SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Souche de Dabema (Piptadeniastrum africanum)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées. Il s’agit entre autre de :

  • L’exploitation non-autorisée dans les forêts du domaine nationale
  • Exploitation non autorisée dans la Forêt du Domaine national (FDN) avec utilisation frauduleuse des documents sécurisés.
  • Exploitation en violation des normes d’intervention en milieu forestier au Cameroun
  • Non-respect des droits des communautés riveraines de la VC 0808233 attribué à la société CAFECO SARL qui a déjà exploité prêt de 3500 m3 de bois sans reverser aux populations les sommes destinés aux réalisations sociales (2000/m3) en violation de l’article 66 (1)1 de la loi de 94 portant régime des forêts
  • Exploitation des essences non-autorisées par la Société de CAFECO notamment le Bubiinga (Guibourti tessmannii) et le Wengue (Milletia barteri) dans le permis, réprimée par l’article4 1552 de la loi forestière de 1994

Les missions d’OIE ont été réalisées respectivement par les organisations telles que : le Projet d’Appui à l’Elevage et de Préservation de la biodiversité en périphérie des aires protégées au Cameroun (PAPEL), Forêts et Développement Rural (FODER) et Ecosystème et Développement (ECODEV). Les ressources nécessaires pour réaliser lesdites missions d’OI ont été mobilisées dans le cadre du projet ‘’Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo’’ (projet CV4C), mis en œuvre avec le soutien financier de l’Union Européenne (UE) et des partenaires et du projet « Suivi indépendant des chaînes d’approvisionnement en bois et d’amplification des informations issues de l’observation indépendante des forêts (Projet Relai-OI) », financé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans le cadre du Programme FAO-UE FLEGT

Au cours des investigations menées dans les villages suscités, des auteurs présumés des infractions ont été identifiées au cours de ces quatre missions d’OIE. Il s’agit de :

  • La Scierie du Mbam et Kim (SMK)
  • La Société Huguette Forestière attributaire de la Vente de Coupe N° 0808230
  • la Société de CAFECO attributaire de la Vente de Coupe N° 0808233. Société COFA (aux environs du village Djaposten (Arrondissement du Dja/Mindourou)
  • La société IFTCA attributaire de la Vente de Coupe (VC) 0804401.
  • L’association ASBAD et la société ENOUMEDI Noah Joss Cédar (ENJC), partenaire chargé de réaliser la Coupe de Sauvetage dans la forêt communautaire dénommée ASBAD évaluée à 1246.71 ha située dans l’emprise du barrage hydroélectrique de Mekin, en complicité avec certains individus du village Alouma et du responsable local du MINFOF en charge du suivi desdites opérations.

Les essences exploitées au cours de ces activités d’exploitation forestière présumée illégale sont essentiellement : le Bubiinga (Guibourti tessmannii), le Wengue (Milletia barteri), le Doussié Blanc (Afzelia pachyloba), le Dabéma (Piptadeniastrum africanum) le Tali(Erythrophoeum ivorensis), l’Ayous(Triplochiton scleroxylon), le Fraké...

La Synthèse de tous ces rapports d’OI produits via les procédures du SNOIE

Bien vouloir télécharger La Synthèse de tous ces rapports d’OI produits via les procédures du SNOIE: https://oiecameroun.org/images/documents/rapports/SNOIE_Synthese-des-rapport-dOI-Numero7_Janvier_2020.pdf

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Jeune Afrique - Tribune Libre - Alain Karsenty, CIRAD : Du bon usage de la fiscalité́ pour protéger les forêts

Aujourd’hui, de nombreux produits sont exemptés de droits de douane à l’entrée dans l’UE (soja, cacao...) ou faiblement taxés (huile de palme). Bruxelles devrait augmenter le niveau de ces droits pour les productions « à risque » qui ne seraient pas labellisées « zéro déforestation » .... Relire aussi sur le site du PFBC : CIRAD-Réduction de la fiscalité forestière pour les concessions certifiées avec compensation aux États.

En savoir plus...

RFI- Congo-Brazzaville: Global Witness s'alarme des projets pétroliers dans le Nord

Dans une enquête publiée conjointement avec le journal en ligne Mediapart et le quotidien allemand Der Spiegel, l'ONG britannique Global Witness s'alarme des projets pétroliers dans la zone des tourbières située au nord du Congo, la zone dite de la Cuvette centrale.

En savoir plus...

Globalwitness-Ce qui se cache sous terre

Une enquête révèle comment un des hommes les plus riches d’Afrique a obtenu dans des circonstances douteuses un projet pétrolier associé aux dirigeants corrompus de la République du Congo, mettant ainsi en danger des tourbières forestières reconnues comme. Ce rapport est basé sur une enquête commune menée par Global Witness, Der Spiegel et Mediapart, en liaison avec le réseau médiatique European Investigative Collaborations (EIC).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020