WWF-TRAFFIC: La Chine détruit l’ivoire saisi dans une manœuvre symbolique

 

Guangdong (Chine), 6 Janvier 2014 - Le gouvernement chinois a détruit 6.15 tonnes d’ivoire illégal saisies pour démontrer le soutien absolu de la Chine à l’action internationale de s’attaquer au braconnage effréné des éléphants et le commerce illégal de l’ivoire. La Chine est le premier pays au monde en termes de consommation d’ivoire trafiqué, la majorité duquel vient des éléphants tués en Afrique.

 

Tom Miliken, l’expert sur le commerce de l’ivoire à TRAFFIC a dit : « La destruction de l’ivoire saisi est un acte public très important qui a le potentiel d’avoir un effet significatif sur le commerce illégal d’ivoire, ainsi que les autres efforts du gouvernement pour réduire la demande.»

 

La Chine a indiqué auparavant son empressement à lutter contre le commerce illégal d’ivoire : la destruction de l’ivoire se déroule juste quelques semaines après que huit citoyens chinois aient été détenus et condamnés de 3 à 15 ans de prison pour le trafic de 3.2 tonnes d’ivoire.

 

Fan Zhiyong, chef du programme sur les espèces sauvages  au WWF-Chine a dit : « Le WWF croit que la destruction de l’ivoire est une signe du soutien du gouvernement pour améliorer l’application de la loi contre le commerce illégal de l’ivoire et qu’il soutiendra l’action internationale contre le braconnage des éléphants et le commerce illicite des espèces sauvages. »

 

« Des dizaines de milliers d’éléphants africains sont tués par les braconniers à cause de la forte demande en ivoire. Le geste de la Chine est une implication totale du gouvernement à anéantir le marché illégal de l’ivoire en Chine et à garantir la survie des éléphants de l’Afrique. »

 

Bien que la Chine ait un marché légal de l’ivoire basé sur des stocks qui datant d’avant  l’interdiction du commerce internationale de l’ivoire et la vente ‘exceptionnelle’ de l’ivoire avec quatre pays africains en 2008, selon les règles de la Convention sur le commerce international des espèces sauvages (CITES), l’ivoire saisi ne peut pas être utilisé pour les raisons commerciales.

 

Miliken a ajouté : « Les actions de la Chine ont plus de potentiel qu’aucun autre pays à renverser les tendances en hausse du braconnage des éléphants et le trafic illégal d’ivoire.»

 

Les officiels du gouvernement avec des observateurs, dont les représentants de plusieurs ambassades en Chine, CITES, le Bureau du Programme des Nations Unies pour l'environnement, le bureau de l’IUCN en Chine, et certains organisations internationales non-gouvernementales comme le WWF et TRAFFIC, étaient présents à la cérémonie de destruction de l’ivoire aujourd’hui.

 

Le Gabon, les Philippines et les Etats Unis ont tous détruit leurs stocks d’ivoire récemment et la France a indiqué son intention de le faire prochainement.

 

Le WWF et TRAFFIC croient que la façon la meilleure et la plus transparente de détruire les stocks d’ivoire est par la mise en place d’un système fiable de gestion des stocks d’ivoire. La documentation rigoureuse de tous les stocks d’ivoire doit être assurée et il faut produire un inventaire détaillé de l’ivoire en attente d’être détruit. Les contrôles indépendants peuvent s’assurer que la quantité de l’ivoire destinée à la destruction correspond vraiment au total détruit, pour s’assurer que l’ivoire ne puisse pas retourner dans les marchés illégaux et par conséquence nourrir encore le commerce illégal.

 

Pour  plus  d'informations  et  de  renseignements,  veuillez  contacter :

 

WWF: Alona Rivord, arivord@wwfint.org, direct +41 22 364 9250, mobile +41 79 959 1963

 

TRAFFIC: Richard Thomas, richard.thomas@traffic.org, direct +44 1223 279 068, mobile +44 752 6646 216

 

Images credits: TRAFFIC

La version PDF du communiqué de presse est disponible ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC