scidev-La déforestation réduit l'accès à l'eau potable

 

 

Une étude menée au Malawi a révélé que le défrichage d'une vaste zone d'arbres réduisait l'accès à l'eau potable saine dans les communautés.

 

Des experts estiment que les forêts jouent un rôle clé dans la réalisation des objectifs de développement durable en matière d'eau, de santé, d'alimentation et de changement climatique.

 

Selon les chercheurs qui ont mené cette étude, entre 1972 et 2009, le Malawi a perdu 36% de sa superficie forestière, ce qui les a motivés à évaluer dans quelle mesure le déboisement - la déforestation - pourrait avoir une incidence sur l'accès à l'eau potable.

 

« Notre étude montre qu'une réduction de 14 % de la superficie forestière réduit de 13 % l'accès à une eau potable saine », a déclaré Annie Mapulanga, auteure principale de l'étude et économiste au ministère des Ressources naturelles, de l'Énergie et des Mines du Malawi.

 

Les résultats ont des implications politiques importantes en termes de gestion du changement climatique.

 

    “Notre étude montre que la réduction de 14 % de la superficie forestière réduit de 13 % l'accès à l'eau potable.”

    Annie Mapulanga, ministère des Richesses naturelles, de l'Énergie et des Mines - Malawi

 

Selon l’étude, publiée dans le numéro du 23 avril de la revue américaine PNAS [Proceedings of the National Academy of Sciences], des chercheurs ont obtenu des données satellitaires du ministère des ressources naturelles, de l’énergie et de l’environnement du Malawi, confirmant ainsi une déforestation dans le pays, de 2000 à 2010.

 

Ils ont comparé les données satellitaires avec des informations sur l'accès à l'eau potable chez les ménages, à l'aide d'enquêtes démographiques sur la santé, menées dans le pays en 2000 et 2010.

 

« La déforestation au Malawi au cours de la dernière décennie (14 %) a eu le même effet sur l’accès à une eau potable salubre qu’une réduction de 9 % des précipitations », indique l’étude.

 

Hisahiro Naito, co-auteur de l'étude et professeur agrégé d'économie à l'université japonaise de Tsukuba, explique à SciDev.Net que ces découvertes pourraient avoir des conséquences pour d'autres pays africains, tels que la Tanzanie, qui connaissent des taux de déforestation élevés.

 

Kenneth Wiyo, professeur agrégé en ressources aquatiques et irrigation à l'université d'agronomie et de ressources naturelles de Lilongwe, au Malawi, approuve les conclusions selon lesquelles la déforestation a un impact négatif sur l'accès à l'eau potable.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

COP25 : Des actions concrètes contre la déforestation !

Denis Sassou N’Guesso, choisi porte-parole de l’Afrique centrale, qui reste fidèle à ses engagements a lancé un appel solennel au sommet du climat pour lutter contre la déforestation ; « Je reste plus que jamais fidèle à ma signature de l’Accord de Paris et j’ai décidé d’aller, encore plus loin, dans notre engagement concret contre la déforestation, en dépassant les discours incantatoires ».

En savoir plus...

Les experts de la COMIFAC se mettent à jour!

L’objectif principal de l’atelier était de renforcer les capacités d’experts nationaux à développer et formuler un projet ou programme bancable sur la gestion durable des forêts destiné aux institutions financières multilatérales, d’une part et d’initier un Groupe de Travail sous régional regroupant l’ensemble des Autorités Nationales Désignées/Points Focaux des différents mécanismes de financement existants et des Fonds Forestiers/Environnementaux nationaux, d’autre part. Bien vouloir télécharger le Communiqué Final de l'atelier...

En savoir plus...

De Nouvelles Directives sous-régionales pour le suivi de la contribution des forêts aux ODD dans les pays de l’espace COMIFAC

Les 26 et 27 novembre 2019, s’est tenu à Libreville au Gabon, l’Atelier de validation des Directives pour le suivi de la contribution des forêts aux Objectifs de Développement Durable (ODD) dans les pays de l’espace COMIFAC. Bien vouloir télécharger le communiqué Final de l’atelier….

En savoir plus...

Fonds d'adaptation à la COP25

La 25ième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25), ainsi que la CMP15 et la CMA2 se tiendront du 2 au 13 décembre 2019 à Madrid, Espagne. La conférence devait initialement avoir lieu à Santiago du Chili, mais le lieu de la conférence a été modifié en raison de la situation difficile dans laquelle se trouvait le pays.

En savoir plus...

Le FEM présentera le pouvoir des partenariats au Sommet de Madrid sur le climat

Cette année, pour la première fois, le FEM partagera un pavillon spécial avec le Fonds vert pour le climat lors de la convention sur le climat afin d'illustrer l'engagement commun des deux fonds d'affectation spéciale à lutter contre la crise climatique et à aider les pays en développement à relever et à réaliser leurs ambitions climatiques au service de l'Accord de Paris conclu il y a deux ans.

En savoir plus...

Thegef-Le prochain défi pour les entreprises: s'adapter au changement climatique

Le secteur privé doit commencer à se préparer au changement climatique et à la perturbation des opérations et services qui en découlent grâce à de nouvelles approches.

En savoir plus...

Les premiers champions de l'écologie du FVC seront annoncés à la CdP25

Les finalistes des premiers GCF Green Champion Awards ont été sélectionnés parmi un total de 280 nominés, et les résultats finaux seront annoncés en marge de la COP25 à Madrid, Espagne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019