Déclaration conjointe de la facilitation franco-gabonaise du partenariat pour les forêts du Bassin du Congo à l’issue de sa 20ème réunion des parties

De Kinshasa à Belém : le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo se mobilise pour les forêts d’Afrique centrale

Réunion des Parties et Forum de la Jeunesse du Bassin du Congo, Juin 2024

 

Bien vouloir télécharger:

- Déclaration conjointe de la facilitation franco-gabonaise du partenariat pour les forêts du Bassin du Congo à l’issue de sa 20ème réunion des parties

- Annexe de la Déclaration de la Co Facilitation des Républiques française et gabonaise - 20ème Réunion des Parties

- Déclaration de la jeunesse prononcée lors de l'ouverture de la RdP 20 du PFBC à l’issue du Forum de la jeunesse

- Communiqué final du Forum de la Jeunesse pour les Forêts d'Afrique Centrale - PFBC.pdf (491.2 Ko)

- Discours de Clôture de la CEEAC

- Discours de Clôture de la COMIFAC

- Communiqué Coalition Régionale de la Société Civile pour les Forêts et l’Environnement du Bassin du Congo

- Déclaration du REPALEAC

- Voir toutes les photos de la RDP20

 

 

Le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), créé en 2002, est une coalition internationale dédiée à la conservation et à la gestion durable des forêts. Réunissant les représentants des gouvernements, organisations régionales et internationales, organismes de recherche, de la société civile et du secteur privé, il constitue une plateforme de dialogue volontaire, agile et ambitieuse mobilisée pour la préservation du deuxième bassin forestier tropical mondial. Le PFBC œuvre pour protéger cet écosystème vital dans la régulation du climat mondial, la conservation de la biodiversité, l’approvisionnement en eau douce et le soutien aux moyens de subsistance des communautés locales, tout en promouvant un développement économique et social durable.

 

Dans ce cadre, la facilitation franco-gabonaise, initiée en juillet 2023, s’est particulièrement investie pour mobiliser les acteurs du Bassin du Congo. Cette innovation dans le pilotage du PFBC a permis de mobiliser davantage et de renforcer la collaboration entre tous les acteurs impliqués dans la préservation des forêts tropicales. Elle a démontré son efficacité et son potentiel. Nous sommes convaincus que cette co-facilitation continuera à porter ses fruits.

 

Le forum de la jeunesse, tenu en prélude à la 20ème Réunion des Parties (RdP20), a été plébiscité. La mobilisation des jeunes d’Afrique centrale a surpassé nos attentes, témoignant de leur engagement et de leur détermination à relever les défis environnementaux. Cette génération, pleine de dynamisme et d’innovations, incarne l’avenir des forêts tropicales.

 

La 20ème Réunion des Parties (RdP20) a été un moment fort, marqué par la participation de huit ministres du Bassin du Congo et de plus de 600 participants illustrant l’importance et l’ampleur de notre partenariat. Le PFBC a prouvé une fois de plus qu’il est un forum incontournable de dialogue et de coopération. La diversité et l’engagement des parties prenantes présentes ont été des moteurs d’émulation et de collaboration fructueuse. Enfin, la coopération exemplaire avec les autorités congolaises a grandement contribué au succès de cette rencontre.

 

Alors que la fin de l’année 2024 sera marquée par la tenue des Conférences des Parties (CoP) des trois conventions de Rio sur les changements climatiques, la biodiversité et la désertification, la réunion des parties a été un premier jalon pour renouveler collectivement l’ambition pour les écosystèmes du Bassin du Congo. Ce faisant, les membres du partenariat ont proposé des solutions pour avancer conjointement vers la CoP de Belém au Brésil, prévue en 2025, afin de donner aux forêts d’Afrique centrale toute la visibilité afférente à leur importance.

 

A ce titre, les ateliers thématiques organisés pendant la RdP20 ont permis d’approfondir les thématiques suivantes :

 

  1. Appuyer le réseau des aires protégées en Afrique centrale pour atteindre les objectifs du cadre mondial sur la biodiversité de Kunming-Montréal ;

 

  1. Assurer une planification efficace et durable de l'utilisation des terres, en intégrant les besoins de conservation et de développement ;

 

  1. Consolider les chaînes de valeur durables en Afrique centrale, en promouvant des pratiques économiques respectueuses de l’environnement ;

 

  1. Accélérer le développement de mécanismes de financements innovants, pour mobiliser des ressources supplémentaires pour la conservation ;

 

  1. Lutter contre la criminalité environnementale, qui menace gravement nos écosystèmes et nos communautés ;

 

  1. Accroître la coopération et le dialogue scientifique et académique, pour renforcer les capacités locales et promouvoir des solutions fondées sur la science.

 

Des recommandations seront formulées pour contribuer à la mise en œuvre de la feuille de route 2023- 2025 du partenariat.

 

Jusqu’à Belém, la mobilisation pour les forêts tropicales du Bassin du Congo doit s’intensifier dans les enceintes multilatérales. La facilitation franco-gabonaise y prend toute sa part et s’engage :

 

  • à mener une réflexion relatives aux perspectives du forum du PFBC pour la jeunesse du Bassin du Congo, afin d’encourager une implication pérenne des jeunes dans la conservation et le développement durable, après la tenue du One Forest Youth Forum de Libreville en 2023 ;
  • à poursuivre nos efforts pour évaluer et renforcer l’efficacité de notre partenariat. Nous partagerons largement les résultats de l’étude relative au bilan et à l’évaluation du PFBC et nous prendrons les mesures nécessaires pour renforcer notre efficacité ;
  • à renforcer notre collaboration avec le secteur privé, afin d’accroître leur mobilisation et leur contribution à nos objectifs de conservation ;
  • à organiser en 2025 une conférence régionale sur la criminalité environnementale, afin d’affirmer, sous le pilotage des Etats et des organisations régionales compétentes, l’ambition collective de l’ensemble des membres du Partenariat à lutter contre ce fléau.

 

Nous réaffirmons notre engagement indéfectible envers la protection des forêts du Bassin du Congo et le soutien à ses populations.

 

Nous appelons tous nos partenaires et nos membres à poursuivre et intensifier leur mobilisation. Les co-facilitateurs du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo.

Kinshasa, le 5 juin 2024

 

 

Christophe GUILHOU                                                                          Aurélie Flore KOUMBA PAMBO

République Française                                                                            République Gabonaise

 

 

Bien vouloir consulter télécharger les documents ci-dessous:

Retour

Actualités des partenaires