Vers une assemblée générale du Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPALEAC) et la mise en place des coordinations nationales dans tous les pays de la COMIFAC

 

A l’issue du huis clos tenu par les membres du réseau, un comité technique a été constitué pour l’organisation de l’assemblée générale du REPALEAC  et  finaliser les statuts et le règlement intérieur sur la base des drafts adoptés ceci avec l’appui d’un Consultant juriste. En somme à Douala, le REPALEAC est sorti revigoré  et fortifié.

 

docs/news/Jan-Mars 2012/REPALEAC-Logo.jpgDouala (Cameroun), du 22 au 23 mars 2012 –S’est tenu un atelier sous-régional de finalisation des textes statutaires et du plan d’action stratégique, feuille de route du Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPALEAC). L’atelier était organisé par le Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) avec l’appui financier de la GIZ. Il avait pour objectif principal d’actualiser et finaliser les textes du REPALEAC pour renforcer sa crédibilité et garantir une meilleure visibilité de ses interventions et de la participation des autochtones à la gestion durable des ressources naturelles en Afrique Centrale.

 

Y ont pris part une trentaine de participants,  représentant le REPALEAC et les associations membres du réseau venus du Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda et Tchad. Ont également pris part aux travaux : le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, la GIZ, l’IUCN, la Facilitation du PFBC et les personnes ressources. La liste des participants est jointe en annexe.

 

Suite à la cérémonie d’ouverture marquée par le discours d’ouverture de Monsieur Martin TADOUM, représentant le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, les objectifs et l’agenda de l’atelier ont été présentés par le modérateur Monsieur ABOUEM a THOYI et adoptés par les participants avec amendements.  Les débats ont porté  sur les points ci-après (1) l’état d’avancement du plan d’action stratégique 2009-2011 du REPALEAC ; (2) la désignation des membres du Comité technique chargé de préparer l’organisation de l’Assemblée Générale ; (3) les prochaines étapes jusqu’à la tenue de l’assemblée générale du REPALEAC ; (4) l’examen des statuts et du Règlement intérieur du réseau.

 

Un huis clos tenu par les membres du réseau a résulté en l’élection d’un comité technique en charge dans un délai de trois mois de l’organisation de l’assemblée générale du REPALEAC. Ces Termes de références et son plan d’action a été adoptés ainsi qu’un budget pour assurer son fonctionnement surtout pour la finalisation des statuts et du règlement intérieur.

 

Après des échanges intenses et fructueux sur les statuts et règlement intérieur, les participants ont adopté : le draft des statuts, le draft du plan d’action opérationnel triennal aux niveaux national et sous-régional et la feuille de route. Une série de recommandations a été formulée à l’endroit du REPALEAC  avec une emphase entre autre sur : (1) « Toutes les Coordinations nationales devraient être mises en place au plus tard fin juin 2012 » et (2) « la Coordination régionale du réseau devra constituer des archives documentaires (plans d’actions, statuts, règlement intérieur, feuilles de route, rapports, etc.), à cet effet il devra se rapprocher de l’IUCN pour entrer en possession de ces documents avec l’appui du Secrétariat Exécutif. Par ailleurs, lesdits documents pourraient être mis en ligne sur un site web à identifier ou à créer ».

 

 

Pour de plus amples informations, bien vouloir consulter :

 

COMMUNIQUE FINAL de l’atelier sous-régional de finalisation des textes statutaires et du plan d’action stratégique, feuille de route du Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPALEAC)

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC