil d’Administration du RIFFEAC, le Coordonnateur Régional du RIFFEAC, la Conseillère Technique du Projet et  un Consultant.

 

 

La réunion a été présidée par Monsieur Raymond NDOMBA NGOYE Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, et Monsieur Antoine MVONDO ZE, Président du Conseil d’Administration du RIFFEAC. La cérémonie d’ouverture était marquée par deux allocutions à savoir : le mot du Coordonnateur du RIFFEAC Monsieur Claude KACHAKA et le mot d’ouverture du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC.

 

 

Les sessions et points suivants de l’agenda ont fait l’objet des communications : (i) le suivi de la mise en œuvre des recommandations du cinquième Comité Directeur, (ii) l’Examen de la structure du Projet et de son déroulement, (iii) l’examen du projet de mobilisation; (iv) les recommandations et (v) les divers.

A l’issue des travaux, les participants ont

  • Adopté le procès-verbal de la 6ème réunion du Comité Directeur ;
  • Examiné et évalué l’état d’exécution du projet sur le plan technique ;
  • Examiné et évalué les finances du projet ;
  • Examiné  le Document descriptif de la deuxième phase du Projet PD 456/07 ;
  • Fait des recommandations et pris des décisions.

 

 

En rappel, le projet PD 456/07 rev.4 (F) contribue au développement des capacités en ressources humaines nécessaires pour atteindre la gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo, tout en conciliant les exigences socio-économiques et le maintien des équilibres écologiques. Concrètement il est question de renforcer la capacité des institutions de formation forestière et environnementale d’Afrique centrale afin qu’elles soient en mesure de former un personnel qualifié pour la mise en œuvre de la gestion durable des concessions forestières tout en assurant la conservation de la biodiversité dans le bassin du Congo.

 

Louisette Sylvie YEBEL-FOUNGA

Experte Communication COMIFAC

lyebel@comifac.org

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le 'Made in Africa' INTERHOLCO, du bois durable au bout des doigts pour des projets d'avenir

Dans son nouveau site web, finalement disponible en langue française, INTERHOLCO présente son 'Made in Africa' : le « bois durable » garantit non seulement la protection de la forêt mais aussi des milliers d'animaux et de plantes faisant parties de son écosystème. Notre récolte à impact réduit permet de limiter l’empreinte de notre activité au minimum nécessaire.

En savoir plus...

Forestsnews-Une nouvelle plateforme en ligne pour promouvoir la coordination dans le bassin du Congo

L’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) – dont la mission est de fournir des données aux décideurs pour promouvoir des politiques fondées sur des preuves – a récemment lancé une plateforme interactive de recensement et suivi de projets. Cet outil en ligne permet aux utilisateurs d’accéder aux données et aux projets de la région, de promouvoir la collaboration et de mettre fin au gaspillage de ressources.

En savoir plus...

Lenouveaugabon-La CEEAC appuie l’Assemblée nationale du Gabon dans le processus de protection de la faune en Afrique centrale

( Le Nouveau Gabon) - Le parlement gabonais va organiser, au cours de ce mois d’avril, un atelier sur l’entraide judiciaire en matière de protection de la faune en Afrique centrale. Dans ce cadre, l'institution a sollicité et reçu l’appui du Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) pour la réussite de cette initiative.

En savoir plus...

UN-Journée internationale de la Terre nourricière, 22 avril 2019

La Journée internationale de la Terre nourricière est célébrée chaque année pour nous rappeler que la Terre et ses écosystèmes nous soutiennent et nous nourrissent durant toute notre vie. C'est pourquoi il devient de plus en plus crucial de sensibiliser les habitants de la planète aux problèmes qui l’affecte, en rappelant notamment les différentes formes de vie qui s’y développent.

En savoir plus...

AICED Rapport : « La problématique de la non-autonomisation de peuples autochtones riverains du PNVi : ses conséquences et proposition pour la protection de ses écosystèmes »

Les pygmées sont considérés comme un peuple minoritaire en RDCongo.  À cause de leur vie nomade, ils sont dispersés presque dans toutes les provinces environnantes des forets de la RD Congo en général et le Parc National des Virunga (PNVi) en particulier et sont aussi victimes de la discrimination. Ces peuples autochtones riverains du PNVi ont d’autres difficultés particulières.

En savoir plus...

uottawa-Cours en finance climat 2019

Ce cours a pour objectif de fournir aux participants les outils, méthodes et approches permettant d’accéder au financement de l’action pour le climat et d’investir dans des mesures d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. Il analysera le paysage mondial de la finance verte et présentera les options et les défis en matière de financement de contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays en développement et des économies en transition. DATES : 12-21 août 2019. DATE LIMITE D'INSCRIPTION: 30 juin 2019

En savoir plus...

Euredd-Les petits producteurs sèment l’espoir

Lorsque la sécheresse a frappé le sud-ouest de la Côte d’Ivoire en 2015, une grande partie de la récolte de cacao, la principale matière première agricole du pays, a été perdue et des milliers de petits producteurs ont vu leur gagne-pain menacé. « J’ai presque perdu toute ma plantation de cacao, sauf aux endroits où j’avais de grands arbres », déclare Kouassi Akoura Apollinaire Yao, un jeune fermier qui exploite une plantation de deux hectares près de Méagui, 400 km à l’ouest d’Abidjan, la capitale du pays. « C’est l’ombrage qui a permis de sauver ces plants. »

En savoir plus...

Newsletter du Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

A lire : La Conservation de la Biodiversité du bassin du Congo facilitée par la lutte contre la fraude et la corruption ; Ensemble pour la Conservation de la Biodiversité : le projet régional rencontre l’OCFSA ; 2018 : une année d’action dans six pays pour le financement durable des Aires Protégées …

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019